Petit humain, mais qu'as-tu fait ? Ouvrir ce livre, pris de curiosité ! Quelle grave erreur, car dès maintenant, les contes te garderont pour eux !
La seule manière de t'en sortir, c'est de te battre et survivre. [RPG Survival Conte&Humain]

Partagez | 
 

 Ethan Tsukanoma

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar


Date d'inscription : 27/01/2010
Messages : 21
Localisation : Pas très loin de toi...
Emploi/loisirs : Séducteur à plein temps, et rêveur à mi-temps.
Humeur : Décédé

MessageSujet: Ethan Tsukanoma   Jeu 28 Jan 2010 - 19:31
Carte d'identité

Nom : Tsukanoma
Prénom : Ethan
Surnom : Désolé de vous décevoir... je n’en ai pas. A vous de m’en trouvez un.
Sexe : Masculin...
Âge : Une dizaine d’année ? De jour ? De nuit ? De saisons ? De lune ? Comment savoir ? J’ai oublié... Disons que je sais que j’ai plus de quinze ans, mais moins de vingt-cinq : c’est une chose tellement superficielle.
Origine : Le monde de mes rêves, cela marche aussi ? Non ? Bon, alors des humains.
Orientation Sexuelle : Mmmh, bisexuel ; parce favoriser les hommes plus que les femmes, ou l’inverse, ça ne fait pas partie de mes habitudes.


Ø Tout sur votre Personnage Ø

Physique :
Dire que je suis parfait serait... exagéré, je le reconnais. Seules les princesses de contes de fées qui en reçoivent le don le sont. Or, je ne suis pas l’une de ses princesses. Un simple prince, loin d’être charmant, mais pourtant, je pourrais sans trop de problème me faire passer pour l’un d’entre eux ; j’ai dit que je n’étais pas parfait, mais pas que je n’étais pas sublime. L’un n’empêche pas l’autre. Comment ? Tu en doutes ? Laisse-moi alors me décrire ; alors tu pourras vérifier mes dires.

Vois-tu la grande silhouette qui se détache à l’orée du bois ? Oui ? C’est moi. Cette grande ombre gracieuse et légère qui avance d’un pas sûr, et décidé dans ta direction. N’es pas peur ; il est vrai que, de loin, je peux effrayer ; enfin, j’ai déjà vu des personnes qui l’étais. Mais, qu’est-ce qui t’effraie ? Mon teint pâle, presque cadavérique ? Ne t’inquiète pas, c’est juste l’effet de la lune sur ma peau claire... Je suppose. Elle n’est pas si blanche d’habitude... Seulement très proche de cette couleur. Mais regarde, le reste devrait te rassurer non ? Comment ? Mon sourire n’a rien de rassurant ..? Heureusement, je me serais inquiété du contraire ; j’ai pris tellement de temps à le perfectionner. Mon sourire est unique ; n’essaye pas de l’imiter, tu n’y arriveras pas. Il est unique... Tout comme ma couleur de cheveux. Vas-tu me dire que l’argent est si répandu que cela ? Bon, il est vrai que j’aurais préféré les avoir dorés ; après tout, l’or est tout de même mieux que l’argent. Mais ils me plaisent quand même. Et surtout, ils savent étonner, surprendre... Et me faire repérer. Parce que des cheveux brillants sous les rayons de la lune, ça ne passe pas inaperçu... Hélas. Non, je te rassure, ce n’est pas SI voyant que ça... juste un peu. Bref, passons à autre chose, veux-tu ? Ah quoi ? Et bien... parlons de mes yeux. Eux ne t’effraient pas, rassure-moi... Ah, c’est bien. Mais pourquoi donc ? Parce qu’ils sont qualifiables de communs ? C’est vrai, je le reconnais, la couleur chocolat est très rependue pour les yeux. Mais ne trouves-tu pas que les miens brillent d’une façon particulière ? Ils retranscrivent la malice, et l’envie de jouer qui est enfermé en moi. Oui, j’ai l’air d’être un grand gamin, et alors ? Mon physique me plait ; le fait de ressembler à un gosse ne me dérange nullement. Alors... Tu vois que tu n’as pas à avoir peur de moi... Mais si c’est le cas, je te félicite ; tu es moi idiot que tu ne parais, car l’apparence ne fait pas tout, et chez moi, elle est trompeuse...


Caractère :
Chuuuut, ne pleure plus petit ange ; je suis là... Mais est-ce vraiment une bonne chose pour toi ?
Petit prince d’un royaume qui n’existe, hélas, que dans mes rêves, je suis pourtant près à réaliser tes moindres désires... ou à te faire vivre tes pires cauchemars. J’ai, d’ailleurs, une nette préférence pour la deuxième option. J’aime voir les sourires s’effacer, les gens comprendre ce qui leur arrive, leurs visages effrayés, ou au contraire, voir certain chercher à se défendre, à ruser, à chercher une faille... Qu’ils ne trouveront pas. Après tout, je suis parfait, où pourrait-il y avoir quelque chose qui cloche chez moi ? C’est tout bonnement impossible, improbable. Et oui, je suis désolé de vous décevoir.
Mais ne t’inquiète pas. Montre-toi appréciable, et rend le mérite dû à mon rang, et alors, peut-être, je penserai à te prendre sous mon aile. Peut-être... Si c’est le cas, attends-toi à devoir subir le moindre de mes caprices, car, dès lors, je te considèrerai uniquement comme un jouet, voir, si tu es vraiment chanceux, comme un domestique. Mais certainement pas comme autre chose. Un ami ? Je ne connais pas ce mot. Que signifie-t-il ? Explique-moi, je t’en prie. Je suis avide d’apprendre. Enfin, quand cela m’intéresse. Sinon, ce n’est pas la peine de parler, je ne t’écouterais pas, mon mignon.
Si, hélas, tu n’avais pas la chance de faire partie de cette catégorie, je serais me montre vil et cruel. Si tu oses continuer à me tenir tête, peut-être aurais-je un peu d’estime pour toi. Ce qui sont capable de le faire sont peu nombreux... Et plus aucun n’est en vie. C’est donc à tes risques et périls... Et à mon plus grand amusement. Oui, je suis un joueur, et je reste un grand enfant dans l’âme. Je suis juste un peu plus dangereux qu’un gosse. Ne dit-on pas qu’il faut se méfier de l’eau qui dort ? Tu ne connais pas ce proverbe ? Quel dommage, tu risques de t’en mordre les doigts.
Etrange ? Moi ? C’est plutôt ta définition de la normalité qui ne convient pas. Mais je préfère me dire incompris ; après tout, tu n’es pas le seul à me le dire. Et je n’apprécie d’ailleurs pas que l’on me parle de mes défauts. Contente-toi de vanter mes qualités, ça suffira. Non, je ne suis pas mégalomane, je me suis juste rendu compte que je valais bien plus que n’importe qui en ce bas monde. Je possède une qualité qui aujourd’hui se perd ; je me sers de ma tête pour réfléchir, et pas de mon cœur, ou de mon estomac, comme certain.
Sadique ? Mmmh, ça, c’est possible, et je le reconnais volontiers. J’aime voir souffrir les gens ; j’ai l’impression de les... dominer quand c’est le cas. Les larmes sont, selon moi, la plus grande faiblesse des hommes ; elles trahissent leurs sentiments. Or, personnellement, je préfère les garder pour moi. J’ai l’impression d’être vulnérable quand quelqu’un comprend se que je ressens. Et surtout, je ne veux pas de la compassion des autres ; je n’en ai pas besoin. Un prince n’a besoin de rien, ni de personne.
Que dire d’autre sur moi ? Ah oui, il m’arrive, en de rare occasion, d’être victime de crise (on appellera ça comme ça). En fait, je me retrouve, pour mon plus grand malheur, replongé dans mon enfant, récupérant au passage mon caractère de l’époque : soumis, peureux, et effrayé à longueur de temps. Mais ne t’inquiète pas, tu ne me verras sans doute jamais comme cela.


Histoire :
-Maman, maman... C’est vrai que je vais avoir un petit frère ? Diiiiiiis, je peux lui choisir un prénom ?
-Et bien... Si tu en as envie... que proposes-tu ?
- Ethan... J’aime ce prénom... Et je suis sûr que je vais aimer mon petit frère.
-Et bien alors, va demander à ton père s’il est d’accord, mais je dois dire que ce prénom me plait aussi.


Et le petit garçon s’enfuit en courant, vers son père, qui accepta à son tour. Quelques mois plus tard, Ethan naquit. Et ce fut le début son histoire... Une histoire loin d’être heureuse, et bien loin des contes que l’on peut lire dans les livres... Mais laissez-moi vous la contez, je vous en prie...
Son enfance fut comme celle de n’importe qui : plate, terne, et ennuyeuse, bercée par les contes divers et variés que ses parents prenaient le temps de lui raconter. Très tôt, il a montré une grande attirance envers les livres, et souhaita apprendre à lire pour ne pas dépendre de ses parents pour découvrir ce que lui cacher encore le monde merveilleux et fantastique des livres. Dès qu’il le put, plutôt que de jouer avec les jeunes enfants de son âge, il préféra s’enfermer dans la bibliothèque de la famille, à l’abri des regards, et dévoraient tous les livres sur lesquels il tombait. Il les lisait, et les relisait sans cesse ; il ne pouvait jamais s’arrêter. Cela n’inquiétait personne de sa famille ; après tout, pourquoi s’en inquiéter ? Il ne faisait que lire.
Et puis arriva le temps de l’adolescence ; un véritable tournant dans la vie d’Ethan. Un véritable enfer en vérité. Après tout, pour qui cette période ne l’est pas ? Il découvrit les joies (ou les malheurs) de l’amour, et ce qu’il peut causer. Et il découvrit par la même occasion la possessivité maladive de son frère. Laissez-moi donc vous expliquer en détailler : l’orientation sexuelle du plus jeune des deux garçons n’était certainement pas un secret, mais jusqu’au jour où il revient chez lui avec son petit ami du moment, il n’eu avait rien eut. Mais Kay n’apprécia pas de partager son frère avec un inconnu, et fit une sacrée crise de jalousie... où l’ami de son petit frère faillit bien laisser la vie. Et oui, à l’époque, tout le monde ignorait encore que le plus vieux des deux était un déficient mental (c’est ce qui a été annoncé par la suite) dangereux. Et il fit main mise sur la vie d’Ethan qui n’eut, dès lors, plus la moindre liberté. Il était comme un pantin, dont les fils étaient entre les mains de son frère ; une souris dans une souricière en argent... Tout ce que vous voudrez qui n’est pas libre de ses faits et gestes. Je passerai sous silence l’exactitude des faits qui ce sont déroulés, mais ils ont étés tels que le plus jeune ne les supporta plus, et eut plus peur de ce qui pouvait lui faire son frère libre sur lui, que de ce qu’il pourrait faire une fois libérée, si toute fois il l’était un jour. Il avoua donc tout ce qui lui était arrivé, des environs de ses quatorze ans, à au moins ses seize ans. Ce fut à ce moment-là qu’on découvrit la vérité sur Kay. Et la vie reprit un cours normal ; ou presque. Le jour de l’arrestation de son frère, Ethan était présent, et ce dernier lui dit une chose qui le marqua à vie. Je m’en excuse, mais je n’ai jamais pu savoir ce qu’il avait bien pu lui dire ; c’est un secret qu’il s’est décidé à garder pour lui. Mais dès lors, il s’enferma sur lui-même, pendant un long moment. Et puis un jour, personne ne sait pourquoi, ni comment, il sorti de sa léthargie ; il se réveilla complètement changé. Il était devenu celui qu’il est aujourd’hui. Qu’avait-il pu lui arriver ? Que c’était-il passé ? Quelles révélations avait-il bien pu avoir ? Ce sont des questions qui, hélas, resteront sans réponse.
Et on en arrive enfin à aujourd’hui, jour où fut annoncée la fuite de Kay de l’asile où il avait été enfermé. La seule réaction qu’eut Ethan fut de s’enfermer dans la bibliothèque, pour relire les ouvrages qu’il connaissait pourtant déjà par cœur. Mais, parmi les livres qui avaient prit la poussière, il en découvrit un qui avait lui avait échappé. Intrigué, il l’ouvrit... Et c’est dans ces moments-là qu’on comprend à quel point la curiosité est un vilain défaut.



Votre but dans tout ça ? : Aucun... J’ai trouvé en ce lieu une échappatoire, dont je ne veux pas m’échapper.
Autre chose à dire sur votre personnage ? : Non... Du moins pas pour le moment.


Détails pour Nous

Groupe de Votre Personnage : Mmmh, j’hésite entre Réglisse et Guimauve... A vous de tranchez.

Une Demeure ? : ... Je viens de débarquer... Mais ne vous inquiétez pas pour moi ; je vais bien vite me trouver quelque chose.

Un Rang Personnalisé ? : Oui, oui... Deux minutes, je réfléchis... J’ai jamais été doué pour ça.


Le Forum & Vous

Votre Prénom : Désolé mes choux, mais c’est un secret, par contre, même si ça ne vous intéresse pas forcément, c'est une fille qui se trouve derrière l'écran.
Votre Âge : Mmmh, ça, je veux bien vous le donnez ; 15 ans.
Comment avez-vous connu le Forum ? : Euh... Je ne sais plus... ça fait un moment que j'ai l'adresse de ce forum en mémoire.
Qu'en pensez vous ? : Et bien... a première vue, il a l’air bien, sinon je ne m’inscrirai pas.
Que pensez vous du thème ? : J'aime bien, mais je préférais l'ancien (enfin, ce que j'en avai vu).
Des Suggestions ? : J’en ferai peut-être... mais plus tard.
Code : ]Validé By Ed] Enfin, c'était ça la dernière fois que j'ai lu le règlement, mais je vais vérifier.
Quelques mots ? : Alors, tout d'abord, je m'excuse de la qualité médiocre de mon histoire; je n'ai pas été inspirée sur ce coup. De plus, je m'excuse, car je ne serais pas très active; je ne peux rp que le week-end, et je ne peux que rarement me connecter en semaine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarThe March Hare


Date d'inscription : 18/09/2009
Messages : 593

Still There
Lecteur ou Conte (lequel) ?: Conte
Arme(s): Mon charme
Un petit mot ?:

MessageSujet: Re: Ethan Tsukanoma   Jeu 28 Jan 2010 - 19:54
Bienvenue Ethan !

J'ai beaucoup aimé ta fiche, mais attention à ne pas oublier les "s". Je vois rien à redire. ^^
Pour le groupe, je pense que Réglisse correspond mieux.

Sur ce, tu es validé !

Bon jeu ! ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Date d'inscription : 18/09/2009
Age : 22

Messages : 1306
Localisation : Je t'attends dans mon manoir ♪

Still There
Lecteur ou Conte (lequel) ?: Hansel et Gretel
Arme(s): J'en ai trop pour les citer toutes. Mais sur moi, mon fidel couteau de poche!
Un petit mot ?: Qui a dit que les bonbons n'étaient pas dangereux ?! Ahah!

MessageSujet: Re: Ethan Tsukanoma   Ven 29 Jan 2010 - 20:48
Bienvenu Ethan !

Ta fiche est très bien, j'adore Ethan >o< Et son frère aussi x) J'ai très envie de savoir ce qu'ils ont pu se dire... uhuh~

Amuse-toi bien ici et bon rp !


Fortes Fortuna Juvat.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Ethan Tsukanoma   
Revenir en haut Aller en bas
 

Ethan Tsukanoma

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Happy End :: Hors-RPG :: • Fiches Validées :: Lecteurs-
Top-Sites


Merci ♥