Petit humain, mais qu'as-tu fait ? Ouvrir ce livre, pris de curiosité ! Quelle grave erreur, car dès maintenant, les contes te garderont pour eux !
La seule manière de t'en sortir, c'est de te battre et survivre. [RPG Survival Conte&Humain]

Partagez | 
 

 Such a pain ![Privé Rose]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar{Apprenti Shinigami}


Date d'inscription : 28/09/2009
Age : 22

Messages : 365
Localisation : Tu veux vraiment le savoir ?
Emploi/loisirs : Jpeux pas tout dire~
Humeur : Gnn...

Still There
Lecteur ou Conte (lequel) ?: La faucheuse/La mort
Arme(s): /
Un petit mot ?: Je n'ai pas mérité ce qu'il m'arrive!

MessageSujet: Such a pain ![Privé Rose]   Dim 3 Juin 2012 - 10:31
« Je suis amoureux d’Herbert Rose ».
Suite du rp [Twist/Joachim] à la foire

Joachim était assis sur le toit de la maison. Monter la gouttière n’avait pas été de tout repos, mais la faucheuse était assez agile pour escalader la façade de leur petite maison. Les tuiles couleurs de brique n’étaient pas très confortables, et, Joachim, la tête entre ses bras, regardait son nombril. Comme d’habitude.

La terrible révélation. L’odieuse vérité ! Joachim ne pouvait pas y croire. Et pourtant, quelle franchise, quelle aisance, quand il avait déclaré la phrase maudite.

« Je suis amoureux d’Herbert Rose ! » avait-il crié à la foule, rougissant dans la seconde.

Il s’était enfuit à toutes jambes, vers la maison, par habitude sans doute. Mais impossible de rentrer ; Impossible de voir Rose. Tout naturellement, le toit avait semblé être une solution raisonnable pour échapper à l’anglais. De là haut, il pouvait voir la grande ville du royaume de Crudelis. Même la place des exécutions était visible. Seulement, Joachim n’avait pas la tête à admirer la superbe vue. Son ventre se tordait et ses joues irradiaient. Sa tête, bourdonnante, n’articulait aucuns commentaires, aucunes réflexions sur ce qui venait de se passer.
Il avait pourtant tenté de résister à cet étrange sortilège. « Pourquoi devrais-je confier une connerie pareille ? Je n’ai peur ni honte de rien ! Est-ce que tu sais à qui tu parles ? », Avait-il crié aux jumeaux, mais surtout à Michael. En vain, bien sûr.

« Je suis amoureux d’Herbert Rose », répéta-t-il doucement, sans s’en rendre compte.

Il releva la tête, les sourcils froncés. Alors ça, ça ne s’accordait pas du tout avec le grand schéma divin, dont il faisait parti !

« Et puis quoi encore ! » lança-t-il avec dédain à un destinataire invisible. « Cet imbécile, cet hypocrite intéressé ! Il me traite comme une prostituée et profite de mon argent, et ce malgré sa « bonne morale chrétienne » ! Qu’elle l’étouffe, cette saleté ! Moi, j’aime les garçons expérimentés, ceux qui me font rire et qui s’occupent de moi ! Rose, il ne me fait pas rire du tout, il n’a aucune expérience et il me fait à manger juste car je paye le loyer ! Le chien, le vautour !» Haletant, il reprit son souffle pour achever « Non, personne ne me fera avaler ça ! »

Indigné, vexé, presque, il se leva brusquement, plein de courage et de résolutions entre ses poings serrés. Il allait quitter cette maison, tuer Hans de ses mains et rentrer chez lui aussitôt ! Ses nouvelles résolutions étaient si fortes, qu’elles ne s’ébranlèrent même pas quand le pied de Joachim glissa sur une tuile orangée. Alors que celui-ci dégringolait le toit sur les fesses dans un cri de surprise, son esprit était encore occupé à nier l’étonnante révélation qui lui avait été imposée. Ce ne fut qu’une fois avachis dans les rosiers d’Herbert, que Joachim put échapper aux évènements récents. Il se concentra sur le bleu rosé du ciel de fin d’après-midi, sans penser à Rose, sans penser à Hans, sans penser aux Dieux qui l’avaient abandonné. Sa chute lui avait remis les idées en place : C’était bientôt l’heure du dîner, et à part ça, tout le reste avait peu d’importance, n’est-ce pas ?


Non mais je ne joue pas moi, je travaille !

{Savais-tu que la mort avait un visage ? ♥️}

Le vrai Joachim...♥️
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar Vicieux et tout Puissant~


Date d'inscription : 05/11/2009
Messages : 293

Still There
Lecteur ou Conte (lequel) ?:
Arme(s):
Un petit mot ?:

MessageSujet: Re: Such a pain ![Privé Rose]   Dim 3 Juin 2012 - 10:34
[Note MJ : Herbert Rose, ancien membre du forum, a depuis été supprimé. Pour l'avancé du personnage Joachim Death, je me permets de publier pour Rose!]



Rose vaquait dans la cuisine, surveillant à l'occasion la marmite qui fumait sur le poele. Il gouta du bout des lèvres sa préparation. ça n'était pas mauvais. C'était même assez bon. Il sourit tout seul, debout dans la cuisine. Qui aurait crû qu'il finirait par apprécier cette routine, les repas à préparer, les assiettes qu'il disposait sur la table, à côté de l'évier ( car ils ne prenaient pratiquement jamais leurs repas au salon ) sortir faire quelques petites courses, toutes ces choses si simple et si bassement domestiques, mais oui, il y trouvait un certain plaisir. Sa vie était tranquille, bien tranquille. Il se laissa tomber sur une chaise, avec un petit soupir satisfait. La pièce était silencieuse et il promena son regard autour de lui. C'était la fin d'après midi, une fin d'après-midi superbe, lumineuse. Il avait tiré les rideaux en bois et un peu de soleil filtrait entre les interstices. Il regardait les carreaux bleus et blancs au sol, les torchons suspendus au mur. Tout cela, c'était à lui, enfin, à eux. À Joachim et lui. La petite cuisine, le vieux poele en fonte, la chère théière, les chères tasses, et tous les ustensiles bien astiqués.
Rose rêvait, quand soudain, une exclamation indignée se fit entendre dans le silence :
« Et puis quoi encore ! Cet imbécile, cet hypocrite intéressé ! Il me traite comme une prostituée et profite de mon argent, et ce malgré sa « bonne morale chrétienne » ! Qu’elle l’étouffe, cette saleté ! Moi, j’aime les garçons expérimentés, ceux qui me font rire et qui s’occupent de moi ! Rose, il ne me fait pas rire du tout, il n’a aucune expérience et il me fait à manger juste car je paye le loyer ! Le chien, le vautour ! Non, personne ne me fera avaler ça ! »
Rose leva les yeux vers le plafond. Il y eut un grand crissement de tuiles, un cri, et un bruit mat de corps qui tombe. Rose tendit l'oreille. Joachim, qui visiblement venait de faire le grand saut, n'émettait plus un son. Rose se leva, marcha jusqu'à la fenêtre, et replia les volets en bois. Il fit d'abord la grimace. Joachim était allongé de tout son long dans ses rosiers, et quelques fleurs en bouton pendaient au bout de leur tige cassée. Des mois de travail, toute cette beauté qu'il avait contribué à faire s'épanouir, et tous ses efforts réduits à néant! Enfin, Joachim ne bougeait pas du tout. Rose était tellement contrarié qu'il ne trouva pas la force de se sentir réellement inquiet.
Il s'accouda au rebord de la fenêtre, posant son menton au creux de sa paume droite. Il baissa les yeux vers Joachim et le considéra avec un vague sourire :
" ça, tu aimes bien faire des entrée théâtrales, hein? "
Il appuya ses deux bras croisés sur le rebord et se pencha légèrement. Il aimait beaucoup cette lumière de fin de journée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar{Apprenti Shinigami}


Date d'inscription : 28/09/2009
Age : 22

Messages : 365
Localisation : Tu veux vraiment le savoir ?
Emploi/loisirs : Jpeux pas tout dire~
Humeur : Gnn...

Still There
Lecteur ou Conte (lequel) ?: La faucheuse/La mort
Arme(s): /
Un petit mot ?: Je n'ai pas mérité ce qu'il m'arrive!

MessageSujet: Re: Such a pain ![Privé Rose]   Dim 3 Juin 2012 - 10:35
Joachim pencha la tête en arrière quand les volets s’ouvrirent. Il aperçut Rose, à l’envers, accoudé sur la fenêtre avec un vague sourire.

« Ca, tu aimes bien faire des entrées théâtrales, hein ? »

Il le narguait, assurément.

« Je viens de tomber d’au moins cinq mètres », exagéra-t-il « Tu n’as rien d’autre à faire que de te moquer ? »

La douce lumière de fin d’après-midi se jetait sur ce visage angélique pour en faire sortir tous les avantages. Ses cheveux bouclés et dorés, son nez droit, ses yeux noisette, sa bouche sévère qu’il avait soudainement envie de dévorer. Joachim rougit et détourna la tête. Son cœur battait plus vite, ce qui était fort contrariant. Les sourcils froncés, il pinça sa lèvre inférieure pour chasser cette terrible sensation. Mais il repensa à la bouche de Rose, s’imagina caresser ses cheveux. Et hop, c’était reparti : Rougissant de plus belle, il s’agita, nerveux :

« Viens m’aider plutôt que de rester planter là ! Les épines me transpercent ! Qu’est-ce qu’on deviendrait, si je ne pouvais plus travailler, hein ? » Maugréa-t-il sans regarder son colocataire.

Il sentait en effet les griffures des épines sur son dos et ses bras, ce qui était tout à fait supportable, mais quand même. Sa chemise était fichue. Mais, l’amoureux de la mode qu’était Joachim n’avait pas le temps ni la force de pleurer sa perte : Sa poitrine se contractait et se battait en duel avec le déni, qui perdait du terrain à une vitesse folle. Plus Joachim essayait de combattre ces réactions incontrôlables, plus il réalisait leurs forces. Il posa sa main sur son cœur, et l’écouta : Pas de toute possible, c’était bien battement amoureux.
Joachim se décomposa.


Non mais je ne joue pas moi, je travaille !

{Savais-tu que la mort avait un visage ? ♥️}

Le vrai Joachim...♥️
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar Vicieux et tout Puissant~


Date d'inscription : 05/11/2009
Messages : 293

Still There
Lecteur ou Conte (lequel) ?:
Arme(s):
Un petit mot ?:

MessageSujet: Re: Such a pain ![Privé Rose]   Dim 3 Juin 2012 - 10:35
Rose ne put s'empêcher de rire un peu. Joachim le regardait avec un air furieux.

" Tu n'as rien d'autre à faire que te moquer? "
Herbert allait ouvrir la bouche pour dire que non, il n'avait rien de mieux à faire, que le repas était déjà prêt, et que Joachim n'avait pas l'air d'aller si mal, puisqu'il était encore en état de se plaindre. Mais Joachim, qui le fixait, rougit, détourna la tête, les sourcils froncés, et s'agitait curieusement. Rose se demanda si en fin de compte, il ne s'était pas sérieusement blessé. Ou peut-être avait-il honte?

« Viens m’aider plutôt que de rester planté là ! Les épines me transpercent ! Qu’est-ce qu’on deviendrait, si je ne pouvais plus travailler, hein ? »

Rose éclata de rire. Il était beau quand il riait. Il avait ce petit pli au coin des yeux qui leur donnait un air jeune et gai : " Il y a une victime dans cette histoire, et ce sont mes rosiers. Et, tu n'en mourras pas! Cesse donc de te plaindre, tu n'es pas une femme, que je sache! "

Rose sortit de la cuisine et traversa le salon sans se presser. Joachim pouvait bien attendre un peu. Il ôta sa veste et l'accrocha dans l'entrée. Il prévoyait qu'il serait difficile de secourir Joachim dans saccager ce qui restait de ses fleurs et sans ficher en l'air sa chemise, alors autant essayer de limiter les dégâts.

Quand il poussa la porte, un doux vent d'été caressa son visage et il s'arrêta une seconde, avec un sourire. Puis il traversa la pelouse. Joachim était figé, la main sur le coeur, avec une expression indéfinissable sur le visage. Entre le dégoût et l'horreur, ou l'abattement. Rose se percha sur un petit tabouret de jardin, et se pencha vers Joachim, inspectant les tiges cassées des roses avec un air désolé. Enfin, Joachim ne bougeait plus.

" Pourquoi cet air contrit? Tu t'es vraiment fait mal? "

Rose se pencha un peu plus, et le massif de roses s'affaissa légèrement sous son poids.

" Joachim? "
Oh, il n'était pas inquiet. Mais quand même. Joachim se comportait bizarrement.
Il tendit les deux mains, essayant de saisir son colocataire aux épaules.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar{Apprenti Shinigami}


Date d'inscription : 28/09/2009
Age : 22

Messages : 365
Localisation : Tu veux vraiment le savoir ?
Emploi/loisirs : Jpeux pas tout dire~
Humeur : Gnn...

Still There
Lecteur ou Conte (lequel) ?: La faucheuse/La mort
Arme(s): /
Un petit mot ?: Je n'ai pas mérité ce qu'il m'arrive!

MessageSujet: Re: Such a pain ![Privé Rose]   Dim 3 Juin 2012 - 10:36
« Joachim ? »

Il tourna la tête d’un seul coup vers sa droite, surpris. Il n’avait pas entendu les interventions précédentes de l’anglais ; Le sang battant dans ses tempes, les rebonds de son cœur dans sa poitrine et le bourdonnement de ses oreilles l’avaient isolé du monde un moment. Les yeux grands ouverts sur Rose, suspendu miraculeusement au dessus de lui, et la bouche légèrement entre-ouverte, Joachim restait immobilisé d’admiration. Est-ce que c’était juste lui, ou Rose était vraiment un beau jeune homme ? Non, surement juste les divagations d’une faucheuse égarée. Pourquoi est-ce que c’était toujours Rose qu’on encensait, et pas lui, d’abord ! Lui aussi était beau. Ses cheveux sombres, ses sourcils sévères, sa peau lisse, sa bouche rose et voluptueuse… Cela rattrapait bien au moins la moitié de ses autres défauts, n’est-ce pas ? Rose, quand il le voyait de si près, s’en rendait-il compte ? Ou bien, voyait-il seulement la prostituée de la chambre d’à coté, le colocataire homosexuel ? Bah, il était tellement à coté de la plaque… Que lui importait la figure de son voisin, de toute façon ?
Joachim ferma la bouche et laissa Rose saisir ses épaules sans cligner les cils. Les mains de Rose n’étaient pas très grandes. Elles étaient tièdes. Joachim n’avait pas souvent l’occasion de les sentir sur lui, alors il les laissa là où elles étaient sans chercher à les déloger ou à bouger. Il regardait toujours Rose, fixement, le visage sans expression particulière, ou alors, avec un léger étonnement. Il le détaillait. Il était si près qu’il pouvait observer le grain de sa peau. Joachim se rappela alors que, si lui pouvait le voir de près, l’inverse était vrai également. Et dire que ses joues n’avaient pas encore dérougies ! Déstabilisé, il recula la tête et, dans un geste ample, repoussa les mains de Rose.

« Je peux descendre tout seul. »

Toujours nerveux, il s’assit sur le rosier, qui s’affaissa. Il faillit s’enfoncer encore plus dans les roses, mais il sauta sans crainte du buisson, agrippant au passage une rose épinée. Sa chemise était déchirée et par endroit verdie ou tachée de quelques gouttelettes de sang.

« Heureusement que tes rosiers étaient là, quand même » commenta-t-il en levant le nez vers le toit. « Désolé de les avoir piétiné. »

Il semblait abattu et évitait soigneusement le regard du blond. Il frotta son nez et suça les deux gouttelettes de sang au creux de sa main. Il sentait ses jambes un peu fébriles et n’était pas à son aise. Il sourit malgré tout, pour ne pas alerter Rose :

« Plus de peur que de mal. J’espère que tu ne m’as pas entendu quand je divaguais sur le toit ! » Plaisanta-t-il

Il se dirigea vers la porte, le souffle coupé. Bon, il aimait Rose, et alors ? Tout le monde a le droit à l’erreur, surtout quand elle est si élégante !


Non mais je ne joue pas moi, je travaille !

{Savais-tu que la mort avait un visage ? ♥️}

Le vrai Joachim...♥️
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar Vicieux et tout Puissant~


Date d'inscription : 05/11/2009
Messages : 293

Still There
Lecteur ou Conte (lequel) ?:
Arme(s):
Un petit mot ?:

MessageSujet: Re: Such a pain ![Privé Rose]   Dim 3 Juin 2012 - 10:37
Rose soupira ' Oh, mes roses repousseront. Et puis, je suppose que je peux encore arranger ce désastre. '

Rose observa Joachim avec un peu plus d'attention. Son comportement était inhabituel, même rose, qui n'était pas très observateur, s'en rendait compte. Joachim rougissait, il se taisait, il évitait son regard... Comme un enfant qui a fait une bêtise.

Il inspecta la chemise de Joachim. Elle était salie et déchiré. Jamais leur blanchisseuse n'arriverait à rattraper des taches pareilles. Et dire que Joachim était si coquet! Mais rose avait déposé toutes ses chemises froufroutantes chez la repasseuse quelques jours plus tôt et il ne restait à Joachim que quelques maillots de corps.
On ne dinait pas en maillot de corps.
" Je vais te prêter une de mes chemises. Les tiennes sont chez la blanchisseuse. Ce sera peut être un peu étroit pour toi, mais... "
En fait, Rose ne doutait pas une seconde que Joachim aurait été ravi de se promener torse nu dans la maison. Mais Herbert n'aimait pas le relâchement. Il baisse la tête, et considéra une seconde sa propre chemise, au col impeccable, ses chaussures cirées avec amour, son pantalon bien repassé. Ce soin maniaque qu'il mettait à s'habiller, c'était très anal, comme dirait un freudien. mais Freud n'est pas encore né à l'époque où se passe cette histoire, et quand bien même, il n'y avait pas de mal à bien s'habiller, pensait Herbert.

" Plus de peur que de mal. J’espère que tu ne m’as pas entendu quand je divaguais sur le toit ! "

Rose ouvrait la porte.
" Oh, si, si. Tu jurais avec vigueur. C'était très drôle. "
Rose se sentait content, ce soir. Même ce petit accident lui semblait un épisode plaisant.
" Je vais te chercher du change. Tu peux ouvrir le vin blanc qui est sur la table en attendant?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar{Apprenti Shinigami}


Date d'inscription : 28/09/2009
Age : 22

Messages : 365
Localisation : Tu veux vraiment le savoir ?
Emploi/loisirs : Jpeux pas tout dire~
Humeur : Gnn...

Still There
Lecteur ou Conte (lequel) ?: La faucheuse/La mort
Arme(s): /
Un petit mot ?: Je n'ai pas mérité ce qu'il m'arrive!

MessageSujet: Re: Such a pain ![Privé Rose]   Dim 3 Juin 2012 - 10:38
« C’était la pure vérité » pesta-t-il à la moquerie de Rose.

Joachim se sentait désormais grognon. Changement d’humeur sur changement d’humeur. A peine assumait-il son nouvel amour qu’il se sentait déjà envahi par la culpabilité et la honte. Il n’avait pas le cœur à rire ce soir. Fatigué par toutes ces émotions et sa chute, il s’assit à table et enleva sa chemise sans précipitation.

« Apporte une éponge et du désinfectant, aussi » dit-il à Rose sans affect.

Croisant les bras sur la table, il y enfouit sa tête dans un soupire. Pourquoi ? Hein, pourquoi ? Ce n’était pas le moment, et ça ne le serait jamais. Pourquoi cela devait-il tomber sur le seul homme qui se fichait éperdument de son charme ? Pourquoi cela devait-il tomber sur quelqu’un, d’ailleurs ? Rah, ce maudit cœur. Indomptable, fragile, épuisant. Comme Joachim se sentait lourd… Loin de la formule « l’amour donne des ailes », tout ça. Il se sentait martelé par le sort, acculé par ses faiblesses humaines. C’était si simple, avant ! Ce qu’il était prêt à faire, pour retrouver les bras d’Iblis, ou même ceux de son père… ! Ou… Ceux de Rose…
Joachim secoua la tête.

« Non, non, non » pesta-t-il contre lui-même.

Il couvrit sa tête de ses mains et soupira de nouveau.

« Iblis, ramène-moi… » Gémit-il.

Entendant Rose redescendre les escaliers, il se redressa. Le bras tendu, il saisit la bouteille de vin blanc et l’ouvrit. Il n’y avait pas de verres sur la table. Et le placard semblait si loin. Joachim regarda Rose descendre et s’approcher. Il le trouvait si désirable, si rayonnant, et il se rappela qu’il l’avait toujours vu avec cet œil là. Evidemment, ça n’était pas apparu du jour au lendemain. Au fait, depuis combien de temps l’aimait-il ? Joachim réfléchit rapidement. Rose l’avait sauvé et nourri, il avait partagé ses repas avec lui, et aussi loin qu’il s’en souvint, leur colocation avait toujours été fort agréable (enfin, à quelques disputes près). Alors, quand avait eut lieu le déclic ?
Joachim baissa les yeux sur la bouteille de vin. Il n’en avait aucune idée.


Non mais je ne joue pas moi, je travaille !

{Savais-tu que la mort avait un visage ? ♥️}

Le vrai Joachim...♥️
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar Vicieux et tout Puissant~


Date d'inscription : 05/11/2009
Messages : 293

Still There
Lecteur ou Conte (lequel) ?:
Arme(s):
Un petit mot ?:

MessageSujet: Re: Such a pain ![Privé Rose]   Dim 3 Juin 2012 - 10:39
Toutes les chemises de Rose était taillées sur mesure, et il était à peu près certain qu'elles seraient trop ajustées pour Joachim, mais il était content en se disant que pour une fois, son colocataire serait sobrement vêtu. Rose désapprouvait les goûts précieux de Joachim, ses bijoux, son maquillage, ses chemises à ruchés. Il ne s'intéressait pas particulièrement à ces choses, mais il était persuadé que Joachim aurait été bien plus élégant sans tous ces colifichets. Enfin, au fond, ça lui importait peu, la façon dont Joachim s'habillait.
Il descendit les escaliers, une main sur la rampe. Joachim s'était déjà mis torse nu et Rose fit la moue. Il n'était pas si écorché que ça. Tout au plus, quelques estafilades. Il sentait cependant qu'il ferait une scène terrible dès qu'il essayerait de désinfecter ces malheureux petits bobos.
Rose posa soigneusement la chemise sur le dossier de la chaise, imbiba un peu de coton et déclara avec un air d'autorité :
' L'alcool, ça pique. Pour nous éviter à tous deux d'y passer une heure - d'autant plus que mes filets de truite sont presque cuits - je vais me charger de nettoyer ces plaies. Alors on ne gigote pas et on ne crie pas. "
Il tira une chaise et s'installa à côté de Joachim et commença à tamponner les égratignures. Joachim avait la peau très pâle, très lisse, constata-t-il, et était zebrée de quelques griffures anciennes et déjà cicatrisées, qui n'avaient rien à voir avec sa chute dans les rosiers...
Rose ne fit aucun commentaire. Il commençait à y avoir une bonne odeur dans la pièce, une odeur d'épices et de légumes qui mijotent. Oh, cette paix de fin d'après midi.
Il jeta le coton dans la poubelle et nettoya ses mains ' voilà, tu peux te rhabiller, si tu veux "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar{Apprenti Shinigami}


Date d'inscription : 28/09/2009
Age : 22

Messages : 365
Localisation : Tu veux vraiment le savoir ?
Emploi/loisirs : Jpeux pas tout dire~
Humeur : Gnn...

Still There
Lecteur ou Conte (lequel) ?: La faucheuse/La mort
Arme(s): /
Un petit mot ?: Je n'ai pas mérité ce qu'il m'arrive!

MessageSujet: Re: Such a pain ![Privé Rose]   Dim 3 Juin 2012 - 10:40
Joachim ne gigota pas et ne cria pas. Les mains sur les genoux, le dos rond, il fronça les sourcils sans laisser échapper un seul son de sa bouche. D’habitude, il aurait volontiers râlé sur la brusquerie de Rose et son plaisir à le faire souffrir (?). Mais, il venait de réaliser quelque chose. Comment pouvait-il escompter séduire Rose avec des manières de femme ? Il n’en était pas une. Alors, imiter le genre féminin ne servait à rien. Joachim était naturellement efféminé, bien sûr… Mais, ça n’allait plus du tout. Il observa cette évidence calmement. Il savait qu’il devait changer, c’était d’ailleurs pourquoi il était coincé ici. Maintenant, le travail sur lui-même s’annonçait sérieux.
Première chose : Ne pas crier quand on met de l’alcool sur ses plaies.
Ca, il pouvait. A coté de coup de couteaux, ce n’était pas grand-chose, après tout…
Il promena son regard sur la cuisine. Il croisa son reflet dans la fenêtre de la cuisine.
Deuxième chose : Ne plus se maquiller. Fini le crayon noir, fini l’anticerne.
Il considéra la vitre gravement. Quand même, il détestait avoir de grosses cernes noires ou bleues sous les yeux… Il fit la moue, mais se résolut tout de même.
Pareil pour les boucles d’oreille ! Il s’en débarrasserait dès le lendemain matin.
Ah, oui, aussi, se lever avant dix heures : l’avenir appartient à ceux qui se lèvent tôt, apparemment.
Enfin, ça, c’était impossible pour Joachim, malgré toute la bonne volonté du monde.
Quand Rose eut finit de le désinfecter, la faucheuse se leva dans un même élan. Il prit dans ses mains la chemise de l’anglais et la considéra. Pas un morceau de dentelle, pas une seule fantaisie. Alors ça, c’était un vrai défi pour Joachim. Le jeune homme ferma les yeux, soupira discrètement et enfila la chemise sans la boutonner.
Il était rare de le voir si calme, si concentré. Pour une fois, il semblait y avoir quelque chose sous cette masse de cheveux bruns. Même Joachim s’en étonnait. Il regardait devant lui, écoutant les bruits rassurants de la cuisine. Il entendait à peine les bruits de pas de Rose. Songeur, il se demandait s’il avait une chance. Quelle drôle de question ! C’était la première fois qu’il se la posait. Doucement, il commença à rire ; Il se moquait gentiment de sa situation, qui, c’est vrai, était très risible.


Non mais je ne joue pas moi, je travaille !

{Savais-tu que la mort avait un visage ? ♥️}

Le vrai Joachim...♥️
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar Vicieux et tout Puissant~


Date d'inscription : 05/11/2009
Messages : 293

Still There
Lecteur ou Conte (lequel) ?:
Arme(s):
Un petit mot ?:

MessageSujet: Re: Such a pain ![Privé Rose]   Dim 3 Juin 2012 - 10:41
Rose soulevait le couvercle et remua quelques instants ses tomates, qui étaient cuites à point. Il éteignit le feu, et disposa dans les assiette le poisson et les légumes. Il déposa le tout sur le table, tranchant le pain. Joachim avait enfilé sa chemise et riait tout seul. Rose le regarda :

" Tu ris? "

Rose ne comprenait rien à la façon dont Joachim fonctionnait. Il disposa deux verres et versa le vin blanc, s'asseyant à table.

" Tu n'as pas fermé ta chemise " fit-il observer sans animosité, avec un petit sourire lointain.
Il commença à manger lentement, invitant Joachim à faire de même. Le vin blanc était frais et fruité, excellent, et rose malgré la chaleur, se reversa un second verre. L'alcool lui tournait un peu la tête, mais Rose était de trop bonne humeur, le vin le rendait juste un peu plus gai. Il parlait plus que d'habitude, avec un peu d'agitation. Joachim était étrangement silencieux, méditatif, mais Rose riait doucement et lorsqu'il se leva en fin de repas pour aller chercher le dessert, il chancela un peu ' oh, j'ai trop bu ' murmura-t-il d'un ton plaintif en s'appuyant sur la table


(Un peu court, mais rien à dire de plus! )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar{Apprenti Shinigami}


Date d'inscription : 28/09/2009
Age : 22

Messages : 365
Localisation : Tu veux vraiment le savoir ?
Emploi/loisirs : Jpeux pas tout dire~
Humeur : Gnn...

Still There
Lecteur ou Conte (lequel) ?: La faucheuse/La mort
Arme(s): /
Un petit mot ?: Je n'ai pas mérité ce qu'il m'arrive!

MessageSujet: Re: Such a pain ![Privé Rose]   Dim 3 Juin 2012 - 10:42
Joachim, qui voulait être à l’aise pour penser, n’avait en effet pas boutonné sa chemise. Surtout que Rose avait bien stipulé qu’il « pouvait se rhabiller, s’il voulait ». Or, plus il se savait nu, mieux il se sentait.
Rose était vraiment joyeux ce soir. Joachim l’écoutait parler, le regardait s’agiter. Plus le repas avançait, plus il se sentait lui aussi de bonne humeur. Il répondait avec humour et souriait, puis, il replongeait dans une courte mais intense méditation.

« Oh, j’ai trop bu »

Joachim eut un sourire.

« C’est vraiment dommage de tenir si mal l’alcool quand on aime tant le vin. Assis-toi, je vais débarrasser et chercher le dessert. »

Ca, mes chers lecteurs, c’était du jamais vu. J’insiste.

« Au fait, Rose… » Souffla-t-il après être venu avec du fromage blanc.

Il semblait embarrassé, et avait du mal à regarder l’anglais. Il savait bien qu’il ferrait mieux de se taire, mais…

« J’ai appris quelque chose de… de surprenant, aujourd’hui. Quelque chose qui me donne envie de changer, tu vois. » Il pinça sa lèvre nerveusement « Tiens, prends encore un verre.»

Il le servit et leva un peu les yeux. Il commença à faire des gestes confus avec ses mains.

« Ce serait bien, si, enfin, si tu faisais attention à… »

A ce que je vais devenir, voulut-il finir. Mais il se sentait trop gêné et trop ridicule, et ainsi, il n’acheva pas sa phrase.

« Quand je partirai d’ici, je n’aurai pas de regrets. »

Cette déclaration pouvait sembler vague, mais, elle prenait tout son sens pour Joachim. S’il devait rentrer chez lui, il aurait tout essayé avec Rose, tout. Il voulait tenter ce défi, plutôt que de lutter contre lui-même. Voilà ce qu’il avait conclu après ses rêveries de la soirée. Qu’avait-il à perdre ?
Joachim regarda Rose exactement quatre secondes, puis se leva, assiettes vides à la main.

Mon dieu, heureusement que Rose était saoul. Comme il se serait moqué de lui, sinon !


Non mais je ne joue pas moi, je travaille !

{Savais-tu que la mort avait un visage ? ♥️}

Le vrai Joachim...♥️
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar Vicieux et tout Puissant~


Date d'inscription : 05/11/2009
Messages : 293

Still There
Lecteur ou Conte (lequel) ?:
Arme(s):
Un petit mot ?:

MessageSujet: Re: Such a pain ![Privé Rose]   Dim 3 Juin 2012 - 10:45
Rose ne comprenait rien. Mais alors, absolument rien. Il cligna des yeux ' eh bien, c'est une bonne résolution '. l'alcool lui brouillait légèrement la vue et il se leva en chancelant ' tu m'en diras plus, demain. je crois que je dois aller dormir... '
Il tangua doucement jusqu'au salon, s'installant sur le canapé, avec un petit baillement fatigué, et ferma les yeux, sombrant dans le sommeil.


[Rose Et Joachim désengagés]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Such a pain ![Privé Rose]   
Revenir en haut Aller en bas
 

Such a pain ![Privé Rose]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Happy End :: × Petite maison-
Top-Sites


Merci ♥