Petit humain, mais qu'as-tu fait ? Ouvrir ce livre, pris de curiosité ! Quelle grave erreur, car dès maintenant, les contes te garderont pour eux !
La seule manière de t'en sortir, c'est de te battre et survivre. [RPG Survival Conte&Humain]

Partagez | 
 

 Mad House Kyooki.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar


Date d'inscription : 18/09/2009
Age : 23

Messages : 1308
Localisation : Je t'attends dans mon manoir ♪

Still There
Lecteur ou Conte (lequel) ?: Hansel et Gretel
Arme(s): J'en ai trop pour les citer toutes. Mais sur moi, mon fidel couteau de poche!
Un petit mot ?: Qui a dit que les bonbons n'étaient pas dangereux ?! Ahah!

MessageSujet: Mad House Kyooki.   Sam 7 Nov 2009 - 17:06
Nom du forum : Mad House Kyooki.

Adresse du forum : http://madhouse-kyooki.forumactif.org/Index-Mad-House-h2.htm

Genre du forum : Rpg Hôpital psychiatrique/ Yakuzas etc...

Histoire :

Trame 1!

Année 1979, Prison de haute sécurité « Kyooki ».

« Je préfère brûler vif que me faire cramer… »


Article paru dans un journal régional :

« Vers cinq heures du matin, un feu a été déclaré dans la prison de haute sécurité dans notre région. D’après ce que les pompiers nous on dit, l’incendie semble avoir eut une origine criminelle. De plus on a apprit qu’il n’y a pas de survivants, aucun, et au vue des tâches de sang qui sont nombreuses et encore visibles malgré l’incendie, on pourrait croire qu’il y a eut ici un massacre sans précédents…Les prisonniers et les gardiens se seraient-ils entre tués ? L’hypothèse reste donc qu’une émeute a été déclenchée et que les gens enfermés ici ont perdu le contrôle de la situation…Sans doute qu’un des prisonniers a profité du chaos pour déclencher un incendie… ?

Dans deux jours dans la place de la ville un requiem en mémoire des nombreux morts sera fait. On vous invite à nous rejoindre pour rendre hommage aux âmes innocentes qui ont été emportées. »

Ce que visiblement les gens de la ville ne savaient pas, c’était que si, il y avait eut un survivant dont le nom de famille était « Ansatsu ». Cet homme là était considéré depuis toujours comme un dangereux prisonnier d’après les meurtres en série qu’il avait commis, d’ailleurs il avait été aussi accusé de cannibalisme. Et donc c’est lui-même qui avait déclenché l’incendie et prit la fuite pour tenter de faire sa vie loin de ce massacre qu’il avait lui-même causé de sang froid.

Après quelques temps, le premier Ansatsu de cette histoire dont on ne connait pas les origines, trouva chaussure à son pied et se maria avec une femme sublime. Ils eurent un enfant, Kaïel Ansatsu, qui avant de s’endormir écoutait en silence les histoires macabres racontées par son père. Histoires qui bien entendu parlaient de ses délits et surtout de la prison de haute sécurité « Kyooki ». L’enfant grandit donc avec un grain de folie que son père lui avait gentiment offert dés la naissance. Et dés qu’il eut finit ses études et amassé assez d’argent, surtout de l’argent de son héritage, il repartit en Allemagne pour faire construire l’hôpital psychiatrique Kyooki, autrement nommé Mad House Kyooki.


Des années plus tard, Hôpital psychiatrique Kyooki.

« C'est le Diable qui tient les fils qui nous remuent »


Journal de Kuruu Ansatsu :

« C’est un grand jour…Oui, le jour le plus beau de mon existence. Mon père Kaïel est mort, j’ai vécu toute ma vie entouré de malades dangereux et de tarés en tout genre en attendant cet instant. Toute une vie passée à étudier à la maison, des professeurs particuliers qui me tripotaient à tout va, d’ailleurs j’ai perdu ma virginité à six ans à cause de l’un d’eux…Mais j’avais réussit à obtenir mon diplôme, à devenir un médecin et psychiatrique. Ma mère elle, ne m’a jamais vue comme son fils, trop occupée à se défoncer avec de l’héroïne dans notre appartement comme pour prendre soin de moi, mais peu importe, qu’elle aille en enfer ! Je suis enfin libre !

Comme je m’y attendais de la part de mon cher père, il m’a laissé l’hôpital comme héritage, plus une somme d’argent avec la quelle j’aurais pas besoin de bouger le petit doigt pour vivre comme je l’entends…Cet hôpital est mien tout comme les patients qui sont coincés à l’intérieur… »

Quelques années plus tard, après avoir écrit cela, Kuruu Ansatsu se liait d’amour avec le gardien en chef de Kyooki…Mais les choses ne se passaient pas comme elles devaient se passer. Kuruu se fit tromper maintes et maintes fois par son amant, et bien vite il décida de le quitter et de l’offrir aux autorités pour se débarrasser de lui, puisque mine de rien il subissait aussi de la violence conjugale. Il décida donc d’épouser une femme quelconque pour tenter d’avoir un héritier, tout comme son père l’avait fait…Mais il était loin de se douter que son ancien amant reviendrait à l’assaut…


Année 2022 , Mad House Kyooki :

« J'ai cherché dans l'amour un sommeil oublieux ;
Mais l'amour n'est pour moi qu'un matelas d'aiguilles»



L’écrivain vous fait un résumé :

« Bien des choses sont arrivées depuis le début de cette histoire…L’arbre généalogique des Ansatsu s’est bien alourdit, mais ça vous l’aurez remarqué par vous-mêmes. Traîtres, sanguinaires, fourbes…différents, on va utilisé ce mot pour décrire les membres de la famille Ansatsu. Ils sont nés et meurent quasiment seuls, sans avoir droit à un amour pur et solide, les mensonges font partie intégrante de leur rude vie et pourtant dans leur malheur ils sont heureux puisqu’ils règnent sur un territoire où tous sont plus faibles qu’eux.

Le maître des lieux n’est plus Kuruu d’ailleurs…Et pourquoi ? car après avoir eut un enfant avec une femme quelconque, son amant Saido, sortit de prison avec un seul mot à l’esprit : vengeance. Et il comptait faire cela dans les règles de l’art, en tuant son ex-amant et sa femme, il ne réussit cependant à se débarrasser que d’un seul corps, celui de la femme, alors que celui de Kuruu croupissait dans un recoin oublié de l’hôpital.

Cependant, il assuma une part de sa responsabilité en prenant en charge le fils de Kuruu, le nom de l’enfant était Mukuro, qui grandit comme son père, seulement lui il devait faire plaisir à son faux père en jouant le rôle de l’enfant violé dans des films gravés pour son faux paternel…Cependant pour lui, les attouchements commencèrent à environ deux ans. Et vous vous demanderez sûrement comment Saido, actuel chef des gardiens de l’hôpital, put prendre le contrôle de tout ? Et bien tout simplement il réussit à falsifier des papiers pour pouvoir faire passer Mukuro pour son propre fils…

Le temps s’écoula bien vite, et les autorités sanitaires retrouvèrent le corps de l’ancien patron. Mukuro était au courant de tout et pourtant il ne pipa mot, surtout parce qu’il était déjà allé rendre visite au corps sans vie de son paternel…Et qu’il aimait mine de rien vivre avec Saido même si ce dernier fou d’amour pour le mioche, le violentait à cause de ses souvenirs du passé…

Longue vie aux Ansatsu ! »


[list][*]« Dix morts…Dix morts…il m’en faut encore Cinq…Un, deux, trois, quatre… »

« Arrête de les compter abrutit…Le chef nous attend, on n’a pas de temps à perdre avec tes conneries…Même si c’est une habitude pour toi, laisse tomber les macchabés. »

Ils étaient dans un gymnase tout ce qu’il y a de plus normal, au lycée de la petite ville paumée d’Allemagne. Deux gars, l’un étant grand et blond, certes très élancé et l’autre étant plutôt…petit et chétif, presque maladif…Et pourtant ces deux là, tarés comme ils étaient, avaient tout simplement massacré dix jeunes femmes. Comment cela se faisait-il que personne n’avait remarqué ce genre de scènes dans l’enceinte du collège ? Et bien il était facile de comprendre que les jeunes femmes n’avaient pas été prises en otage ici même. Certaines ne portaient sur elles que des haillons souillés de sang entre autres substances difficiles à définir, elles avaient été kidnappées ailleurs qu’ici. Leurs états étaient divers et variés, certaines n’avaient que la peau sur les os alors que d’autres auraient encore put tenir quelques jours sans se nourrir. Et voici le détail le plus marquant de toute cette scène…Les corps avaient totalement été vidés de leur sang et les corps avaient été disposés d’une façon bien spécifique mais qui pour le moment n’avait aucune importance. Une fois leur mission accomplie, et l’œuvre d’art suprême non achevée, laissée derrière eux, ils quittèrent les lieux pour se diriger vers un squat de la ville…D’un pas lent et assuré, ils savaient parfaitement qu’au lycée il n’y avait ni gardes ni caméras vue que c’était un établissement publique et que le directeur de ce dernier n’avait pas suffisamment d’aides comme pour améliorer la sécurité.

Cependant ils prirent la peine de s’assurer de que personne ne les suivait…Discrets comme des ombres et calmes comme pas possible, enfin sauf le petit chétif brun qui était d’ailleurs nerveux par nature et qui se promenait dans les rues avec les yeux gros, se pinçant parfois les bras pour une raison inconnue, ils arrivèrent donc au lieu de rendez vous. Le blond se grillait une clope en même temps qu’avec son pied et surtout sa botte militaire, il cognait à la porte métallique qui les séparait de l’intérieur du bâtiment. Un petit cliquetis se fit entendre, la porte n’était pas ouverte, cela voulait juste dire « le code ou tu n’entres pas, mais tu ne partiras pas bien loin non plus »…Connaissant la procédure à suivre le blond ne mit pas longtemps à prononcer la phrase que le gros tas derrière la porte attendait :


« Vous êtes plus dur à trouver qu'une pute dans une église. »

Il finit alors par cracher sa fumée alors que la porte s’ouvrait…L’intérieur était en fait loin d’être un squat, enfin après un long couloir en mauvais état, la peinture semblait se casser la gueule d’ailleurs, à la fin de ce couloir donc se trouvait une salle commune, mais bien entendu il y avait d’autres pièces, comme des chambres et salles de torture. La salle commune quant à elle était décorée de façon assez sombre, des chandelles tenaient quelques bougies rouges, et les meubles étaient sur les mêmes tons…Au fond, un verre en main se tenait «Vergil »…THE Big Boss. Ce fût sans regarder les deux autres qu’il prononça une phrase :

« Vous avez fait vos preuves…Vous êtes à présent des jeunes vampires du culte de l'ombre…Félicitations.. »

Le culte de l'ombre ? Qu’est ce donc ? Pour résumer, ce sont des complets tarés qui se prennent pour des vampires…Lavages de cerveau, kidnappings, meurtres en tout genre et une possible crise de foie future…Voici mes amis les vampires de Mad House kyooki…Leur but ? Prendre le contrôle de la ville et faire régner l’anarchie…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarFallen Prince
// Guide pour l'AL //Fallen Prince// Guide pour l'AL //


Date d'inscription : 27/09/2009
Age : 27

Messages : 1765
Localisation : Un peu partout
Emploi/loisirs : Le nouveau Guide de l'Ambassade
Humeur : Lunatique

Still There
Lecteur ou Conte (lequel) ?: Lecteur
Arme(s): /
Un petit mot ?: Que le travail commence !

MessageSujet: Re: Mad House Kyooki.   Lun 14 Jan 2013 - 17:35
Voulez-vous coucher avec moiii ce soir? (Je rigole :p)!


    BONJOUR Invité.;



    •• Mauvaise réputation (Contexte)


    Once upon a time...

    Le début de toute chose.

      Dans un monde perdu entre rêve paisible et réalité macabre...Dix ans après l'histoire originelle (soit en 2032) qui se déroulait dans un petit village perdu en Allemagne (et se déroule toujours en Allemagne d'ailleurs), on se retrouve en plein milieu d'une toute autre histoire. Le début de la fin de la vie, des expériences...De tout. Mad House kyooki est toujours sur pied, sur des bases solides fondées sur des cadavres frais ou alors putréfiés , cet hopital psychiatrique a sut garder sa renommée dans le vaste monde de la psychiatrie. Cependant ici tout a changé même si les regards des simples mortels ne peuvent percevoir les changements, surtout ceux qui n'avaient qu'un regard extérieur de la chose.

      L'histoire passée quand à elle n'a plus du tout d'importance...Peu importe comment nous en sommes arrivés là, du pourquoi du comment, seul importe le moment présent: Carpe diem baby.



    Suis moi, et laisse donc parler les gens.


    La chaleur de tes organes....

      Suis moi petit être...Ignore les regards des curieux, des peureux, de ceux qui s'effacent et de ceux qui s'imposent. Tu ne sais rien de cet endroit, malheureusement pour toi mon jeune enfant.

      Il fut un temps où il était plus rassurant de marcher dans les couloirs de l'hôpital psychiatrique...Et vous même ne savez pas pourquoi diables un frisson parcours votre échine quand vous quittez votre chambre pour marcher dans les couloirs. Vous avez entendu des rumeurs étranges par rapport à des patients qui ont disparu, ou même des gens que vous ne voyez plus depuis quelques jours....Mais comment se fier à ce que des malades mentaux vous racontent malgré leur air totalement sûr de ce qu'ils disent?

      Seul et perdu, et dans toute cette confusion seuls les gardiens ou le directeur pourraient vous répondre avec franchise...Bien entendu, vous pouvez rêver, personne ne vous dira rien.

      Un craquement d'os dans la nuit...un regard éteint dans une salle fermée, insonorisée...Et vous somnolez. On vous à traqué, vous avez vu...sentit une lame dans votre chair. Et personne ne sait -alors que vous hurlez silencieusement au point d'en déchirer vos tripes - que les mains gantées du directeur plongent dans vos entrailles...Les expériences sur des humains ont débuté, surtout depuis que hors des murs de l'hôpital c'est totalement la merde...



    Qui sommes-nous? Et pourquoi en sommes-nous arrivés là?


    Etat critique, c'est une affaire mondiale...

      Il y a de cela cinq ans, des scientifiques reconnurent mondialement que certains humains possédaient des capacités extraordinaires...Des pouvoirs si vous préférez, et pas n'importe lesquels. Notamment les malades mentaux, certains ne ressentent pas la douleur, d'autres possédant une résistance physique hors du commun...Et d'autres ont simplement des pouvoirs psychiques incroyables, ou n'ont pas besoin de dormir et bien d'autres.

      Ce qui fait que leurs organes sont revendus au marché noir à un prix incroyablement élevé...Tout comme des expériences sont faites sur eux dans l'intimité la plus stricte et surtout en totale illégalité.

      Dix ans avant ces événements, une guerre mondiale éclata pour des raisons diverses et variées, la population mondiale était totalement soumise à la répression des milices (il y en a plusieurs et de plusieurs factions), à des manques de pétrole et surtout...aux ogives qui ont massacré des pays entiers qui de nos jours sont en reconstruction. Seules quelques villes sans intérêt - comme celle où se trouve l'hôpital psychiatrique - ont été plus ou moins épargnées, mais l'économie mondiale en a grandement pâtit et les hommes se laissent aller à des actes exécrables pour survivre.

      Les drogues, la violence, le vice et tout le reste, font maintenant partie intégrante de notre vie actuelle. Dans certaines zones dévastées l'air est irrespirable, en vingt secondes sans un masque à gaz, vous pourriez inévitablement y laisser la vie et rendre votre dernier souffle. L'autorité fasciste et corrompue toujours de plus en plus puissante a changé l'évolution de la société humaine en totale régression.. Les seules avancées technologiques concernent ces "mutants" si l'on puis dire, qui possèdent des pouvoirs que eux même ignorent.



    Le rôle de MHK dans tout ça...

    Happy end...or not?.

      L'hôpital psychiatrique kyooki, fut autant touché par les événements que n'importe qui d'autre. Devenus depuis la catastrophe le principal fournisseur d'organes et meneur d'expériences sur ces nouveaux êtres apparus soumis à des taux de radiation élevés, l'hôpital est à présent une des principales sources de revenues de la ville toute entière. Et croyez moi, au vue des circonstances les habitants de la ville sont les derniers à se plaindre de la situation. L'hôpital a sut garder malgré tout sa renommée mondiale bien que fausse à présent....Vue que bien que la qualité des soins soit irréprochable, les patients sont peu nombreux à rentrer chez eux -si toute fois ils ont encore un chez eux- ou a être tout simplement libérés. Les lobotomies et autres pratiques sont monnaie courante entre les murs de l'hôpital, surtout en sachant quel est l'être malveillant qui manigance tout cela: Mukuro Ansatsu.

      Le directeur, bien qu'ayant grandit et prit des rides, n'a en rien changé depuis son adolescence si ce n'est qu'il est devenu bien plus malveillant qu'avant. De plus il a fait construire des laboratoires de recherche dans les endroits les plus inattendus des bâtiments de l'hôpital, ce qui est fortement apprécié par les scientifiques qui ont rejoint les rangs du personnel.



    Qui serez vous dans cette vaste mascarade? Et surtout...Survivrez vous longtemps?


    •• Statistiques and others.



    Notre beau et vieux forum MHK est ouvert sur sa version forumactif depuis 2008. Actuellement le forum est en pleine rénovation et on attend plus que de nouveaux membres pour faire revivre cet ancêtre! Peut être vous?

    Nous sommes nombreux à dire que les malades sont prolixes puisqu'ils ont écrit plus de 17366 lettres à leurs proches.
    Nous avons 20 malades internés à Mad House Kyooki, saurez-vous en sortir ou tomberez-vous avec nous ?

    http://madhouse-kyooki.forumactif.org/index.htm



Chieur ? :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lukaline-draws.skyrock.com/
avatarFallen Prince
// Guide pour l'AL //Fallen Prince// Guide pour l'AL //


Date d'inscription : 27/09/2009
Age : 27

Messages : 1765
Localisation : Un peu partout
Emploi/loisirs : Le nouveau Guide de l'Ambassade
Humeur : Lunatique

Still There
Lecteur ou Conte (lequel) ?: Lecteur
Arme(s): /
Un petit mot ?: Que le travail commence !

MessageSujet: Re: Mad House Kyooki.   Mar 5 Mar 2013 - 12:26

Contexte
Dans un coin reculé de l'Allemagne, se trouve un hôpital psychiatrique dont la réputation n'est plus à faire. On est en l'an 2032 et bien des choses se sont passées dans le monde depuis l'ouverture de Mad House Kyooki. Une guerre mondiale éclata il y a quelques temps, créant ainsi des mutants, en d'autres mots: des humains touchés ou trop exposés à la radiation. Du coup vous pouvez imaginer que la situation a bien changé dans le monde entier. La crise économique du monde entier se faisant énormément sentir, même dans les coins les plus reculés du monde comme le village sans nom où vous vous trouvez, des mesures extrêmes ont été mises en place pour s'en sortir. En outre, MHK et son personnel sont devenus une base incontournable de l'expérience sur cobayes humains et de revente d'organes de ces derniers, et tout cela avec l'accord de la population.

Les Nouveautés
L’ensemble de toute l’équipe s’est rassemblé afin d’offrir une toute nouvelle interface du forum.
  • Les mises en page pour les différents groupes sont écrits et revu.
    - Apparition des groupes de la ville : les hautes sphères, les habitants lambda, les commençants.

  • Les intrigues sont améliorés, mise en page revu et le tout réécris.
    - Une intrigue vient d'être lancer, Les fantômes du passé...

  • Des images sont ajoutés
    - Ajout d'image dans les différents topics qui meublent notre forum
    - Apparition d'une banque de donner pour les avatars
    - Blasons pour les groupes (contre point de réputation)

  • et encore bien plus à venir.

Venez nous rejoindre sur Facebook


Staff
Fondateur: Mukuro Ansatsu
Administrateur: Saido Ansatsu
Codeur: Ezekiel Ryoku
Statistiques
Date de création du forum: 16 Août 2008
Date de réouverture: Décembre 2013
Nombre de messages: 18173 messages
Nombre de sujets: 1067 sujets

Nombre de membres: 31 membres
Dernier membre enregistré: Aelig D. Tailor



Mad House Kyooki © Sokio 2013 Tous droits réservés



Chieur ? :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lukaline-draws.skyrock.com/
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Mad House Kyooki.   
Revenir en haut Aller en bas
 

Mad House Kyooki.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Happy End :: FLOOD~ :: × Partenariats-
Top-Sites


Merci ♥