Petit humain, mais qu'as-tu fait ? Ouvrir ce livre, pris de curiosité ! Quelle grave erreur, car dès maintenant, les contes te garderont pour eux !
La seule manière de t'en sortir, c'est de te battre et survivre. [RPG Survival Conte&Humain]

Partagez | 
 

 [P] Wear a necklace of rope (J. Hamelin)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatarle petit Lord


Date d'inscription : 12/03/2014
Messages : 30
Localisation : En mouvement
Emploi/loisirs : Se plaindre
Humeur : Changeante

Still There
Lecteur ou Conte (lequel) ?: Lecteur
Arme(s): Ses mots?
Un petit mot ?: Nan. BI

MessageSujet: [P] Wear a necklace of rope (J. Hamelin)   Mar 1 Avr 2014 - 11:08

Are you coming to the tree

A environ soixante de mètres des portes de l'Ambassade, Cain semblait peser le pour et le contre de la décision qu'il avait prise il y avait de cela quelques jours. Etait-il vraiment sage de s'aventurer dans une demeure aussi imposante malgré son statut d'Ambassade du Lecteur?

S'il y avait bien une chose qu'il avait finie par comprendre, c'est qu'ici, les impressions sont la pire des choses à laquelle se fier, sauf quand il s'agissait d'un danger -là, il y avait deux cents pourcent de risque que les choses soient exactement ce qu'elles paraissaient, voir pire-. Le petit brun n'était dans cet étrange monde que depuis une grosse semaine, ou juste un peu plus, et il avait déjà l'impression d'y être enfermé depuis des mois. Si son arrivée avait été des plus catastrophiques, cela n'avait été que peu de choses -selon toute mesure- à côté de son voyage hasardeux vers l'endroit où il se trouvait à présent. Même si son air arrogant ne l'avait pas quitté, il trônait à présent sur un visage bien moins propre qu'à l'origine -même s'il avait fait son possible pour ne pas être complètement crasseux-. Même l'impeccable de sa tenue avait pris un sacré coup, salis par sa route qui avait été beaucoup de choses sauf aisée. S'il y avait eu une carte retraçant ses déplacements, la ligne aurait été des plus chaotiques...

L'adolescent avait finis par avoir un léger répit lorsqu'il avait abordé une étrange bâtisse qui semblait être envahis par des enfants et c'est à ce moment là que son chemin avait finis par avoir un but précis: L'ambassade du Lecteur. Mais maintenant qu'il y était, il avait quelques réticences à croire en l'utopie que semblait être cet endroit avec ce qu'on avait pu lui en dire.

« Dire que j'ai réussis à demeurer incognito jusqu'à maintenant... » grommela-t-il pour lui en jouant machinalement avec le bandeau qu'il gardait davantage dans sa poche que sur son oeil depuis quelques temps.

Après tout, les « lecteurs » -ce qu'il semblait être- n'étaient pas vraiment accueillis à bras ouverts dans cette contrée aux règles étranges, il y avait de quoi être méfiant. Il avait réussi à tromper un maximum de personne jusqu'à maintenant, sans trop savoir par quel miracle, mais la marque de naissance si singulière qui lui attirait les pires foudres chez lui, avait été plutôt utile ici. Sans doute que ce détail le rendait assez étrange pour ne pas éveiller de soupçon.

Le seul problème qui restait à présent n'était pourtant pas des moindres et se manifesta à nouveau dans un gargouillement sourd, ce fit s'empourprer les oreilles du petit lord. Ce dernier luttait depuis quelques temps contre les plaintes de son ventre vide qu'il trouvait bien trop bavard. Une fois les grognements terminés, le jeune garçon soupira avant de marmonner pour lui-même.

« Même les sandwichs à la mousseline de concombre de cette horrible cuisinière du mercredi m'irait... »

Et ce n'était pas peu dire, car il n'y avait rien au monde qui rebutait plus Cain que ces horribles petits triangles de mie fourré de concombres mélangés à cette écoeurante sauce blanche à la provenance douteuse. Cela avait presque réussis à lui donner l'envie de louper l'heure du thé après ses leçons du mercredi -sans jamais réellement parvenir à le contraindre à se priver de sa boisson chaude préférée-. Un nouveau soupire passa les lèvres sèches de l'adolescent à la simple pensée d'une bonne tasse du liquide subtilement parfumé.

Rêvassant douloureusement de biscuit et de thé, Cain n'avait pas remarqué l'homme qui s'était rapproché de sa position. Pourtant, il avait appris à ne pas se laisser surprendre dans ce monde tordu. Qui sait ce qui peut bien se cacher derrière de riche tenue et un air innocent.

A Queer Tale, aucun air n'avait la chanson qui lui allait...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://happy-end.forums-actifs.com/t1486-cain-berkeley-bulldozed
avatar♦ The Musical Lover ♦


Date d'inscription : 20/03/2014
Messages : 12

Still There
Lecteur ou Conte (lequel) ?: Conte
Arme(s): Ma flûte
Un petit mot ?: Tu veux écouter ma musique ? ♥

MessageSujet: Re: [P] Wear a necklace of rope (J. Hamelin)   Mar 27 Mai 2014 - 20:20
En voilà un beau jour ! Les rayons de soleil traversaient les quelques feintes laissées par Jake entre les poutre en bois qui barricadaient les fenêtres de la demeure familiale. Comme je vous l'ai déjà dit c'était pour éviter d'éveiller les soupçons. Il n'est toujours pas le bienvenue chez lui. Enfin, pour le moment. Cela changera, un jour...

Ainsi du point de vue de Jake, c'était encore et toujours une galère que devoir sortir sous un temps pareil. Heureusement pour Jake, qu'il avait une autre technique que de jouer de sa flûte pour s'en sortir. Bien plus simple, et à son plus grand désespoir, bien moins mélodieuse. Il fallait vraiment qu'il travaille un peu plus sa mélodie.

Mais avant tout il enfila son habituelle chemise blanche et son pantalon de couleur sombre, avant de revêtir sur cela une cape de couleur noire munie d'une capuche. Il pris le soin de laisser quelques mèches de sa chevelure bleue dépasser de celle-ci. Avant de sortir (par la porte par laquelle il entre c'est-à-dire une fenêtre dont il enlève quelques poutres de bois qu'il remet du côté extérieur), il vérifia que sa meilleure amie était bien bien fixé à sa chaîne et cachée dans sa chemise. Sans sa flûte dorée et adorée, il ne sait ce qu'il deviendrait.

Il tomba donc sur la rue assez étroite qui longeait sa maison sur le côté droit. En même temps à part trouver des rues étroites et des maisons ayant autant de couleur que de pièces, à Laëbes on ne trouvait pas grand chose. Heureusement que les rues comportaient peu de gens. Y circuler y serait impossible sinon. Jake pris la direction du nord de la ville, prenant ainsi une nouvelle rue qui montait tel une butte. Mais où donc se rendait notre joyeux luron ? Eh bien vous allez le savoir dans peu de temps.

Il semblait en effet qu'aujourd'hui, Jake n'est pas en tête d'aller vagabonder en dehors du village pour faire profiter de son talent musical à tout voyageur passant par là. C'est bien peu, mais suffisant pour gagner sa vie. Bien sûr on parle de Jake, il aspire à bien mieux. Mais pour le moment il se contente de peu.

Après avoir traversé plusieurs rues ressemblant toutes aussi bien les unes aux autres tout en sifflant un air quelconque (il ne peut vraiment pas se passer de musique même si cela pourrait lui valoir une mort certaine), Jake finit par arriver devant une énorme tour donnant l'impression de regrouper toutes les couleurs qu'on puisse trouver dans cette ville. Il s'agissait de l'Ambassade du Lecteur. Ce lieu était une excellente idée selon Jake. La plupart des contes ne sont pas de son avis. Mais un tel lieu était un nid à informations qui pourraient se révéler très précieuses.

Avant de pénétrer dans l'immense bâtiment, Jake vérifia une dernière fois que l'instrument de son cœur était bien masqué par sa chemise. Cela aurait des conséquences désastreuses si ils disparaissait. Surtout que dans un endroit tel que celui-ci il y avait de fortes chances qu'il croise des gens le convoitant. Et ce pas forcément pour ces qualités musicales que Jake vente tant.

Il entra donc en poussant les deux grandes portes de couleur bleue. Il tomba sur une vaste pièce pleine de petites enfants. Cela en fait du monde d'un coup ! Jake enleva sa capuche pour ne pas avoir l'air trop suspect dévoilant ainsi ces longs cheveux de couleur bleue qu'il adore au point de ne pas vouloir les couper. Il essaya de se repérer au milieu de se monde mais rien à y faire. Il y avait trop d'enfants courant ici et là. Il remarqua néanmoins au loin un escalier. Peut-être donnait-il sur une quelconque bibliothèque ?

Alors qu'il continuait à analyser le lieu autour de lui il remarqua la présence d'un petit garçon à l'écart. A l'apparence plutôt délabrée. Aucun doute ! Il devait bien s'agir d'un lecteur. Jake s'avança vers lui. Je vous ôte de suite toute idée saugrenue de la tête, il ne trouvait pas son air grognon attirant au point d'aller essayer de le [bdraguer[/b]. Mais il allait l'aborder pour essayer de glaner quelques informations sur ce qui pourrait être intéressant à voir ici. Qui sait peut-être qu'il serait encore plus utile que cela ? Mais pour le moment Jake se teint à ce petit compromis. Il s'avança donc vers lui et pris la parole pour l'interpeller.

« Si vous cherchez une Nymphe au milieu de tout ces rires qu'il faut débroussailler, je vous le dis de suite c'est peine perdue. »

Cette phrase ne voulait absolument rien dire. Enfin si mais quel était le rapport avec la situation en cours ? Voilà un trait typique de Jake. Selon lui les bonnes formulations permettent de se faire de bons amis. Ou plutôt de gagner la confiance de quelqu'un pour en tirer quelque chose.

Après un très court instant de silence, notre jeune homme se reprit :

« Je voulais dire, si vous êtes perdu mon cher ami, nous sommes deux. Mais peut-être que je me trompe... »

Il espérait réellement se tromper. Mais après tout il ne peut lire dans la tête de cet enfant.


Edit Hansel : Je me suis permise de remplacer les strikes par le gras! Cela facilite la lecture~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarle petit Lord


Date d'inscription : 12/03/2014
Messages : 30
Localisation : En mouvement
Emploi/loisirs : Se plaindre
Humeur : Changeante

Still There
Lecteur ou Conte (lequel) ?: Lecteur
Arme(s): Ses mots?
Un petit mot ?: Nan. BI

MessageSujet: Re: [P] Wear a necklace of rope (J. Hamelin)   Mer 28 Mai 2014 - 23:56

No stranger would it seem


Perdu dans ses pensées à tenter d'échapper à la faim qui le tirailler, Cain fut ramener à la réalité assez brusquement, ce qui lui fit amorcer un mouvement instinctif de recul. Ce genre de réaction mué d'un reflex avait finit par s'installer à force de passer les nuits dehors au milieu d'une nature qui n'était pas toujours des plus accueillante. La descente de ce trône  protecteur sur lequel il avait grandis, persuadé d'être préparer à la vie avait été dure et plutôt brutale. Il n'y avait rien d'étonnant à ce que la méfiance soit devenue une compagne aussi certaine que l'arrogance avait pu l'être après toute ces années.

De ses yeux verts, l'adolescent détailla avec morgue l'homme qui venait de réclamer une phrase qui n'avait pas le moindre sens et qui tombait comme un cheveu dans la soupe. Plutôt grand, sans  le moindre doute plus vieux que lui, il avait une allure plutôt soigné mais rien d’extraordinaire pour autant. Croisant les bras devant lui, Cain continua de le toiser en silence, pas spécialement enclin à donner la moindre réponse à cette énigme qui avait été l’entrée en matière la plus absurde -ou presque- qu’il lui avait été donné d’entendre. Pour le moment, ce qui était rassurant, c’était de constater que l’homme ne semblait pas menaçant. C’était peut-être l’endroit qui permettait cette sécurité ou simplement qu’il existait des adultes qui ne se plaisaient pas à faire des prisonniers. A moins qu’il ne le prenne pour une personne originaire de ce monde…

Finalement, l’homme se décida à lever le voile sur ses propos étranges. Perdu ? Il l’était sans vraiment l’être. Il était difficile d’être perdu tant que vous ne savez pas où vous êtes sensé aller. Alors oui, on pouvait le considéré comme perdu mais dans le sens le plus large possible du terme. Et pourtant, il était proprement hors de question qu’il laisse filtrer cette information à une  personne dont il ne savait rien. Dieu seul, si jamais il avait une quelconque existence par ici, savait ce qu’il en ferait. Levant légèrement le menton ce qui ne faisait qu’accentuer cet air arrogant qu’il affichait, il finit par laisser filer un mince rire dans un  souffle narquois.

« Perdu ? Inutile de nous mettre sur un pied d’égalité. Vous êtes au seul endroit qui mime un semblant de sécurité pour les  lecteurs : l’Ambassade des lecteurs. »

Au fond de lui, Cain espérait qu’il pouvait donner le change malgré sa mine qui semblait marqué au charbon et ses maigres connaissances qu’il avait de ce monde. Certes, il était venu ici pour avoir des réponses mais cet homme, il venait sans le moindre doute de l’extérieur alors pour le moment, sans doute valait-il mieux préserver les apparences autant que possible. C’était bien la seule chose dont il était capable à son état d’épuisement.
Il lui semblait étrange qu’une personne aussi singulière arrive ici sans savoir où il se trouvait. Après tout, même Cain avait réussit à savoir quel était cet endroit. Alors à moins qu’il n’ait passé son voyage -ou sa vie- à se boucher les oreilles ou à se fermer les yeux, il avait sans doute atterrit ici en connaissance de cause.

Un mince sourire se posa sur les lèvres du petit brun, un rien moqueur. Il ne pouvait s’en empêcher et le semblant de sécurité de la bâtisse faisait revenir sa verve un rien acide.

« Allons, allons, ne laissez donc pas les idées préconçues dominer votre jugement… » dit-il d’un ton doucereux et complaisant. « Tous les enfants un peu négligé qui échouent ici ne sont pas nécessairement des lecteurs qui se laisseront berné par quelques paroles obscures aux allures de prophétie montée en épingles pour rien. »

Sa main se serra sur le bandeau qui ne couvrait plus ni son œil ni la marque de naissance sous ce dernier. Le bluff était sans doute la seule sécurité qu’l avait ici. Il se moquait des ambassades ou des beaux principes de pacifistes au pouvoir réduit. Et puis, c’était peut-être également l’occasion de récolter quelques informations. Après tout, s’il était vraiment perdu, il y avait toujours la possibilité d’en profiter. Mais avant même qu’il n’est le temps d’ouvrir la bouche pour tenter de retourner cette discussion à son avantage, son ventre émit un profond gargouillis qui lui fit monter le rouge au joues dans un temps record. Difficile d’avoir l’air crédible quand la faim rend votre estomac bien plus loquace que vous-même…

Sans doute aurait-il mieux fait d’ignorer ce type à capuche étrange.
Un jour, Cain apprendra à ne pas se croire maître de toute situation. Mais ce jour n’est visiblement pas encore venus.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://happy-end.forums-actifs.com/t1486-cain-berkeley-bulldozed
avatar♦ The Musical Lover ♦


Date d'inscription : 20/03/2014
Messages : 12

Still There
Lecteur ou Conte (lequel) ?: Conte
Arme(s): Ma flûte
Un petit mot ?: Tu veux écouter ma musique ? ♥

MessageSujet: Re: [P] Wear a necklace of rope (J. Hamelin)   Jeu 25 Sep 2014 - 22:11
Jake était finalement tombé sur un gentil petit spécimen. Dire qu'il se demandait si il avait un cœur de présent sous son sein serait exagéré. Mais vous savez c'est le genre de personne qui trouvera toujours quelque chose à redire de ce qui l'entoure. En même temps ce type de personne n'a pas totalement tort. Le monde ne peut pas être parfait. Jake lui est plutôt de ceux qui essayent à le parfaire, même si c'est en vain.

La jeune garçon s'était reculé par méfiance lorsque Jake l'avait abordé. Peut-être de peur que notre jeune homme ne l'agresse ? Pourtant Jake est loin d'être quelqu'un de dangereux. Au contraire il suffit de le dévisager pour se rendre qu'il est totalement une inoffensif. Même une mouche aurait raison de lui. Et surtout de sa volonté. Vous l'aurez compris, notre jeune musicien est loin d'être la plus courageuse personne qui court sur les plaines de Queer Tales.

Le garçon commença par dévisager Jake, ce qui amusa fortement ce dernier. Un petit sourire amusé s'était affiché sur ces lèvres. Un sourire assez contrastant avec la mine renfrogné que faisait son interlocuteur pendant ce laps de temps.

Une fois qu'il finit par comprendre qu'il ne craignait rien, et après avoir entendu les propos gentillement remaniés de Jake, le jeune garçon pris un air assez hautain. En remontant son front il fit un petit rire narquois avant de répondre qu'il n'était pas perdu. Il savait qu'il se trouvait à l'Ambassade du Lecteur.

Cela se voyait que ce n'était qu'un simple lecteur. Une personne qui se vante de connaître et reconnaître ce bâtiment, est purement est simplement soit un idiot, soit un lecteur. Quiconque mettant les pieds à Candis sait dans les minutes qui suivent que cette énorme tour est l'Ambassade du Lecteur. Donc dire que la personne n'est pas perdue parce qu'elle sait se trouver en ce lieu est un peu inutile. Mais bon ça les lecteurs ne peuvent pas le savoir. Et puis c'est assez contradictoire de dire que l'on est pas perdu alors que l'on se trouve à l'Ambassade du Lecteur qui justement est un lieu d'orientation pour la plupart des personnes.

Cependant le jeune garçon continua ,ma foi de façon très confiante, à se croire plus hautain que Jake. Il lui fit signifier que chaque personne se trouvant ici n'est pas forcément un lecteur, qui plus qui va se laisser berner par les dire d'un quelconque inconnu.

En cela il n'avait pas tort. Jake n'avait pas envisagé que la personne présente devant lui pourrait être un conte. Bien sûr Jake est bien trop méfiant, et n'est pas pour autant sûr d'être en face d'un conte. Après tout le jeune garçon voulait se faire passer pour cela ? Eh bien qu'il en soit ainsi. Jake le considérera comme un conte.

A peine qu'il eut fini de parler que son estomac fit un bruit assez conséquent. Il semblait que notre jeune garçon allait tomber en déliquescence si il ne trouvait rien à se mettre sous la dent. Ce qui fit bien rire Jake. Finalement il avait rencontré un sacré petit énergumène. Jake pris donc la parole pour lui répondre.

« Veuillez m'excuser alors. Je ne pensais croiser en ce lieu que de simples gens venu se réfugier après avoir étaient invectiver par le monde. »

Pour essayer de gagner la sympathie de son nouvel « ami », Jake parcouru la pièce de son regard espérant trouver quelque chose pour palier à la faim qu'il avait entendue émaner de son ventre. Au loin prêt d'un tabouret, une sorte de tonneau. Sans doute y avait-il quelque chose pour satisfaire son interlocuteur. Il le pointa du doigt en ajoutant :

« Sans vouloir vous offenser, après avoir entendu votre estomac s'écrier, je vous propose de diriger vos adorable pantoufles vers ce baril. Sans doute contient-il de quoi vous satisfaire. »

Il se mit donc en chemin sans même regarder si le jeune garçon le suivait.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarle petit Lord


Date d'inscription : 12/03/2014
Messages : 30
Localisation : En mouvement
Emploi/loisirs : Se plaindre
Humeur : Changeante

Still There
Lecteur ou Conte (lequel) ?: Lecteur
Arme(s): Ses mots?
Un petit mot ?: Nan. BI

MessageSujet: Re: [P] Wear a necklace of rope (J. Hamelin)   Lun 13 Oct 2014 - 13:54

Don't you dare to laugh at me.


Les mains plaquées contre son ventre, Cain avait eu la phrase la plus longue et la plus impolie que sa culture des livres pouvait lui permettre dans un coin de sa tête à l’encontre de ce traitre d’estomac. A le voir afficher cet air contrarié, on aurait presque dit qu’il n’avait pas le moindre contrôle sur cette partie de son corps, ce qui, à son stade de satiété, n’était pas loin de la vérité. Mais la gêne se mua en un regard noir et vexé lorsque l’inconnu se mit à rire, de façon tout à fait ingénue mais parfaitement agaçant aux oreilles de Cain. De quel droit cet endimanché se permettait de se moquer de lui, voir pire, du malheur d’un enfant. Ca aurait bien été la seule circonstance dans laquelle l’adolescent aurait accepté d’être considéré comme un enfant, même s’il aurait sans doute trouvé quelque chose à redire si ca avait été le cas.

Visiblement, son hilarité le lassa aussi rapidement qu’elle l’avait pris pour finir par se mué en quelques mots creux et complètement dénué d’intérêt pour le petit brun qui continuait de pester intérieurement contre son estomac qui lui semblait sur le point de commencer un auto-digestion qui n’était clairement pas recommandée, ni même agréable. Bien évidement qu’il avait été invectivé par ce monde de fou. Ce pays complètement déluré semblait prendre plaisir à s’invectiver avec zèle lui-même alors il aurait été étonnant qu’il échappe à ce sort. Les gens simplement crédule et ingénus, qu’ils le feignent ou non, était une sorte de contrariété constante pour le jeune garçon qui tapait presque du pied sur le sol en signe d’agacement.

« Il faut vraiment patauger dans la stupidité pour croire ce genre de chose » avait-il finit par marmonner pour lui-même entre ses dents pendant que son interlocuteur semblait occuper à inspecter la pièce du regard.

Alors qu’il allait le laisser à sa contemplation béate du mobilier, voilà que l’homme aux cheveux long repris la parole après avoir louché sur un tonneau qui aurait sans doute eu sa place n’importe où ailleurs qu’ici. Cet endroit était à l’origine de la contrée de Queer Tales : complètement dénué de sens.

« Je ne peux même pas me fier à l’instinct ou [u]flairer[u] un quelconque de façon classique ici… » grommela Cain sans écouter ce que la grande gigue lui avait dit, n’ayant entendu que le mot "pantoufle" et "baril" avant qu’il ne s’éloigne de son coté.

Soupirant une nouvelle fois, le regard de Cain suivit sur quelques mètres l’homme qui n’avait toujours pas daigné se présenter alors qu’il avait atteint son tonneau. Certes, Cain non plus n’avait pas donné son prénom mais après tout, ce n’était pas lui qui avait initié cette conversation stérile qui avait commencé avec des Nymphes pour finir par le contenu d’un tonneau qui ressemblait à ceux qu’il y avait dans les réserves du garde-manger de la demeure. Durant un bref instant, un léger sentiment mélancolique s’installa. Ca ne dura pas plus d’une seconde, un gout amer, une envie presque irrépressible de rentrer chez lui, l’espoir que quelqu’un se soit rendu compte de sa disparition. L’envie sans doute que sa famille ne se contente pas de simplement passer à autre chose et le recherche.

Mais son ventre se noua à nouveau sous la faim, en silence cette fois-ci. Aussi il décida qu’il ne coutait rien d’approcher cet étrange baril pour voir si, par hasard, il ne contiendrait pas quelques fruits ou simplement quelque chose de comestible qui ne ressemblait pas à des bais sauvages. Il ne caressait même pas l’espoir d’y trouver une théière fumante qui aurait dégagé un délicat fumet parfumé.

Ce monde était fou, mais sans doute pas à ce point.
Malheureusement.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://happy-end.forums-actifs.com/t1486-cain-berkeley-bulldozed
avatar♦ The Musical Lover ♦


Date d'inscription : 20/03/2014
Messages : 12

Still There
Lecteur ou Conte (lequel) ?: Conte
Arme(s): Ma flûte
Un petit mot ?: Tu veux écouter ma musique ? ♥

MessageSujet: Re: [P] Wear a necklace of rope (J. Hamelin)   Dim 30 Nov 2014 - 19:19
Jake avait déjà commencer à caracoler jusqu'au tonneau, en papillotant à chaque pas comme à son habitude. Il arriva assez vite à l'objet qui était sa destination. Il se mit donc à l'inspecter. Ce tonneau ressemblait un peu à ceux qu'on trouve dans les bars de Queer Tales. Vous savez ces tonneaux pleins de bière, qui sont disposés sous le bar ou bien derrière le vendeur en question. Même si dans le cas présent, il valait mieux pour Jake que ce baril contienne autre chose, son interlocuteur lui n'avait pas l'air très inspiré par les idées du jeune homme jusque là.

En effet ce dernier n'avait même pas pris la peine d'emboîter le pas de Jake. Il semblait bien plus occupé par d'autres pensées. Jake continua d'inspecter l'objet en attendant que son interlocuteur daigne venir l'aider. Finalement il était tomber sur quelqu'un de peu commode. Mais bon ce n'était pas un soucis pour Jake, si tout était facile la vie serait bien ennuyante.

Finalement le petit garçon, parce qu'il faut dire ce qui est, c'est un petit garçon à qui Jake parle, finit par sortir de sa torpeur (sans doute sous l'effet d'une relance de son estomac) et se dirigea lentement vers l'objet que Jake inspectait.

Il essaye de l'ouvrir par le haut, mais la plaque en bois refusa de bouger. C'est idiot de créer un tonneau qu'on ne peut ouvrir par le haut. Surtout qu'en regardant autour, il n'y avait aucun instrument permettant de forcer l'ouverture de l'objet. Jake se pencha sur le tonneau plus attentivement, espérant y déceler une quelconque poutre de bois qui pourrait se retirer mais rien. Il releva la tête en fronçant les sourcils.

Jake et les énigmes. C'est une grande histoire vous savez. Il aime relever les défis. Il est pas mauvais à cela non plus. Même si il lui arrive de se tromper comme tout être humain. Et cet objet en face de lui présentait un nouveau défi ! Il se mit donc à regarder le tonneau dans toutes ces coutures. Le faisant ainsi tourner sur lui-même. Sous toutes ces coutures ? Réellement ? Une idée de génie vint germer dans l'esprit de notre jeune musicien. Il prit ainsi le soin d'allonger le tonneau sur le sol, tant bien que mal, et surtout sans aide de son compagnon du jour (en même temps il en espérait pas plus de sa part). Il remarqua en s'agenouillant qu'en effet cette idée était définitivement la clé de cette énigme ! Le tonneau était tout simplement disposé à l'envers. Jake avait enregistré une nouvelle victoire. C'était simple oui, même très simple mais ça reste une victoire quand même non ?

Jake releva la tête vers le jeune garçon qui était toujours debout à côté de lui, pour prendre la parole.

«  Ne faites pas donc votre Ammonite et approchez donc vos ridules ici ! Ne vous inquiétez aucun parasite ne va sortir de cet objet. »

Jake força un peu sur le couvercle du tonneau, et celui-ci se laissa glisser sur le côté. Une fois ouvert il en tomba quelques pommes. Ce tonneau était plein de pommes ! Comme quoi les espoir du petit garçon n'allaient pas être brisés. Ce qui arrangea Jake en quelque sorte.

« Vous voyez ce tonneau est un véritable trésor ! »

Il pris une pomme et la lança au jeune garçon. Il en pris une autre qu'il croqua à pleines dents tout en se relevant.

« Ce n'est pas très consistant, mais cela calmera sans doute votre estomac pour un petit moment. »

Alors qu'il souriait après avoir avalé une bouchée de la pomme, il reprit la parole pour enfin remplir les règles de bienséances posées dans son monde.

« Au fait j'ai totalement oublié de me présenter ! Je me prénomme Jake ! A qui ai-je l'honneur de m'adresser ? »

Il dit ceci avec son habituel sourire de charmeur. Bien sûr il ne révéla pas son nom délibérément. Après tout il n'était pas encore tout à fait chaleureusement accueilli ici. Mais cela ne tarderai pas à changer. Enfin il l’espérait. Pour le moment tout ce qu'il pouvait faire c'était d'essayer de tirer les vers du nez de ce petit garçon. Après tout peut-être avait il quelque chose d'intéressant à lui apprendre.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarle petit Lord


Date d'inscription : 12/03/2014
Messages : 30
Localisation : En mouvement
Emploi/loisirs : Se plaindre
Humeur : Changeante

Still There
Lecteur ou Conte (lequel) ?: Lecteur
Arme(s): Ses mots?
Un petit mot ?: Nan. BI

MessageSujet: Re: [P] Wear a necklace of rope (J. Hamelin)   Mar 17 Fév 2015 - 0:17

Welcome back, myself.


Planté à quelques pas du tonneau, Cain attendait les bras croisés, les secondes s’égrainant rythmées par le tapotement de son pied sur le sol en signe d’impatience. N’accordant qu’une attention très très relative à l’individu qui tournait et s’escrimait à ouvrir cet étrange baril, il laissait son regard se balader sur le reste de l’endroit de façon distraite. Ayant été presque attaqué par la conversation forcée de l’hurluberlu qui continuait de s’activer autour de la possible source de nourriture, l’adolescent n’avait pas vraiment réussit à prendre le temps d’apprécier le décor. Les tentures et les babioles de nacre et de marbre n’étaient pas d’un grand intérêt à ses yeux, il en avait vu tellement dans la demeure familiale mais la clarté de l’endroit était étrangement apaisante.  

Du coin de l’œil, il aperçu l’étrange individu se baisser pour basculer le tonneau sur le coté. Cette scène étrange lui fit hausser un sourcil alors que la perplexité l’envahissait un peu plus même s'il ne fit pas le moindre geste pour lui prêter main forte. Le ridicule de cette situation lui coutait déjà suffisamment d’amour propre. Que comptait-il faire ? Un numéro de cirque ? Cette farce n’avait vraiment que trop duré et le temps que lui faisait perdre ce simple d’esprit était une chose précieuse dont Cain ne disposait pas à loisir. L’oisiveté n’était clairement plus un luxe qu’il avait. Alors qu’il s’apprêtait à le laisser en plan, la grande gigue lui adressa à nouveau la parole de façon si absurde que le jeune garçon se demanda si l’individu était réellement capable de formuler une phrase pourvu d’un sens réel.

« Ne faites pas donc votre Ammonite et approchez donc vos ridules ici ! Ne vous inquiétez pas, aucun parasite ne va sortir de cet objet. »

Une chose était certaine. Peu importe ce que pouvait contenir ce tonneau, cela serait toujours moins inquiétant que l'homme qui se tenait juste à coté. Pourquoi lui donnait-il un nom de champignon en lui assurant qu’aucun parasite ne risquait de l’attaquer ? Etait-ce une chose parfaitement normale dans ce monde de fou ? Une part de Cain n’aurait même pas été surpris de cette révélation mais le reste de sa personne préférait, une fois n’est pas coutume, rester ignorant sur le sujet. Toujours est-il que la seule chose qu’il avait envie de faire à présent, était d’ignorer la curiosité de son estomac pour le contenu du baril et de faire demi-tour en faisant comme s’il n’avait jamais répondu à cet étrange énergumène. Mais voilà, il n’eu même pas le temps de faire le moindre geste que le couvercle glissa, des pommes roulant en dehors du contenant en bois.

La main de Cain se serra sur ses vêtements au niveau de son estomac, ses yeux fixés sur les fruits mûrs qui étaient sur le sol. Une chance pour lui que la faim n’ait pas supprimé toute trace de fierté car il ne fait pas le moindre doute qu’après des jours sans un repas décent, il se serait jeté sur l'une de ces pauvres pommes comme la pauvreté sur le monde. Mais à la place, il se contenta de croiser les bras en haussant vaguement les épaules face à l’enthousiasme de son interlocuteur.

« On parle de trésor lorsqu’il s’agit de rubis et de saphir ou encore d’or. Mais des pommes… il ne s’agit là que de nourriture» lâcha-t-il nonchalament.

L’autre ne daigna pas relever sa remarque et lui envoya une pomme que Cain manqua de faire tomber en tentant de la rattraper. Après avoir stabilisé le fruit rond entre ses mains, fixant la peau luisant avec intensité comme si avait tenu la plus grosse opale que le monde n’est jamais créer, il redressa les yeux vers l’individu qui avait commencé à manger de son coté avant de le gratifier de quelques remarques bienveillante que Cain chassa rapidement d’un soupir agacé.

Refrénant l’envie de dévorer cette pomme en quelques secondes, Cain porta le fruit à ses lèvres pour croquer légèrement dedans, portant un vague intérêt à la présentation tardive de l’inconnu qui ne l’était donc plus. Jake. C’était un nom étrange et en même temps si commun. L’adolescent n’aurait même pas été étonné d’apprendre qu’il avait un nom abracadabrant tels qu’Hyppolyte de la Grenouillère ou dieu seul sait quelle absurdité. Dans ce monde qu’était Queer Tales, c’était presque un comble d’avoir un nom aussi banal que Jake. Continuant de manger le fruit en silence, Cain fit tranquillement le tour de l’homme pour finir par s’asseoir sur le tonneau encore ouvert, ayant pris soin de s’assurer que celui-ci ne risquait pas de rouler.

« J’imagine donc que je devrais donner mon nom à présent, comme le veut le processus normal d’une conversation entre gens civilisés. »

Tout dans la phrase du jeune garçon laissait comprendre que rien n’était moins sûr et c’était parfaitement voulu. Ce monde le dérangeait. Ce monde l’oppressait. A quoi bon donner son nom à des inconnus, à quoi bon prétendre être l’un de ses autochtones. A quoi bon ? Terminant sa pomme, il tira son cache œil qu’il avait pris soin de retiré pour paraitre le plus semblable possible aux étranges personnalités de Queer Tales, affublé qu’il était de cette étrange marque de naissance sous l’œil, mais il était déjà fatigué de tout ça. Cet homme bizarre bien qu’inoffensif  pour le moment avait réussit à ramener un peu de bon sens dans l’esprit du jeune garçon. Masquant à nouveau son iris verte tout comme la tache sur sa peau, Cain releva son regard vers Jake alors qu’il s’était saisit d’une seconde pomme.

« Je crois que je n’ai pas envie d’être quelqu’un de civilisé aujourd’hui, cher Jake. »

Mesquin, arrogant et suffisant. Maintenant que la faim ne lui tiraillait plus les entrailles et qu’il se trouvait assis sur une source certaine d’apport de sucre, Cain semblait revivre avec tous les défauts que son caractère d’aristocrate pouvait lui octroyer.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://happy-end.forums-actifs.com/t1486-cain-berkeley-bulldozed
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: [P] Wear a necklace of rope (J. Hamelin)   
Revenir en haut Aller en bas
 

[P] Wear a necklace of rope (J. Hamelin)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Happy End :: × Ambassade du Lecteur-
Top-Sites


Merci ♥