Petit humain, mais qu'as-tu fait ? Ouvrir ce livre, pris de curiosité ! Quelle grave erreur, car dès maintenant, les contes te garderont pour eux !
La seule manière de t'en sortir, c'est de te battre et survivre. [RPG Survival Conte&Humain]

Partagez | 
 

 » A... Dream...? « || Fiche prez Ana ♥ !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar


Date d'inscription : 25/04/2015
Messages : 1

MessageSujet: » A... Dream...? « || Fiche prez Ana ♥ !   Sam 25 Avr 2015 - 16:56

Carte d'identité

Nom : Blokov
Prénom : Anastasiya
Surnom : Ana' ; Dame Musique ; Pinpin ; Bouclette ; Papiluche ♥
Sexe : Femme
Âge : 25 ans
Origine : Russe
Orientation Sexuelle : Elle est intéressée par les deux genres. Même si pour l'instant, elle n'a plus réellement envie d'une relation sérieuse.  


Tout sur votre personnage
♥ P.H.Y.S.I.Q.U.E. ♥

Anastasiya est une femme assez étrange. Autant par son physique que par son caractère. Mais commençons tout d'abord par son physique. Certaines personnes s'amuseront à vous dire qu'elle ressemble à une poupée avec son visage aux fins traits sculptés et la pâleur de sa peau. Mais elle, elle vous dira qu'elle ne ressemble à rien d'autres qu'à une simple femme. Un corps ayant finit sa croissance et ne dépassant pas les 1m59, dotée des attributs principales d'une femme. Bien que sa poitrine étant plate et pas autant charnu que la plupart des autres personnes de son genre. Cela la gêne, bien entendu, quand l'on en parle, mais en temps normal, tous ceci n'a que peu d'importance pour elle. Pas aussi fine ou svelte que d'autres, elle n'en reste néanmoins dans la norme. De toute façon, elle sait parfaitement bien que son abus de sucrerie lui cause bien des problèmes de poids, voilà pourquoi depuis quelques temps elle ne cesse de faire du sport. (Jusqu'à sa venue dans cette étrange monde, bien sûr.) Contrairement aux apparences, la jeune femme n'est pas très sportive. Oui, elle fait un footing tous les matins (bon, un matin par semaine ♥), mais jamais au grand jamais elle ne fera des abdos ou des flexions. Ce n'est vraiment pas son truc et elle n'a pas l'endurance pour. Après tout, ces petites jambes bien en chair ne sont pas habituées à toutes ses choses. Pas depuis ses années scolaires, en tout cas, ou le sport était obligatoire. Diverses cicatrices ornent ses bras et ses hanches, les preuves de la violence de son fiancé. Des preuves qu'elle camoufle souvent sous des couches épaisses de vêtement ou en portant tous simplement des manches longues. Par chance, ses jambes n'ont pas gardé de séquelle, elle peut donc porté à volonté des jupes ou robes, comme elle aime tellement.

Anastasiya, comme dit plus haut, possède un visage fin et beau à regarder. Un visage toujours illuminer d'un sourire et possédant toujours deux prunelles débordantes de vie. Ses deux perles noisettes qui on pourtant vue tant d'atrocité, qui on aperçut la vrai facette du monde. Un détail sur son visage qui la toujours plus ou moins gênée, se sont ses lèvres peu charnues. Pas au point d'être de simple ficelles, mais pas autant développé que la plupart des femmes qu'elle a aperçut. De long cheveux châtain passant du clair au foncé selon le temps ornent sa tête, étant plutôt raide à la racine et se bouclant au niveau des épaules de la femme. Des cheveux qu'elle lisse pratiquement tous le temps, haïssant tous ce qui est bouclés. Une chevelure parfois entretenue, parfois emmêler ; selon le bon vouloir d'Anastasiya. Il n'est pas rare qu'elle se fasse des teintures ; toutes étant rousses.

Au plus grand étonnement de certain, Anastasiya porte des lunettes. Petit aux verres rectangulaires et transparents, elle aime beaucoup les porter, bien même que se soit normalement que lorsqu'elle doit lire, écrire ou travailler en générale. Aux niveau de son style vestimentaire, on peut dire qu'elle n'est pas difficile. Elle aime bien les jogging, les robe-jupe, les habits de soirées et toutes les autres chosent de se genre ! Elle apprécie vraiment tout et se contente surtout de ce qu'elle a. Bien qu'elle ait un petit faible pour tous ce qui est tenue de soirée en robe. Par contre, jamais au grand jamais elle ne portera de chemise, gilet ou ce que vous voulez qui lui laisse les bras nues. Anastasiya haït plus que tout ce qui laisse ses bras à la vue de tous, voilà pourquoi elle porte le plus souvent un gilet avec une robe à manche courte. Les cicatrices qu'elle porte la repousse et la dégoûte à tel point qu'elle ne supporte pas ni les voir, ni les laisser à la vue de tous.


♥ C.A.R.A.C.T.È.R.E. ♥

♥ Réservée - Accessible - Chaleureuse - Diplomate - Discrète - Disciplinée - Clémente - Naïve - Adorable - Amicale - Polie - Aimable - Créative - Attentionnée - Coopérative - Bavarde - Influençable - Réservée - Sensible - Obstinée - Curieuse - Fainéante - Câline - Tactile - Bienveillante - Confuse - Cultivée - Délicate - Inventive - Dévouée - Angoissée - Rassurante - Sociale - Enfantine - Désorganisée - Modeste - Juste - Optimiste - Plaintive - Râleuse - Organisée - Insouciante - Entêtée - Ponctuelle - Respectueuse - Lente d'Esprit - Tendre - Nerveuse - Assistée - Capricieuse - Imprudente - Caractérielle - Compliquée - Défaitiste - Immature - Paresseuse - Sans Gêne - Susceptible. ♥

Anastasiya est une femme à fois douce et gentille mais aussi grognon et tempétueuse. D'une nature plutôt farouche, elle aime beaucoup embêtée -gentiment- ce qui l'entoure, s'amusant de leurs têtes mi-énervé, mi-agacé. C'est un vrai petit rayon de soleil, toujours souriant et toujours prête à blaguer même en situation de crise, elle peut illuminer la journée d'une personne même froide. En parlant de cela, la jeune femme "déteste" ce genre de comportement et ne peut s'empêcher de saouler encore plus les personnes renfermé et seul, voulant en vérité tous simplement les faire sourire. Et croyez le, jamais elle ne leur lâchera la grappe ! Pas sans qu'ils lui aient adressé, même un petit sourire. Elle est énervante. C'est une chieuse. Mais beaucoup de ses proches l'affirmeront ; elle est comme elle est, et ils la préfèrent largement comme cela. Un ange descendu du ciel, vous dira son père. Un démon tout droit sortit des enfers, répliquera son grand frère. Chacun à sa version du caractère d'Anastasiya, mais la plupart avoueront l'aimer ainsi. Souriante, joyeuse et débordante de vie. Débordant tant qu'elle en offre à ceux qui l'entourent. Grande pipelette dans l'âme, Anastasiya à beaucoup de mal à s'arrêter quand on la lance sur un sujet qui lui plaît et qui la passionne ! Ou même tous simplement sur un sujet banale. Parler trop peu énervé, et c'est pourquoi la jeune femme peu s'arrêté subitement de parler, sans vraiment que l'autre ne comprenne. Mais la plupart du temps, sa voix apaise ceux qui l'entende, la trouvant étrangement et anormalement douce, réconfortante. Quand elle travaillait dans la pouponnière, beaucoup des enfants aimaient l'entendre leur raconter une histoire. Et aussi étrange que ça puisse paraître, sa voix à subitement changer quand son fiancé à commencer à devenir violent. Comme si c'était pour apaiser les personnes qui l'entouraient, et elle en même temps... Entêtée et peu enclin à abandonner, la femme châtain aime relevé toute sorte de défi et ne lâche jamais sans avoir gagné ou être arrivé au bout. Elle n'est absolument pas du genre à abandonner à la première tentative. Non. Elle est plutôt du genre à essayer, encore et encore, jusqu'à y arriver. Même si ça doit lui prendre des journées. Enfin, c'était ce qu'elle était. Si il y a bien une chose qui a changé depuis sa venue en cette étrange monde, c'est sa détermination. Tombée au poids mort, elle n'arrive plus à retrouver l'espoir de retourner chez elle et voit désormais tous les points négatifs de la chose...

Gentille et douce, elle est reste néanmoins extrêmement sensible, pouvant se mettre à pleurer pour n'importe quoi et étant rapidement blessée. Il est facile de se faire aimé par elle, et encore plus facile de lui poignarder dans le dos. Souvent utilisé comme poupée ou bien marionnette, elle a perdu l'espoir de tomber sur quelqu'un de confiance. Oui elle aime bien aller vers les autres, parce qu'elle en a besoin. Anastasiya a besoin de sentir des personnes autour d'elle, de se sentir tout sauf seule, même si se ne sont pas des personnes qu'elle devrait fréquenter. Même si ils risquent de la blesser. Elle a trop peur de la solitude pour pouvoir réussir à enfin différencier ses amis hypocrite et manipulateur de ses vrais. Très influençable, il est extrêmement facile de l'utiliser. Dites lui un truc, et elle le gobera. Sa naïveté l'énerve, mais elle n'arrive pas à se protéger et à s'empêcher de croire à tous ce qu'on lui dit. En faite, la jeune femme à surtout besoin de quelqu'un qui puisse la guider, ne sachant pas le faire d'elle-même. Réservée et par moment silencieuse, elle ne vous avouera jamais ses problèmes, préférant les garder pour elle. Elle refuse de dire quoi que se soit, aussi par peur que cette personne l'utilise contre elle. Anastasiya craint beaucoup de chose, mais elle craint surtout qu'on l'abandonne. Et pourtant, au contraire, elle est une oreille toujours à l'écoute ! Toujours prête à entendre les problèmes et les difficultés des autres, tentant de les aider. Mais les siens, jamais. Elle ne peut vraiment pas. Instable, il arrive qu'elle en arrive à la violence -même si entre nous, elle ne fera jamais de mal à quelqu'un c:- , mais seulement sur des sujets qui la perturbent. Comme son père, son frère, sa meilleure amie ou même son fiancé.


♥ H.I.S.T.O.I.R.E ♥

On aurait presque put dire qu'Anastasiya eut une vie facile. Presque. Mais malheureusement pour elle, ce ne fut pas le cas. Enfin, pour son plus grand bonheur, tous ses malheurs sont survenues bien après sa naissance. J'espère donc que vous êtes prêt pour savoir l'intégralité de son histoire, de A, jusqu'à Z. ♪

» La beauté d'un nouveau n'a d'égale que son innocence. «


"-Félicitation, c'est une fille !"

Agatha Ailler ne savait que dire. Son enfant, sa douce enfant... Enfin née ! Elle pleurait tant que ses larmes l'empêcher de bien apercevoir le visage de sa fille. Les infirmières présentent ne cessait de la féliciter tout nettoyant le corps du bébé. Elle avait tant hâte de pouvoir prendre sa très cher dans ses bras ! Son mari et on premier fils attendait dehors, son époux ayant eut une subite crise de panique. Riant dans sa barbe, elle fut amusée du comportement de l'homme, contrastant totalement avec la "virilité" de leur fils qui devait être entrain de le rassurer, comme on rassure un enfant. Mais c'était pour cela qu'elle aimait. Perdu dans ses pensées, Agatha ne remarqua pas que l'un des sages-femmes lui tendait sa précieuse fille, enveloppé dans une couverture bleu ciel. Tu es si jolie, mon enfant...  La mère remarqua alors à quel point le bébé ressemblait à son père. Les mêmes yeux, la même couleur de cheveux... Son fils lui ressemblait comme deux gouttes d'eau, alors peut-être que sa fille ressemblera à Charles, son mari ? Enfin. Peu lui importait, maintenant qu'elle tenait son bijou dans ses bras. Les larmes coulant toujours en cascades, un grand sourire illumina son visage quand son époux et leur fils rentrèrent.

"-Ma cher Anastasiya..." murmura Charles.

Anastasiya... Le nom qu'elle avait elle-même choisit en l'honneur de sa mère décédée quelques jours plus tôt. Elle n'avait pas eut le temps de voir sa petite fille et Agatha avait crut bon de donner alors le nom de sa grand-mère à sa fille. Un magnifique nom Russe, qu'elle affectionnait particulièrement. Pas parce qu'elle était Russe, non, juste parce qu'elle l'aimait. Et qu'elle lui trouvait un petit côté... unique ? C'était assez dur expliquer... Enfin, cela n'avait que peu d'importance. Tandis que la mère montrait le visage de la nouveau-née aux deux hommes, son mari eut subitement les larmes aux yeux. Ils avaient eut tellement de mal à avoir Anastasiya ! Elle, étant gravement malade, à dut subir plusieurs examens alors qu'elle était enceinte. La santé de l'enfant aurait put chuter gravement, et elle aurait put être morte née, mais non. Bien qu'elle n'était pas croyante, Agatha remercia volontiers Dieu pour avoir épargné sa fille.

Au bout de plusieurs jours, Agatha et sa fille furent autorisées à sortir de l'hôpital, accompagné du reste de la famille. Le père ne cessait de "parler" à Anastasiya et Alexey, leur fils, ne faisait que soupirer. Tous ce passait pour le mieux, pour le plus grand bonheur de la femme. En plus d'avoir réussis à supprimer la maladie qui la rongeait, sa fille était née en parfaite santé. Oui, tous ce passait pour le mieux...

♥ ♥ ♥

» Parfois on a pas besoin de parler pour ce faire comprendre ; ceux qui comprennent sans qu'on ne leur parle sont souvent ceux auxquelles ont tient le plus. «

Et c'est ainsi qu'Anastasiya mena une belle vie, voir parfaite. Alors âgée de 5 ans, la jeune enfant allait à la maternelle et s'y plaisait. Elle y rencontrait beaucoup d'autres enfants de son âge et s'amusait avec. Il y en avait qu'elle appréciait et d'autre moins, mais il n'y avait aucun problème. Ni chez elle, en passant. Ses parents s'aimaient à la folie, Alexey était parfois froid et distant, mais il restait gentil avec elle. Elle le trouvait souvent étrange, toujours fatigué, toujorus pâle... Aussi, il ne dormait pratiquement jamais ! Il trafiquait des choses dans sa chambre sans en parler à personne ! Pas même à Anastasiya ou à leurs parents... Enfin, la jeune fille soupçonnait tout de même les adultes de savoir quelques chose car quand elle leurs demandait ce que faisait son frère, ils ne lui répondaient pas et prenaient alors une mine sombre. Que faisait-il ? Que lui arrivait-il ? La gamine qu'elle était, curieuse, voulait le savoir. En plus de s'inquiéter pour Alexey, elle se demandait si il ne faisait pas des bêtises... Après tout, les personnes avec lesquelles il traînait, elle ne les aimait pas. Ils étaient bêtes, méchant et avait réussis à faire pleurer leur voisine, une jeune fille de 17 ans ! Elle ne savait pas ce qu'ils lui avaient fait, mais la jeune adolescente était désormais cloîtrée chez elle, ne sortant même plus pour jouer avec Anastasiya ! Alors que pourtant, ils s'amusaient tant avant ! C'était donc la preuve de l'enfant comme quoi les copains de son grand frère n'étaient vraiment pas gentils et bon à fréquenter. La petite ne voulait pas qu'il finisse mal... Mais de toute façon, vu son très jeune âge, elle ne pouvait pas faire grand chose. Mais peut-être que si elle tentait une dernière fois d'en parler à ses parents, ils tenteraient de faire quelque chose ?

Anastasiya était donc aller parler à ses parents qui étaient, un soir, aller voir Alexey. Souriante et joyeuse, elle pensait que tout allait se régler. Que son frère se sentirait enfin mieux ! Mais cela n'eut pas l'effet estompé... Car alors qu'elle était restée dans le salon entrain de regarder son dessin animé préféré, des cris fusèrent subitement à l'étage, là ou se trouvait les chambres. Apeurée mais curieuse, la gamine était montée et avait écouté à la porte. Son frère criait comme son père, et sa mère pleurait en suppliant Alexey d'arrêter. D'arrêter de crier, ou autre chose ? Elle ne savait pas. Les larmes aux yeux, la gamine s'apprêtai à ouvrir la porte quand elle s'ouvrit d'elle même, révélant alors son frère, rouge de rage. Lançant un regard à ses parents qui étaient serrés l'un contre l'autre, Anastasiya se lança à la poursuite du jeune homme, le rattrapant aux escaliers.

"-Qu'est ce que tu fais grand frère ? Tu t'en vas ? Je peux venir avec toi ? S'il te plaît !"

Alexey, la main sur la poignée, ne lança même pas un regard à sa très chère sœur.

"-Ne t'avise même pas de me suivre."

Alors qu'elle s'apprêtai à lui attraper sa main, il ouvrir violemment la porte et la referma aussi rapidement, laissant le front de la gamine frôler le bois. Les larmes coulant d'elles-mêmes, Anastasiya tentai d'ouvrir la porte, mais elle n'en avait pas la force. Elle se sentait si... faible. Elle avait envie de désobéir à son frère et d'aller le pourchasser, mais... rien n'y faisait, elle n'y arrivait pas. Grand frère... Mais que t'arrive t-il...?

Alexey était partit pendant une semaine, sans avoir donné de nouvelle. Ni à sa sœur, ni à ses parents qui s'étaient inquiété. Et un jour, il est venu comme une fleur, déclarant haut et fort qu'il partait de la maison et qu'il avait trouvé un appartement. Âgé de dix-huit ans, il pouvait le faire. Charles et Agatha ne pouvaient rien faire pour l'en empêcher... Profondément attristée par la perte de son frère, la gamine tenta de lui demander ce qu'il avait, ce qu'il avait fait quand il était partit. Mais elle n'obtient de lui que des cris et des mots qu'elle ne comprenait pas, mais qu'elle savait blessant...

♥ ♥ ♥

» L'esprit est une chose fragile et délicate qu'il faut savoir manier avec précaution. «

"-Mademoiselle Ailler est attendu à la loge. Mademoiselle Ailler est attendu à la loge."

Haussant un sourcil, Anastasiya se demanda se qu'on pouvait lui vouloir. Peut-être encore un appel de sa mère ? Enfin, autant qu'elle aille voir au lieu de se poser des questions. Désormais âgée de 16 ans, la jeune adolescente se trouvait au lycée, en salle de classe. Onze ans. Onze ans s'était passés depuis l'accident survenu à cause de son grand-frère. Onze ans qu'elle n'avait absolument plus de nouvelle de lui... Il avait décidé de déménager et d'habiter seul, loin de sa famille. Ce choix avait mortifié Anastasiya qui l'avait aimé plus que tout. Pleurant tous les soirs, sans arrêter, se demandant pourquoi. Pourquoi Alexey était-il partit et pourquoi il ne donnait plus de nouvelle de lui. Et ce manège dura... 1 ou 3 mois ? La jeune fille ne s'en souvenait plus trop. Enfin, tous cela était du passé. Désormais, elle vivait la vie d'une lycéenne normale au côté de ses parents, de sa meilleure amie, de son petit ami et de son frère jumeau. Elle avait décidé de ne pas laisser ces évènements la perturber et l'empêcher de mener une vie... normale ? Chassant ses pensées de son esprit, Anastasiya se retrouva rapidement devant la porte menant à la loge. Elle avait un mauvais pressentiment, un frisson lui traversait son échine, la faisant déglutir. Une fois entrée, la dame de la loge se contenta simplement de lui tendre un téléphone, une lueur amusée brillant dans ses prunelles bleus. Encore maman... Haha, il faudra bien un jour qu'elle arrête de me déranger en cours ! Pourtant, derrière l'amusement de la vieille femme, l'adolescente et décernait aussi une pointe de... tristesse ? Mais pourquoi ? Enfin bref, prenant le téléphone de ses mains, la jeune fille châtain écouta ce qu'avait à lui dire sa mère.

"-Anastasiya ? Oh, Anastasiya, c'est ton père ! I... Il a perdu la mémoire !"

Un frisson traversa de nouveau son corps. Son père, depuis quelques mois, oubliait beaucoup de choses. Oh, des choses sans importances, mais tout de même. Par exemple, il oubliait ou il avait rangé ses clés, ou ce qu'il avait regardé la veille. Son père avait même souvent hésité sur le nom d'Anastasiya -ou même sur celui de sa mère- quand il devait l'appeler. Bien entendu, elles l'avaient emmené à l'hôpital, mais les docteurs n'avaient rien trouvé. Ils avaient simplement mit ça sur le compte de la vieillesse. Après tout, beaucoup d'hommes, dépassant la cinquantaine, étaient sujet à des amnésies. Mais cela n'était pas si grave, c'était ce qu'en avait conclut l'adolescente. Mais comme sa mère qui en cessait de posé des questions à son mari pour voir si il avait oublier tel ou tel chose. Au moins, ça montre qu'elle l'aime... Soudainement pensive, elle se demanda si elle se conduira un jour ainsi, avec son futur mari. Qu'elle espérait être son petit ami d'aujourd'hui. Vu mon caractère, je ne risque pas d'être la meilleure femme au monde. Mais je pense que si il était sujet aux mêmes problèmes que papa, je m'en inquièterais comme maman.

"-Maman, s'il te plaît, calme toi ! Je suis sûr que ce n'est rien, tu te souviens de ce qu'on dit les médecins ?"

La mère murmura un léger oui, la voix cassée. Elle pleure. Encore. Poussant un lourd soupir, l'adolescente poursuivit :

"-Au faite, maman, où se trouve papa ?"

"-Je... A l'hôpital ! Je l'y est emmené..."

Elle n'était pas croyable. Enfin, elle était comme ça. Anastasiya eut l'autorisation de partir, ce qu'elle s'empressa de faire, allant rejoindre sa mère et son père à l'hôpital. Heureusement qu'il ne se trouvait non loin de son lycée et qu'elle pouvait facilement y aller à pied. Car elle n'avait guère confiance dans les transports en commun comme les bus ou autres, et étant donné qu'elle n'avait encore pas son permis... Sortant son portable, elle envoya rapidement un message à sa meilleure amie, lui expliquant que son père était à l'hôpital mais que ça devait n'être rien. Sa meilleure amie, alias Mira. Une jeune fille timide mais gentille comme tout. Elles faisaient un parfait duo, étant donné le caractère volcanique d'Anastasiya. Un fois chose faite, elle se dépêcha d'entrer dans l'hôpital.

"-Je suis désolée madame, mais votre mari semble être atteint d'Alzheimer."

Le visage sérieux et sombre du docteur fixait celui d'Agatha, attristée, désespérée. ... C'était une blague, n'est-ce pas ? Malheureusement, non. Le docteur était terriblement sérieux. Anastasiya ne saura vous dire ce qu'elle ressentait à l'instant. De la tristesse ? Sûrement. Mais il semblerait qu'elle ressente aussi de la... colère ? Envers elle-même. L'adolescente avait bien vue et aperçut l'état de son père. Mais à chaque fois, elle se disait que ce n'était rien, elle n'arrivait pas à croire que cela puisse être grave. Elle ne s'était pas soucié de son état de santé et avait préféré nier la réalité. Tremblante, pleurant, elle avait demandé à ce qu'elle et sa mère puissent aller le voir. Le docteur avait refusé, décrétant que ce n'était pas possible, qu'ils étaient entrain de lui faire passer des examens.

"-Encore désolé.", dit simplement le docteur avant de partir.

Laissant mère et fille seules. Charles allait les oublier, peu à peu. Car l'Alzheimer était une maladie incurable. Anastasiya ne s'était jamais sentie aussi vide. Son père, son précieux père qu'elle avait tant aimé, allait l'oublier. Il avait été un modèle pour elle, un modèle de gentillesse et de sincérité. Comment allait-elle désormais faire, sans lui, sans qu'il puisse l'aider dans ses problèmes ? Reprenant rapidement ses esprits, l'adolescente prit le bras de sa mère anéantie et la conduisit jusqu'en salle d'attente ou elle s'assit juste à côté d'elle. Mère et fille se tenait dans les bras, sanglotant en silence pour l'une, et pleurant à chaude larme pour l'autre.

♥ ♥ ♥

» Haine et Amour. Si similaire qu'on ne pourrait les distinguer... «

/Bloup ♥ En cours ♥ Bloup\

Votre but à Queer Tales? Elle n'a aucun but, à part survivre.
Autre chose à dire sur votre personnage ? Elle adore tous ce qui touche aux sucreries (les sucettes étant son pêché mignon ♥) ainsi que les animaux, surtout les chats et les lapins. Elle a même un lapin et un chat (nommé Boule de Neige et Flocon) qui sont à elle. Elle aime beaucoup les poupées et en garde justement une dans son sac (en forme de tête de lapin, à préciser ♥) représentant un être à la peau rose, aux cheveux bleus et aux yeux jaunes.


Détails pour nous
Groupe de Votre Personnage : Caramel

Une Demeure ? Dans la forêt %D ?

Un Rang Personnalisé ? Miss PinPin-Doll ♥


Le forum & vous
Votre Prénom : Mélina (mon puff étant Fayz ♥)
Votre Âge : I... I don't know. ;w;
Comment avez-vous connu le Forum ? Je l'avais vue bien avant que je m'inscrire, mais je ne me souviens plus comment. owo
Qu'en pensez vous ? J'adore ♥ !
Que pensez vous du thème ? J'adore aussi owo ! Surtout la bannière que je trouve juste magnifique. <3
Des Suggestions ? Nope :c
Code : { Validé par Charles }
Quelques mots ? Je risque de finir l'histoire soit se soir, soit demain :3 !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarFallen Prince
// Guide pour l'AL //Fallen Prince// Guide pour l'AL //


Date d'inscription : 27/09/2009
Age : 27

Messages : 1765
Localisation : Un peu partout
Emploi/loisirs : Le nouveau Guide de l'Ambassade
Humeur : Lunatique

Still There
Lecteur ou Conte (lequel) ?: Lecteur
Arme(s): /
Un petit mot ?: Que le travail commence !

MessageSujet: Re: » A... Dream...? « || Fiche prez Ana ♥ !   Mer 10 Juin 2015 - 20:14
Bonsoir et bienvenue !

Je suis désolée, je n'ai pas vu que ta fiche était complète ! En même temps, je passe plus trop car on arrive à la fin de l'année "scolaire" même si je suis plus à l'école XD et du coup, trop de trucs à faire >.< Je suis navrée mais je ne pourrais pas la lire avant lundi prochain car je suis en soutenance et par conséquent, je dois travailler mon oral ^^. Sauf si Hansel passe avant moi évidemment =3.

Edit : ah non, elle est encore en cours. Quelle tristesse ! Vivement la suite ^^



Chieur ? :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lukaline-draws.skyrock.com/
 

» A... Dream...? « || Fiche prez Ana ♥ !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Happy End :: Hors-RPG :: • Fiches en cours-
Top-Sites


Merci ♥