Petit humain, mais qu'as-tu fait ? Ouvrir ce livre, pris de curiosité ! Quelle grave erreur, car dès maintenant, les contes te garderont pour eux !
La seule manière de t'en sortir, c'est de te battre et survivre. [RPG Survival Conte&Humain]

Partagez | 
 

 Des tâches de sang sur le voile nocturne [Grey][Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar


Date d'inscription : 18/09/2012
Age : 23

Messages : 62
Localisation : Sous un coussin
Emploi/loisirs : Tribulation philosophique sur le fondement originel de la vie
Humeur : Larvaire ~

Still There
Lecteur ou Conte (lequel) ?: La chenille d'Alice au Pays des Merveilles
Arme(s): Un petit poignard
Un petit mot ?: Avant toute chose avez vous de quoi payer ?

MessageSujet: Des tâches de sang sur le voile nocturne [Grey][Terminé]   Mer 30 Avr 2014 - 15:50
Suite de ce >rp<

Il se moque encore de moi...

La nuit était bien avancée, mais Soleyl n'avait pas vu les heures passées. Malgré que le soleil se soit couché depuis longtemps, la Caterpillar ne ressentait pas une fatigue si intense que cela. Après la visite plus tôt dans la journée, de la charmante petite sirène, la chenille était retournée achever ce qu'elle n'avait pu finir quand la jeune fille était venue; à savoir prendre son bain. L'eau était refroidie depuis longtemps, mais en usant de patience, la vendeuse avait pu profiter des joies de la paresse au creux d'une baignoire. Le reste de l'après-midi, et l'avait passé à sécher dans un peignoir tout en restant allongée sur son lit. C'est pourquoi ce soir, le sommeil ne l'attirait pas plus que cela. De surcroit, elle avait trouvé une activité très prenante, et était depuis en grande conversation avec...une boule de cristal. Ah ah, je vois où vous voulez en venir ? C'est trop cliché ? Mais en caressant le verre et en scrutant l'intérieur du globe lisse, Soleyl n'était point en train d'interroger l'avenir, mais en train de converser avec l'esprit qui y avait élu domicile. Mii ne savait pas vraiment d'où venait la croyance populaire que l'on pouvait lire l'avenir dans une boule de cristal. Il est vrai que les surfaces réfléchissantes agissaient comme des fenêtres sur le monde. On pouvait grandement s'en servir pour voir des choses invisibles au delà de nos yeux, mais pour l'avenir ce n'était pas le moyen le plus recommandable ou du moins, la chenille n'en avait pas connaissance.

Si ce soir, elle se servait de cet artefact, c'était donc à une autre fin. On peut enfermer beaucoup de chose dans une sphère, surtout si elle est faite en cristal ou maintenue à un cercle d'argent. L'idéal est bien entendu que ce soit les deux. La boule qui était posée devant Soleyl, renfermait un esprit obscur, qui avait autrefois sévit dans un région lointaine. Bien qu'il soit peu recommandable de converser avec une créature de la sorte, c'était une vraie mine de science, et la Caterpillar essayait depuis une deux heures, de lui arracher une information, dont elle savait qu'il la détenait. Soleyl voulait en finir une bonne fois pour toute avec cette histoire d'ombre, et il pouvait l'aider. Seulement, Skelt, puisque c'était son nom, se montrait réticent et se jouait d'elle. C'était agaçant. Elle retenta une approche:

- Alors disons, que je te sors de ta boite, pour...trois jours.

Habituellement, la boule de cristal était maintenu enfermée dans un coffret avec d'autres boules, et d'autres esprits obscurs. Pour un minimum de sécurité, même enfermé ces choses sont peu recommandables.
Un nuage opaque de fumée s'agita sous le cristal, pour former un visage au rictus malfaisant. La voix d'outre-tombe résonna sous la chevelure brune de Soleyl :
Je consens alors à t'indiquer comment se rendre au château...
La vendeuse soupira, décidément il se moquait vraiment d'elle, on ne pouvait rien en tirer.

- Je sais déjà comment m'y rendre, ce que je veux, c'est que tu me donnes le nom des livres que je cherche, et dans quelle pièce ils se trouvent.

Dans ses longues recherche sur le royaume des ombres. La chenille avait emmagasiné un bon nombre d'informations. Pourtant certaines parcelles restaient obscures, et elle comptait sur l'aide de Skelt pour l'aider. Espoir vint, mais au moins elle aurait tout essayé.
La fumée dans la boule de cristal s'agita un moment sans délivrer plus de réponse.

- Tu ne m'es d'aucune utilité. Tu vas retourner avec les autres.

La voix retentie à nouveau.
Tu ne sauras rien de plus alors, et pourtant l'avenir s'annonce tortueux et même sanglant.
Soleyl ne prêta pas attention à cette phrase et se saisit de l'artefact pour le replacer dans le coffre. Skelt, en plus d'être malfaisant, était un sacré menteur. On lui connaissait, comme beaucoup de sa race, un don de divination, cela allié à son don pour le mensonge, les prédictions devaient être prise avec précaution, car généralement dénuée de vérité, juste destinée à effrayer. Les esprits obscurs sont des créatures qui naissent de la haine des humains, sur des lieux où des tragédies se sont déroulées, ce n'est pas étonnant. Avant que la vendeuse ne remette la boule dans le coffre, la fumée sous le cristal, se teinta de rouge et vint se coller aux parois. On eu dit qu'un flot de sang, s'égouttait lentement à l'intérieur. La brune rangea cela avec précipitation.

Au moment où le coffre claquait, la clochette de l'entrée vint faire échos en tintant. S'ensuivit un bruit de chute sur le parquet. Soleyl tourna les talons et quitta l'arrière boutique, son kimono fleuris balayant la poussière au sol. Grey Yale gisait à l'entrée, un liquide tâchant ses vêtements. Mii maudit intérieurement Skelt, qui décidément, ne distribuait ses informations véritables quand ça le lui chantait. Le plus urgent était le rouquin à terre. Ses yeux papillonnèrent un instant, puis se fermèrent doucement. Bon...ce n'était pas prévu au programme ça...
La vendeuse ferma la porte, s'agenouilla près du jeune homme et le redressa un peu. La seule blessure apparente venait de soin poignet très largement entaillé. On lui avait enfoncé un objet pointu plutôt volumineux dedans, ce n'était pas beau du tout...et il avait perdu énormément de sang. Elle arracha un pan de son kimono fleuri, non sans remords, et fit une compresse sur le poignet de Grey pour éviter au sang de couler d'avantage. Puis, la vendeuse lui passa la main sur son front. Fiévreux évidement. Elle se félicita mentalement d'avoir songé à faire nettoyer sa baignoire, et, en passant le bras du rouquin par dessus son épaule, le hissa à grande peine jusqu'à la pièce de l'étage.

Dans les heures qui suivirent, Soleyl se transforma en une véritable infirmière. Elle avait d'abord ôté, sans pudeur aucune, les vêtements de Grey, pour le plonger dans un bain dont elle avait fait chauffer l'eau. L'eau possède des vertus apaisantes, pouvant aider au rétablissement si on l'allie aux bond ingrédients. Par la suite, le jeune homme semblait aller un peu mieux, mais il fallait faire quelque chose pour le poignet. La Caterpillar avait beau posséder de nombreuses choses, et savoir faire bon nombre de chose, la main était fichue. Elle était pratiquement détachée du reste du bras, c'est pourquoi, la jeune femme l'amputa, nettoya la plaie pendant un moment, avant de la recouvrir d'un long bandage en tissu qu'elle avait fait tremper dans une étrange préparation aux plantes. Ca permettrait une cicatrisation rapide, et une baisse non négligeable de la douleur. C'est tout ce qu'elle pouvait faire pour lui dans l'immédiat.

Mii installa le rouquin dans son lit après l'avoir vêtu d'un kimono blanc, trois fois trop grand pour lui. Il en avait pour un moment avant de revenir à lui, les effets du bain, et des onguents appliqués, auraient pour effet secondaire de le faire dormir longtemps. Un sommeil qui serait bénéfique, et réparateur à la fois. Soleyl, toutes les trois heures, changeait le bandage, et lui administrait une concoction à base de plantes. Le reste du temps, elle l'occupait à dormir sur ses coussins en bas, et parfois consultait un livre de médecine. Au de quinze heures à peu près, la chenille sentit que l'esprit de son patient commençait doucement à sortir des limbes. Elle monta le voir, un plateau dans les mains qu'elle déposa sur le lit. Grey s'éveillait doucement, les yeux encore brumeux. Elle prit la parole avant toute question de sa part:

- Bonjour Mr Yale, comment vous sentez-vous ?


Il voulu parler mais sa gorge était sèche. Mii se saisit d'un verre d'eau posé sur le plateau et le lui tendit. Elle ajouta:

- Avant toute chose il est important que vous vous restauriez, vous venez de traverser une sacrée épreuve.

Sur le plateau, il y avait un bol de riz fumant, des baguettes en bois l'accompagnait. Plus au bord, une coupelle contenait des baies. Un repas léger était de mise. Soleyl regarda le rouquin, il reprenait doucement des couleurs. L'après-midi finissait doucement, et le soleil déposait ses rayons délicats sur le kimono fleuris de la chenille. Elle n'avait même pas prit le temps de se changer. Ses yeux verts attendaient patiemment, les questions que lui poserait Grey, et ensuite se serait son tour à elle d'en poser. Lui au moins, disait toujours la vérité.


Dernière édition par Mii Soleyl le Ven 11 Juil 2014 - 20:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarPestiferéPestiferé


Date d'inscription : 12/09/2012
Age : 25

Messages : 387
Localisation : Quelque part entre ici et ailleurs mais pas là.
Emploi/loisirs : Serviteur de la belle Aurore Boréale
Humeur : Neutre

Still There
Lecteur ou Conte (lequel) ?: Lecteur
Arme(s): Fils d'aciers
Un petit mot ?: Liberté

MessageSujet: Re: Des tâches de sang sur le voile nocturne [Grey][Terminé]   Jeu 1 Mai 2014 - 16:42
Grey se souvenait vaguement avoir fait le chemin vers la boutique de Mii avant de s’écrouler sur le sol, mais cela n’expliquait pas le lieu où il se trouvait, les hauts piliers de marbre sombre qui soutenaient une voute invisible plongée dans le noir lui étaient parfaitement inconnu quoique familiers. Cherchant à trouver des indications qui pourraient lui permettre de savoir où il se trouvait il avança. Marchant d’un pas souple, peu pressé, il parcourra cette immense salle vide et austère avant de finalement tomber sur une porte. Quand il l’ouvrit, il atterrit dans une pièce lumineuse où le rose pâle prédominait, il savait ce que cela représentait : son Aurore, sa déesse. C’était elle qui apportait un peu de lumière à ce monde si triste et gris. Pourtant il n’osa pas entrer dans la magnifique pièce. Une fumée rose dorée s’en échappa et vint s’enrouler autour du rouquin.

Soudain il sentit une violente douleur dans la main droite. Ses veines s’ouvrirent selon une forme qu’il connaissait, celle d’un cadeau, d’une paire de ciseaux. Son sang se répandit sur le sol, tachant de rouge le sol gris terne. Il recula d’un pas essayant de mettre de la distance avec ce cauchemar. Puis sa peau s’évapora tombant en cendres pour ne laisser que les os d’un beige presque blanc. Que se passait-il il n’y comprenait plus rien, étais-ce un nouveau tour de son ombre ou simplement un tour de son esprit. La douleur était réelle, il l’avait tenu si longtemps éloignée qu’elle se faisait plus violente que jamais. Finalement les os tombèrent dans un cliquetis sinistre se teintant du rouge du sang qui recouvrait le sol en tâche qui s’assombrit un peu. Puis le liquide poisseux s’agita pour prendre une silhouette humaine, celle du portrait qu’il avait vu et qui avait remplacé temporairement celui de sa déesse. Elle se dirigea vers la pièce de lumière dans l’espoir de la souillée mais c’était sans compter cette étrange fumée rose-dorée qui prit la silhouette de son Aurore. Il comprit alors où il se trouvait, il était dans son esprit qui lui rappelait ce qu’il était et à quoi il avait assisté, il n’avait été qu’un instrument comme toujours. Mais cela lui convenait, il regarda ces mains, où ce qu’il en restait et entra dans la lutte aux côtés de sa déesse. L’ombre de sang représentait Doriane Grey, qui s’était servi de son sang pour atteindre la belle Aurore mais s’était sans compter cette dévotion qu’il lui vouait et qui avait finalement vaincu. Surmontant une nouvelle fois la douleur il s’acharna à faire disparaitre cette silhouette de sang. Au bout d’une lutte qui lui avait semblé durer une éternité, où la douleur avait percée par tous les pores de sa peau, où il avait lutté contre son propre sang pour défendre cette pièce de lumière, son Aurore, il se retrouva a quatre pattes sur le sol, une main plongée dans le sang, l’autre invisible. Les battements de son cœur pulsait dans ses mains puis un cri s’arracha de sa gorge et résonna sur les hauts piliers avant qu’à nouveau le noir enveloppe tout. Il sentit juste qu’il tombait dans un lit de feuilles...

Il papillonna pour s’habituer à la lumière ambiante bien que faible. Des souvenirs flous d’une pièce grise et d’une lutte flottèrent un instant dans son esprit. Une voix acheva de le sortir de cette torpeur dans laquelle il avait été plongé.


« Bonjour Mr Yale, comment vous sentez-vous ? »

Le rouquin voulut lui rendre sa politesse et lui répondre ma sa gorge était aussi sèche que le désert et il lui semblait que ses mouvements étaient d’une lenteur exagérée. Il se releva dans le lit confortable qui devait sans doute être celui de son hôte. Voyant qu’il était incapable de prononcer le moindre mot, elle lui tendit un verre d’eau que le rouquin but d’une traite.

« Avant toute chose il est important que vous vous restauriez, vous venez de traverser une sacrée épreuve. »

Il suivit le regard de Mii vers un plateau où se trouvaient un bon bol de riz et quelques baies. Il remarqua qu’il avait été changé et portant désormais un kimono blanc un peu trop grand et que son bras était légèrement engourdis. Le roux se doutait de ce qu’avait fait la Catepillar, s’était le seul moyen, il avait beau essayer ses doigts ne lui répondaient pas. Pourtant son cœur se serra, craignant de ne plus pouvoir s’adonner aux arts du cirque, quels qu’ils soient et s’était ce qui le désolait le plus.

« Merci mademoiselle Soleyl. Je crois que je vous dois beaucoup. Pouvez-vous me dire ce qu’il s’est passé ? »

Le rouquin souleva sa manche droite pour contempler le bandage soigneux de la chenille, son bras s’arrêtant net au poignet. Malgré cela, il offrit un ravissant sourire à Mii.

« Je crois que j’en ai pour plus qu’un rangement de bibliothèque ou qu’un message à faire porter. »


Il montra également la manche du kimono à fleurs qui avait surement servi de premier bandage. Puis il commença à manger le plateau que lui avait préparé Soleyl. Heureusement que son métier avait fait qu’il avait vite appris à être ambidextre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Date d'inscription : 18/09/2012
Age : 23

Messages : 62
Localisation : Sous un coussin
Emploi/loisirs : Tribulation philosophique sur le fondement originel de la vie
Humeur : Larvaire ~

Still There
Lecteur ou Conte (lequel) ?: La chenille d'Alice au Pays des Merveilles
Arme(s): Un petit poignard
Un petit mot ?: Avant toute chose avez vous de quoi payer ?

MessageSujet: Re: Des tâches de sang sur le voile nocturne [Grey][Terminé]   Jeu 1 Mai 2014 - 22:03
Le sang avait fini par s’en aller, désormais, les seules traces encore visibles du sombres évènement de la veille, était les serviettes et bandages usagers, roulés en boule dans un coin, que Soleyl n’avait pas eu le temps, et surtout pas eu l’envie de jeter. Ils gardaient sur eux, les traces rougeâtres de la douleur. Maintenant, on le voyait déjà, Grey était hors de danger, et avec un peu de repos, serait bientôt sur ses jambes, mais avec une manquante toutefois. Il sembla prendre cette nouvelle d’une manière résolu, pourtant, il était évident que le jeune homme était très peiné tout au fond de lui-même. Derrière un sourire composé, il prit soin de remercier la chenille avant d’ajouter :

-Je crois que j’en ai pour plus qu’un rangement de bibliothèque ou qu’un message à faire porter.


Soleyl évacua cette dernière remarque d’un geste de la main, signifiant qu’ils verraient plus tard. Le roux n’avait pas à se préoccuper de cela maintenant. Avec beaucoup de dextérité malgré sa récente infirmité, Grey commença à manger. Même si le maniement des baguettes lui posa problème au début, il put se restaurer sans mal. La Caterpillar attendit un moment avant de lui répondre, pour ne pas trop le déconcentrer dans sa familiarisation avec les ustensiles de bois. Puis finalement, sur le même ton calme et posé, daigna à satisfaire sa curiosité.

-Vous êtes arrivé ici, tard dans la nuit, la main pratiquement détachée de votre bras. J’ai dû amputer, navrée, je ne pouvais rien faire.

Elle marqua une pause de circonstance, et reprit :

-Je vous ai monté à l’étage de ma boutique, qui fait office de chambre à coucher, afin de vous soigner. Vous avez dormi environ 15h.

Soleyl vit que Grey commençait à s’agiter, elle l’arrêta d’une main, et le ton se voulant rassurant se remit à parler :

-Ne vous en faites pas…je pense que la personne qui vous a fait cela, n’est pas en manque de votre présence pour le moment. Aussi détendez-vous…il serait fâcheux que vous aggraviez vos blessures, pensez à ma réputation, cela ferait mauvais genre.

La chenille émit un petit rire à la suite de cette phrase. Toujours assise sur le bord du lit, elle observa Grey qui finissait le bol. Lui regardait la manche déchirée de son kimono. En suivant son regard, Mii se rappela qu’elle ne s’était pas changée ses dernières heures. C’est pourquoi elle se leva pour y remédier, laissant le blessé finir son plateau. Soleyl passa derrière un paravent de bois sculpté juste à côté du lit, et entreprit de se changer. Néanmoins, sa proximité avec le jeune homme, lui permettait de continuer à entretenir la conversation, ce qu’elle fit :

-Concernant mon dédommagement, vous ne me devez rien. J’ai eu le temps d’observer et de réfléchir, si je ne me trompe pas ce sont les ciseaux que je vous ai vendu l’autre jour, qui sont responsable de cette blessure ?

La tête brune de la vendeuse émergea un instant sur un des côtés du paravent pour quérir la réponse du roux. Celui-ci hocha la tête. Satisfaite, la chenille reparti derrière les panneaux de bois pour continuer à se changer. Son choix s’arrêta sur un costume de Miko qu’elle revêtit en prenant son temps. Durant cette opération de minutie, elle continua à s’adresser à Grey, sur un ton plus lent :

-La morsure de ces ciseaux est assez reconnaissable pour les initiés…hum, considérez que c’est un service après-vente que je vous ai rendu, malgré…le fait que je vous avais prévenu.

Soleyl attrapa les premières mèches de sa chevelure, et les noua avec un ruban blanc, au-dessus du reste de ses cheveux noirs. Ceci fait elle reparut devant le rouquin, et lui adressa un sourire malicieux.

-Voyez également ceci comme une récompense à votre fidélité à ma boutique.

Mii se rassit sur le bord du lit, tirant le plateau vide à elle. La vendeuse le déposa sur le tapis, au pied du meuble, et avec un peu plus de sérieux, questionna le jeune homme qui semblait avoir repris des couleurs.

-Maintenant à vous de répondre à mes questions, vous me le devez bien…hu hu…pourquoi un geste si violent de la part de votre maîtresse ? Un changement récent se serait-il opéré dernièrement chez elle ?


Les yeux de la Caterpillar s'illuminèrent d’une teinte dorée. Certes, la question était pour le moins déplacée, mais sa curiosité ne pouvait lui permettre de ne pas la poser. On venait dans cette boutique pour quémander des informations, elle se devait de tout savoir aussi bien sur le passé que sur l’actualité du royaume. Le passage des ombres avait fait des dégâts. La vendeuse savait de source sûre, que la grande Reine de Cœur, avait succombé à l’attaque de son ombre, mais néanmoins n’en connaissait pas les séquelles. Soleyl souhaitait déterminer si la directrice du cirque voisin, était aussi victime de ce phénomène. Ce serait une bonne manière d’en apprendre plus. La chenille voulait alimenter le plus possible ses connaissances dans ce domaine, le témoignage du roux serait certainement plus fiables, plus détaillé et plus intéressant que celui de Skelt. Qu’il croupisse dans sa boule celui-là, on ne se moque pas de Mii Soleyl en tout impunité ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarPestiferéPestiferé


Date d'inscription : 12/09/2012
Age : 25

Messages : 387
Localisation : Quelque part entre ici et ailleurs mais pas là.
Emploi/loisirs : Serviteur de la belle Aurore Boréale
Humeur : Neutre

Still There
Lecteur ou Conte (lequel) ?: Lecteur
Arme(s): Fils d'aciers
Un petit mot ?: Liberté

MessageSujet: Re: Des tâches de sang sur le voile nocturne [Grey][Terminé]   Sam 3 Mai 2014 - 16:54
Le rouquin prit un moment avant de manier parfaitement les longues baguettes de bois mais il finit par manger tranquillement en attendant les réponses de Mii. Il connaissait bien la Caterpillar à présent et il savait qu’elle prenait toujours son temps, surement le temps de construire ses longues et jolies phrases. Soudain après un silence maitrisée, elle se mit à narrer les aventures qui avaient menées le rouquin à cet endroit et dans cet état.

« Vous êtes arrivé ici, tard dans la nuit, la main pratiquement détachée de votre bras. J’ai dû amputer, navrée, je ne pouvais rien faire. Je vous ai monté à l’étage de ma boutique, qui fait office de chambre à coucher, afin de vous soigner. Vous avez dormi environ 15h. »


En entendant le temps qu’il avait dormi, le rouquin devient nerveux, il devait retourner au cirque, il était déjà en retard. Aurore allait lui passer un sacré savon surtout après ce qu’il s’était passé hier soir et les difficultés qu’il allait rencontrer pour refaire son numéro. Faire des marionnettes avec une seule main allait compliquer les choses. Mais Soleyl lui opposa une main farouche qui ne le laisserait pas partir si facilement tant qu’il n’aurait pas recouvrer pleinement la santé.

« Ne vous en faites pas…je pense que la personne qui vous a fait cela, n’est pas en manque de votre présence pour le moment. Aussi détendez-vous…il serait fâcheux que vous aggraviez vos blessures, pensez à ma réputation, cela ferait mauvais genre. »


Le rouquin aurait eu de quoi protester mais il ne voulait pas ombrer la réputation de sa bienfaitrice. Alors il se calma et reprit une position plus confortable dans le lit de Mii. Le regard de Grey se perdit à nouveau sur le kimono déchiré de son infirmière. Il lui devait tellement qu’il ne pouvait même pas le formuler en mots. Son cœur était serré et pas que par cette dette gravée au fer rouge sur sa conscience mais aussi car il s’inquiétait encore pour sa maitresse. Il espérait qu’elle allait mieux. Son regard se fit surement plus insistant qu’il ne le croyait car la chenille se leva pour disparaitre derrière un paravent, ce qui ne l’empêchait pas de continuer à déclamer ses longues phrases.

« Concernant mon dédommagement, vous ne me devez rien. »

Le rouquin fut surpris de cette déclaration de la Caterpillar, ce n’était pas dans ces habitudes  d’offrir des services surtout aussi important que ceux dont il avait bénéficié. Mais avant qu’il n’ait pus protester pour insister de la dédommager. Elle expliqua les raisons de ce changement d’habitude.

« J’ai eu le temps d’observer et de réfléchir, si je ne me trompe pas ce sont les ciseaux que je vous ai vendu l’autre jour, qui sont responsable de cette blessure ? »

Elle glissa la tête pour regarder la réponse du rouquin. Ses longs cheveux noirs tombaient sur le sol en cascade sombre. Grey se contenta d’un simple hochement de tête, cela sembla suffire à la propriétaire des lieux puisqu’elle disparut à nouveau derrière le paravent.


« La morsure de ces ciseaux est assez reconnaissable pour les initiés…hum, considérez que c’est un service après-vente que je vous ai rendu, malgré…le fait que je vous avais prévenu. »


Un sourire amusé marqua les traits du rouquin en entendant cette phrase, il ne savait pas que la charmante Mii faisait dans le service après-vente mais après tout pourquoi pas. Mais même si la raison de Soleyl se tenait, il voulait pouvoir la dédommager, faire quelque chose, pour elle, n’importe quoi qui pourrait valoir cette irruption dans sa boutique, la tâche de sang qu’il avait du laisser sur le sol, les soins qu’elle lui avait prodigué, le repas et le kimono.

« Voyez également ceci comme une récompense à votre fidélité à ma boutique. »

Il est vrai que le rouquin devait être un client des plus réguliers considérant leur proximité et le fait qu’il appréciait la compagnie de la chenille. Cette dernière sortit de derrière cette protection de tissu pour paraitre dans une ravissante tenue qui lui allait à ravir, quelques mèches délicatement relevée par un ruban blanc.

« Vous êtes ravissante. »


Grey lui offrit un charmant sourire des plus sincères. La belle chenille ayant revêtu ses habits de papillon tira le plateau terminé du rouquin pour le poser à terre non loin puis avec un visage plus fermée, lui demanda :

« Maintenant à vous de répondre à mes questions, vous me le devez bien…hu hu…pourquoi un geste si violent de la part de votre maîtresse ? Un changement récent se serait-il opéré dernièrement chez elle ? »

Le rouquin voyait où la propriétaire des lieux voulait en venir et il n’était pas surpris qu’elle sache que c’était Aurore qui était responsable de sa blessure. Les yeux de Mii virèrent au doré de sa curiosité, le roux pouvait comprendre ce que ressentait la charmante Soleyl et comme elle l’avait si bien dit, il devait bien des réponses.


« Son ombre n’a pas eu raison de la belle Aurore mais elle a laissée des marques qui ne s’effaceront pas tout de suite... si elles s’effacent un jour... »

Il avait chuchoté les derniers mots et il ne savait pas si Mii les avaient entendues. Le roux n’était pas connu pour s’épancher en paroles et il n’ajouta rien de plus attendant une autre question de la part de Soleyl ou une réaction de sa part. Néanmoins, il reprit plus fort avec conviction.

« Mais ce n’est rien, ce n’était pas vraiment elle qui m’a attaquée, je ne lui veux absolument pas. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Date d'inscription : 18/09/2012
Age : 23

Messages : 62
Localisation : Sous un coussin
Emploi/loisirs : Tribulation philosophique sur le fondement originel de la vie
Humeur : Larvaire ~

Still There
Lecteur ou Conte (lequel) ?: La chenille d'Alice au Pays des Merveilles
Arme(s): Un petit poignard
Un petit mot ?: Avant toute chose avez vous de quoi payer ?

MessageSujet: Re: Des tâches de sang sur le voile nocturne [Grey][Terminé]   Mar 27 Mai 2014 - 15:09
Ainsi l'obscurité se précise. Petit à petit le voile d'ombre cède sa place aux lumières de la connaissances, faibles pour le moment mais qui ne demandent qu'à être alimentées. Est-ce Mr Yale veut bien s'en charger ? C'est si gentiment demandé et après tout il n'est pas en position de négocier.
Le jeune homme accepta donc docilement de répondre à la chenille :

- Son ombre n’a pas eu raison de la belle Aurore mais elle a laissée des marques qui ne s’effaceront pas tout de suite... si elles s’effacent un jour...


Soleyl eu une cruelle pensée à l'annonce de cette nouvelle : "dommage..." Si la directrice du cirque avait succombé à son cauchemar, la chenille se serait fait une joie de l'étudier. Oh certes le rouquin n'aurait jamais voulu que sa déesse soit transformée en rat de laboratoire, mais il aurait suffit à Mii de lui faire miroiter une possible guérison de sa précieuse maîtresse en échange. Malheureusement cela n'aura pas lieu, finalement c'est mieux pour lui et tant pis pour la chenille. Grey continua:

- Mais ce n’est rien, ce n’était pas vraiment elle qui m’a attaquée, je ne lui veux absolument pas.


La vendeuse se garda bien de faire une quelconque remarque au sujet de l'admiration aveugle que vouait le jeune homme pour la femme l'ayant privé de sa main. Qu'il fasse ce qu'il veut, tout le monde à sa part d'ombre, ça Soleyl voulait bien l'admettre. N'était-elle pas prête à étudier un être humain comme une vulgaire souris juste auparavant ? Tout cela dans le but d'alimenter sa soif de connaissance. L'homme est toujours prêt à tout pour obtenir ce qu'il veut. Les monstres aussi d'ailleurs, il suffit de penser à Skelt pour s'en rendre compte. Les humains et les créatures de cette espèce ont au moins ça en commun. Et Mii pour respecter cette loi, était bien déterminée à obtenir les informations qu'elle désirait. Aussi une réflexion sur la mise au point d'un plan commença à germer dans son esprit, au milieu de toutes ses pensées éparses. Une réflexion qui mettait en scène les informations qu'elle contenait déjà, mais aussi les éléments qu'elle avait sous la main, et parmi eux : Grey Yale.

La Caterpillar avait laissé filer quelques minutes quand elle pensa à revenir du monde lointain de ses réflexions. Elle se redressa, attrapa le plateau vide et avant de disparaitre dans l'escalier pour redescendre au rez-de-chaussée s'adressa à Grey:

- Bien je vois, je ne vais pas vous dérangez plus longtemps, je vous laisse vous reposer. Appelez moi s'il vous faut quelque chose.

Sur ces mots la chenille disparu dans les entrailles de sa boutique. Tout le reste de l'après-midi semble se dérouler au ralentis de son point de vu. Ces pensées nébuleuses l'accaparaient totalement pendant des heures entières pour réfléchir au fameux plan qui permettrait de mettre tout le monde d'accord. A savoir, Grey, Skelt et elle-même. La vendeuse qui dormait en Soleyl fut fortement sollicitée pour accomplir cela. Mais après y avoir réfléchis tout l'après-midi, elle aboutis à un arrangement satisfaisant.
Entre deux réflexion, elle montait voir Grey pour lui changer ses bandages, lui faisait boire des préparations pour aider à son rétablissement et avait même consentis à lui prêter un livre pour qu'il passe le temps. En tout innocence, la chenille lui avait prêter le Portrait de Dorian Gray, sans se douter un seul instant que le contenu de ce livre pouvait éclairer bien des choses dans l'esprit du jeune homme.
Du hasard ? Certainement pas. La fatalité avait conduit la main de la vendeuse au moment de son choix et celle-ci avait continué à s'occuper du jeune homme normalement. Il devait se rétablir vite, elle en avait besoin.

Quand la nuit arrivée à une heure avancée, Soleyl l'abandonna pour qu'il profite d'un sommeil réparateur. De son côté, elle avait quelque chose à faire, bien qu'elle aussi aurait grandement souhaiter se laisser aller dans des coussins moelleux. Mais avant ça, Mii devait négocier quelque chose et c'est en soupirant qu'elle ressorti la boule de cristal contenant l'esprit de Skelt, bien décidée à marchander jusqu'à obtenir ce qu'elle désirait. La nuit fut longue, Soleyl dormi jusqu'à tard le matin par la suite. Mais au moins elle avait obtenu ce qu'elle désirait.

Il devait être midi quand la Caterpillar reparut devant Grey. Celui-ci allait nettement mieux, il serait sans aucun doute debout après le repas que la jeune femme lui servi, composé de poisson et de riz. Elle lui sourit en arrivant :

- Bonjour Mr Yale, je vois que vous allez nettement mieux, cela fait plaisir à voir.


Soleyl lui tendit le plateau et s'assit au bord du lit. Elle laissa planer un habituel silence avant de commencer à parler, et exposer ainsi son arrangement.

- Voyez vous, j'ai beaucoup réfléchis...je pense sans faire d'erreur que votre main droite vous manque.

Au regard qu'elle perçu derrière les yeux du rouquin elle su qu'elle avait raison et continua :

- Eh bien je pense pouvoir, j'en suis même certaine...remédier à cela en vous procurant une prothèse médicale très performante qui vous permettra de vaquer à vos activités comme si vous aviez toujours vos deux mains.

La dite prothèse était dans un coin avec d'autres appareils médicaux, trainant dans la boutique. Soleyl n'avait pas eu le courage de la chercher mais il était sur que le rouquin ne mettrait pas en doute sa parole. Les yeux de la chenille se teintèrent de jaune pour la suite de son discours:

- Contrairement à mes précédents services, cela ne sera pas gratuit, j'attend de vous plusieurs choses, cette prothèse a été fabriquée par un médecin de votre monde d'origine, elle a une valeur inestimable.

Son ton ce fit plus sérieux.

- Et avant que vous n'acceptiez, je tiens à vous mettre en garde, la rémunération que je vais vous demander consiste à aller chercher quelque chose pour moi. Quelque chose dont j'ai besoin...quelque chose gardée dans un endroit dangereux êtes vous prêt à y aller ? Ne prenez pas cette mission à la légère...

Soleyl ne lui cachait rien, mieux valait exposer les choses tout de suite. Enfin elle ne lui annonça pas immédiatement qu'il allait devoir voyager avec un esprit obscur dans sa poche, ça, la chenille préférait être sure que Grey accepte la mission. Mais si ces dangers impliquaient de retrouver l'usage de sa main droite, pour le marionnettiste si aveuglément dévoué, il n'y avait pas à tergiverser, la réponse serait probablement positive.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarPestiferéPestiferé


Date d'inscription : 12/09/2012
Age : 25

Messages : 387
Localisation : Quelque part entre ici et ailleurs mais pas là.
Emploi/loisirs : Serviteur de la belle Aurore Boréale
Humeur : Neutre

Still There
Lecteur ou Conte (lequel) ?: Lecteur
Arme(s): Fils d'aciers
Un petit mot ?: Liberté

MessageSujet: Re: Des tâches de sang sur le voile nocturne [Grey][Terminé]   Mar 27 Mai 2014 - 21:32
Pendant plusieurs minutes, la Caterpillar entra dans une transe méditative que le rouquin savait qu’il ne valait mieux pas interrompre. Il se plongea alors dans ses propres pensées, il réfléchissait à l’avenir qui se profilait devant lui maintenant qu’il n’était plus tout en fait entier, du moins physiquement. Grey se dit qu’il trouverait toujours une alternative, un autre moyen de faire ce qui lui plaisait. Il prendrait peut-être un apprenti pour faire l’autre main. Où il inventerait des systèmes, des mécanismes pour palier à cette main manquante. Ce n’était pas les solutions qui manquaient surtout quand il s’agissait de trouver un truc pour continuer à faire des marionnettes.

Finalement sortant de ses pensées, la chenille se redressa et ramassa le plateau. Sa longue silhouette se détendit et s’allongea, son corps fuselé bien enserré dans son kimono.


« Bien je vois, je ne vais pas vous dérangez plus longtemps, je vous laisse vous reposer. Appelez moi s'il vous faut quelque chose. »

Elle commença à prendre le chemin des escaliers quand le rouquin l’interpella.


« Mademoiselle Soleyl, si, par ordre de mon infirmière préférée, je suis coincé ici pourrais-je avoir un peu de lecture ? »

Grey ne savait pas si elle avait entendu sa demande car elle s’éclipsa dans le joyeux capharnaüm de sa boutique. Il ne savait pas comment Mii faisait pour retrouver quoi que ce soit dans les piles d’objets divers, les lourds volumes poussiéreux et la ribambelle d’insecte qui avait élu domicile dans la charmante boutique. Le rouquin tomba dans un demi-sommeil agité où ses pensées se mêlaient à ses cauchemars. A la première visite de la propriétaire, il se réveilla, il la laissa changer les bandages, il put remarquer que la blessure n’était pas très belle. Le sang n’avait pas encore tout à fait fini de couler et les pansements étaient teintés du rouge écarlate de son sang. Il ne s’inquiétait pas il avait confiance dans les talents de la Caterpillar mais il se disait qu’il ne lui faudrait pas négliger de manger et de boire et de suivre les conseils de Mii. Soleyl lui avait gentiment amené un roman : Le Portrait de Dorian Gray. Il se demanda un instant pourquoi ce nom lui était familier et il fit le rapprochement avec celle dont il était désormais interdit de penser. Le rouquin se demanda si elle savait, mais avant qu’il ne puisse lui demander quoi que ce soit, elle avait déjà disparut. Même s’il savait qu’elle avait des informateurs dans la pièce, il avait vu bouger plusieurs petites formes dans l’un des coins de la pièce. Se doutant qu’il n’aurait pas de réponses au mystère du choix de ce livre, il se plongea dans sa lecture, peut-être apprendrait-il à connaitre cette autre, même s’il se méfiait de ce qui pouvait être dit dans ce livre, après tout, dans les pages noircies du roman, Doriane Gray était un homme.

Elle revient plus d’une fois pour changer à nouveau les bandages, interrompant sa lecture quelques instants. La dernière fois de la journée, elle lui annonça que l’heure était avancée et qu’il devait se reposer et profiter des heures de la nuit pour récupérer le plus vite possible. Grey obéit est se laisser bercer par les bras de Morphée mais si la nuit de fut pas tout repos, une douleur lancinante tirait parfois sur son bras. Mais il réussit à grappiller quelques heures de sommeil. Il ne revit la chenille que le lendemain vers ce qu’il supposait être le milieu de la journée. Chargé d’un plateau contenant un poisson et du riz, elle reprit sa place sur le rebord du lit. Ils s’échangèrent un sourire amical avant qu’elle ne le salue.


« Bonjour Mr Yale, je vois que vous allez nettement mieux, cela fait plaisir à voir. »

« Bonjour Miss Soleyl. »


Les quelques heures de sommeil qu’il avait eu l’avait effectivement aidé et la douleur était largement supportable maintenant. Il s’empara des baguettes avec appétit, sachant les utiliser même de la main gauche. Elle laissa s’installer un silence qui présageait une demande un peut particulière. Le rouquin sentait qu’elle allait lui proposer quelque chose. Est-ce que cela aurait un rapport avec la dette qu’il pensait lui devoir alors qu’elle l’avait effacée ?

« Voyez vous, j'ai beaucoup réfléchis...je pense sans faire d'erreur que votre main droite vous manque. »

La chenille avait toujours le mot juste et le rouquin ne put s’empêcher de jeter un œil sur le vide laissé par sa main au bout de son bras droit. Il ne pouvait cacher qu’elle lui manquait déjà. Mais il aimait sentir dans les paroles de Mii, une possible solution à son problème, cela ne l’étonnait même pas qu’elle trouve ce genre de solutions dans sa boutique abracadabrantesque. Un voile s’était abattu sur le visage du rouquin mais s’il essayait de le cacher, ses yeux le trahissaient surement et cela n’échappa pas à la Caterpillar.

« Eh bien je pense pouvoir, j'en suis même certaine...remédier à cela en vous procurant une prothèse médicale très performante qui vous permettra de vaquer à vos activités comme si vous aviez toujours vos deux mains. »


L’espoir s’empara du rouquin comme s’il avait vécu dans une pièce emplie d’une fumée épaisse, plus désagréable que celle de la boutique, celle dont on voudrait échapper mais qui vous suivent et s’infiltre par tous les pores de votre peau ; et que quelqu’un venait d’ouvrir en grand une fenêtre apportant l’air frais de l’extérieur. Mais il savait que cette main miraculeuse avait un prix. Les yeux de Mii prirent la couleur jaune, celle du commerce, celle qu’ils prenaient quand elle savait qu’elle bouclerait une affaire intéressante, surtout pour elle.

« Contrairement à mes précédents services, cela ne sera pas gratuit, j'attend de vous plusieurs choses, cette prothèse a été fabriquée par un médecin de votre monde d'origine, elle a une valeur inestimable. »

Le rouquin s’attendait à cela, il avait vu venir la délicieuse chenille. Son silence, ses yeux, sa proposition soigneusement choisie. Chaque mot avait sa place, suffisamment pour ménager son suspense, faire naitre curiosité ou crainte. Elle n’avait pas besoin d’en dire beaucoup plus, quoi qu’elle demanderait elle était presque sure que le rouquin accepterait. Pourtant son ton se fit plus sérieux et elle prit la pein de mettre en garde Grey.

« Et avant que vous n'acceptiez, je tiens à vous mettre en garde, la rémunération que je vais vous demander consiste à aller chercher quelque chose pour moi. Quelque chose dont j'ai besoin...quelque chose gardée dans un endroit dangereux êtes vous prêt à y aller ? Ne prenez pas cette mission à la légère... »

Le visage du roux se fit très attentif et concentrer, il était rare que Mii prenne ce genre de précautions surtout quand cela pouvait faire pencher la balance en sa défaveur. Le rouquin apprécier cette marque d’attention discrète que venait de lui faire la chenille. Après c’était un client régulier et il pensait pourvoir dire qu’ils étaient amis sinon elle n’aurait jamais fait tout cela pour lui sans demander un paiement en échange. Grey prit un moment pour y réfléchir, même s’il savait qu’il finirait par accepter. Rendre un tel service à la Caterpillar et récupérer sa main étaient des raisons suffisantes pour qu’il n’hésite pas tellement.

« Il y a-t-il autre chose que je doive savoir ? »

Pas de curiosité plus grande qu’il ne le fallait, elle ne lui livrait comme informations que ce qu’elle souhaitait lui donner, que ce dont il avait besoin pour remplir à bien sa mission...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Date d'inscription : 18/09/2012
Age : 23

Messages : 62
Localisation : Sous un coussin
Emploi/loisirs : Tribulation philosophique sur le fondement originel de la vie
Humeur : Larvaire ~

Still There
Lecteur ou Conte (lequel) ?: La chenille d'Alice au Pays des Merveilles
Arme(s): Un petit poignard
Un petit mot ?: Avant toute chose avez vous de quoi payer ?

MessageSujet: Re: Des tâches de sang sur le voile nocturne [Grey][Terminé]   Lun 23 Juin 2014 - 15:47
- Il y a-t-il autre chose que je doive savoir ?

Oh mon ami si tu savais...Au cœur des ténèbres, là où ne se reflète aucune étoiles, où la lumière se fait goulûment avaler par les ombres, c'est là-bas que la chenille t’envoie, mais puisque tu sembles si déterminé, alors autant continuer les explications. Sans toutefois dévoiler entièrement les enjeux et les dangers. Tout cela il le saura bien assez tôt. Moins il en connaîtra sur cet endroit et mieux ce sera pour l'avancement de la mission. La jeune femme prit donc bien en considération la détermination du jeune homme en laissant planer un temps de silence. Puis d'un ton lasse elle murmura un « très bien, parfait... ». A nouveau elle laissa filer quelques secondes de silence. Le soleil disparaissait doucement derrière un filet de nuage sombres. La lumière se fit moins danse quand la Caterpillar délivra ses consignes.

- Bien alors écoutez bien, vous allez devoir faire exactement ce que je dis...


Ses yeux se jetèrent dans ceux du rouquin pour y capter toutes leurs attentions. Bien qu'acquise depuis longtemps, Mii préférait ne pas devoir se répéter.

- Quand vous vous sentirez prêt dans les heures à venir, vous pourrez quitter la boutique pour vous acquitter de la tâche que je vais vous confier. Une tâche qui consiste à aller me chercher quelque chose, donc...une chose qui me tient à cœur...

Elle eu une pensée pour Skelt à ce moment là. Misérable créature de l'obscur finalement tu vas obtenir un tiers de ce que tu désirais, mais si cela suffit à te délier la langue, alors tant mieux. Il avait intérêt à ne pas raconter de baratin cette fois.

- L'endroit où vous vous rendrez, oh...il est finalement très simple d'y aller, quand on sait s'y prendre. Je connais au moins deux portes qui vous permettront de franchir les portes de ce monde de ténèbres...en revanche pour en sortir c'est une autre histoire....d'où l'importance que vous respectiez bien mes consignes.


La Caterpillar scruta à nouveau le regard du roux pour y déceler un quelque conque sentiment de renonciation ou de peur. Mais rien, il continuait de la fixé, déterminé, pendu à ses lèvres, s'accrochant à tous ses mots dans l'espoir que ceux-ci pourront lui rendre sa main. Ah qu'est-ce qu'il ne ferait pas pour Elle. Jamais Mii ne se serait senti le courage d'accomplir de tels actes pour une personne autre qu'elle même. C'est de l'égoïsme primaire mais au moins ça vous maintient en un seul morceau. Elle reprit :

- Une fois le seuil de ma boutique franchi vous vous dirigerez vers Nivis, le royaume de Blanche-Neige, pour gagner la Grande Montagne, à ne pas confondre avec sa voisine enneigée.


Il aurait été fâcheux que Grey fasse une mauvaise rencontre en se trompant de montagne, il paraît que les hivers sont rudes, alors mieux vaut ne pas se perdre.

- Dans les hauteurs de cette montagne, existe un lieu baptisé communément La Falaise, c'est là que vous devrez vous rendre. Je vous y attendrais et vous délivrerais la suite des informations.

Voyant la surprise du rouquin, mit lui dévoila un sourire énigmatique. Au bien sur, elle n'allait pas sortir réellement de sa boutique, simplement, elle irait sous une autre forme. Une opération qu'elle avait déjà pratiqué. Périlleuse, fatigante, mais le jeux en valait la chandelle. Soleyl ne pouvait pas se permettre d'abandonner le jeune homme à sont sort, il y avait trop en jeux. D'habitude elle possédait l'esprit d'un papillon ou d'un autre insecte, mais pour cette fois, en vu de la longueur du voyage et de la destination la Caterpillar commençait à envisager de choisir plus gros.  Avant de s'en aller, elle tendit un sac en velours à Grey, contenant un objet de forme sphérique.

- Emportez également ça avec vous et ne l'ouvrez surtout pas avant que je ne l'ai dit. Il se peut que durant le voyage, ce qui se trouve à l'intérieur vous murmure des choses, vous suppliant de lui ouvrir. N'en faites rien, même si ce qui se trouve dans le sac imite ma voix ou celle de votre bien aimée directrice. Cette chose est retorse et ni vous ni moi avons qu'elle ne s'évade. Alors pour votre sécurité, conservez là dans ce sac.


Cela embêtait Mii de devoir confier la boule contenant Skelt à Grey. Mais mieux valait que ce soit lui qu'un autre. Au moins était-il digne de confiance.

- Bien je vais me retirer dans l'arrière-boutique pour me préparer à vous rejoindre au bord de la falaise. Je n'aurais pas cette apparence alors ne soyez pas effrayé...hu hu hu ~


Le rituel était long à préparer, elle devait s'y mettre tout de suite pour pouvoir le rejoindre en temps voulu. Soleyl adressa à Grey un signe de tête et se retira dans le lieux qu'elle lui avait indiqué. On se retrouve en haut de la falaise alors, face à un gouffre sombre, qui aspirent la lumière des étoiles et de la lune et nous aspirera tous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarPestiferéPestiferé


Date d'inscription : 12/09/2012
Age : 25

Messages : 387
Localisation : Quelque part entre ici et ailleurs mais pas là.
Emploi/loisirs : Serviteur de la belle Aurore Boréale
Humeur : Neutre

Still There
Lecteur ou Conte (lequel) ?: Lecteur
Arme(s): Fils d'aciers
Un petit mot ?: Liberté

MessageSujet: Re: Des tâches de sang sur le voile nocturne [Grey][Terminé]   Lun 23 Juin 2014 - 22:43
Le rouquin était sur et même s’il n’avait pas encore dit qu’il acceptait la mission de la Caterpillar, elle pouvait lire dans ses yeux que c’était le cas. Grey n’était pas du genre à reculer devant une telle chose. Il était rare que Mii ne lui demande quelque chose qu’elle ne pensait pas dans ses compétences et il visait souvent juste. Il savait donc que la mission serait risquée au vu des précautions qu’elle avait prises pour lui annoncer mais elle avait suffisamment confiance pour lui proposer le job surtout en l’échange d’une chose aussi précieuse.

« Très bien, parfait... »

Son silence momentané et cette phrase confirmèrent au rouquin qu’elle avait remarqué son accord silencieux. Il était prêt ; il attendait juste ses instructions qui ne tardèrent pas à venir, juste le temps qu’elle formule ces phrases alambiquées qui impressionnait toujours le marionnettiste.

« Bien alors écoutez bien, vous allez devoir faire exactement ce que je dis... »

Il se doutait bien qu’il aurait des instructions très précises qu’il devra respecter à la lettre. Le roux avait put mesurer l’importance de la mission. Le genre qui ne souffre aucun écart pour que le plan se déroule à la perfection, sans accroc, ni dommages collatéraux comme lui par exemple. La propriétaire des lieux ne pouvait avoir oreille plus attentive que celle de Grey à cet instant. Il notait dans sa tête chaque détail, chaque mot qu’elle prononcerait pour ne pas faire ce faux pas qui pourrait lui être fatal.

« Quand vous vous sentirez prêt dans les heures à venir, vous pourrez quitter la boutique pour vous acquitter de la tâche que je vais vous confier. Une tâche qui consiste à aller me chercher quelque chose, donc...une chose qui me tient à cœur... »

Il fallait donc qu’il soit en pleine forme et la suite il l’avait déjà deviné, même si le fait qu’elle le précise montrait bien cette importance si particulière attachée à l’objet de sa mission. Il ne savait pas de quoi il retournait mais il avait choisi de ne pas le dire c’était qu’il y avait une raison. Grey avait juste besoin de savoir le nécessaire. Même si si elle ne donnait pas plus de détails il aurait du mal à rapporter l’objet exact du désir de la Caterpillar.

« L'endroit où vous vous rendrez, oh...il est finalement très simple d'y aller, quand on sait s'y prendre. Je connais au moins deux portes qui vous permettront de franchir les portes de ce monde de ténèbres...en revanche pour en sortir c'est une autre histoire....d'où l'importance que vous respectiez bien mes consignes. »

Un monde de ténèbres d’où il facile d’entrer mais de sortir voilà qui annonçait de vives réjouissances. Le rouquin se faisait déjà une joie d’y aller... ce n’était pas le plus agréable mais il s’en fichait. Le marionnettiste n’était pas ravi mais ce n’était pas un détail sui insignifiant qui allait le faire reculer. Il attendait la suite alors qu’elle le regardait fixement, chercherait-elle un signe de peur ou de refus sur son visage ? Elle n’en trouverait pas.

« Une fois le seuil de ma boutique franchi vous vous dirigerez vers Nivis, le royaume de Blanche-Neige, pour gagner la Grande Montagne, à ne pas confondre avec sa voisine enneigée. Dans les hauteurs de cette montagne, existe un lieu baptisé communément La Falaise, c'est là que vous devrez vous rendre. Je vous y attendrais et vous délivrerais la suite des informations. »

Rien de bien compliqué mais il avait entendu certaines choses sur cette falaise. Déjà que de ceux qui sautait de là-haut, on ne retrouvait rien et que c’était pourtant des personnes que l’on ne revoyait jamais. Il espérait que Mii savait ce qu’elle faisait en l’envoyant là-bas et surtout qu’elle avait un moyen de le faire revenir en un seul morceau. Il faisait déjà ça pour en récupérer un, ce n’était pas pour en perdre sur la route. Néanmoins ce n’était pas ça qui intriguait le rouquin s’était le fait qu’elle se rende avec lui sur cette Grande Montagne. Elle userait surement d’un tour de magie car il n’avait jamais vu la chenille sortir de sa chère boutique. Alors pour aller crapahuter au sommet d’une montagne, il ne se l’imaginait pas un seul instant.

« Emportez également ça avec vous et ne l'ouvrez surtout pas avant que je ne l'ai dit. Il se peut que durant le voyage, ce qui se trouve à l'intérieur vous murmure des choses, vous suppliant de lui ouvrir. N'en faites rien, même si ce qui se trouve dans le sac imite ma voix ou celle de votre bien aimée directrice. Cette chose est retorse et ni vous ni moi avons qu'elle ne s'évade. Alors pour votre sécurité, conservez là dans ce sac. »

Grey prit la sacoche que lui tendait la chenille et sa curiosité fut piquée au vif surtout que Mii ne ménageait pas son suspense mais il se tiendrait et n’ouvrirait pas la sacoche tant qu’il ne serait pas sur et certain que ce soit la belle Soleyl qui lui en donne l’ordre.

« Bien je vais me retirer dans l'arrière-boutique pour me préparer à vous rejoindre au bord de la falaise. Je n'aurais pas cette apparence alors ne soyez pas effrayé...hu hu hu ~ »

Il avait raison, elle ne sortirait jamais de sa boutique et utiliserait la magie pour le rejoindre en haut de la falaise. Grey rendit son signe de tête à Mii et décida de prendre quelques heures de sommeil avant de partir faire un peu de marche au grand air, celui lui ferait le plus grand bien. Il posa sa tête sur l’oreiller et partit dans un sommeil réparateur sans rêve. Quelques heures plus tard, une voix le tira de sa torpeur. Il imaginait bien qu’elle venait du sac qu’il devait emporter et l’ignora tout simplement. Il l’attrapa et descendit les marches de l’escalier. Le rouquin remarqua une pancarte fermé et l’accrocha sur la porte, cela ne coutait rien et la chenille pouvait finir ses incantations tranquille sans risquer de se tromper pas qu’il pense que ce soit possible mais il préférait qu’elle soit tranquille. Sa vie dépendait peut-être de ce sort après tout.

La marionnettiste partit donc, il passa la sacoche à son épaule et entama sa route. La première partie de la route était la plus facile. Il évita le cirque, il ne se donnait le droit d’y revenir qu’une fois sa mission terminé et sa main récupérée. Ou en tout cas pas sans avoir essayé. Il passa tout de même à la fête foraine pour acheter de quoi manger. Il ne savait pas combien de temps prendrait son voyage et on n’était jamais trop prudent. Il s’engagea dans la forêt suivant un chemin qu’il semblait connaitre par cœur. Le roux n’avait jamais eu de mal à s’orienter dans l’espace et avait quasiment appris la carte de Queer tales, un jour où il rendait visite à sa vendeuse préférée. Plusieurs fois, un murmure avait tranché le silence de la forêt mais jamais il ne prêta attention à ces mots volés par le vent. Et si c’tait Mii, il fallait qu’elle se montre plus physiquement que ces voix étranges. A un moment, il crut voir une silhouette humaine mais cette impression passa vite et il continua son chemin. En quelques heures à peine, il se trouva au pied de la montagne. Grey but une grande gorgée d’eau avant d’entamer l’ascension. Il lui fallut encore une poignée d’heures pour atteindre le sommet. Il ne lui restait plus qu’attendre la Caterpillar...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Des tâches de sang sur le voile nocturne [Grey][Terminé]   
Revenir en haut Aller en bas
 

Des tâches de sang sur le voile nocturne [Grey][Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Happy End :: × La boutique de Caterpillar-
Top-Sites


Merci ♥