Petit humain, mais qu'as-tu fait ? Ouvrir ce livre, pris de curiosité ! Quelle grave erreur, car dès maintenant, les contes te garderont pour eux !
La seule manière de t'en sortir, c'est de te battre et survivre. [RPG Survival Conte&Humain]

Partagez | 
 

 Rêve ou cauchemar ? [Pv Azami]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar


Date d'inscription : 27/01/2010
Messages : 21
Localisation : Pas très loin de toi...
Emploi/loisirs : Séducteur à plein temps, et rêveur à mi-temps.
Humeur : Décédé

MessageSujet: Rêve ou cauchemar ? [Pv Azami]   Mer 10 Fév 2010 - 18:45
Tic... Tac... Tic... Tac...


Le temps passe ; il court sans qu’on puisse l’arrêter. Il file entre les doigts de celui qui cherche à l’attraper. Et il croise sans cesse la route de celui qui veut l’éviter. Il est un ennemi comme il peut-être un allié. Un assassin autant qu’une aide. C’est à cause de lui qu’une vie commence, et qu’une autre se termine. Il est également le vecteur de l’espoir ; un vecteur tellement fragile qu’il suffit parfois d’une seule phrase pour qu’il se brise et que l’espoir tombe dans l’oubli :

-Ethan... Ton frère s’est enfui...


Mais son engrenage est rouillé ; tellement usé par le fil des années passées. Il arrive, en de rares occasions, qu’on ait la sensation qu’il se fige ; les sables du temps, pour quelques instants, bloquent le mécanisme, pour qu’une nouvelle, bien plus assassine que les autres, prenne place dans l’esprit de sa pauvre victime. Dès lors les questions se bousculent : Comment ? Pourquoi ? Comment cela a pu arriver ? Pourquoi dites-vous cela comme si ce n’était rien, ou presque ? En l’espace d’un instant, la vie en elle-même perd sa beauté ; elle devient terne et sans couleur. L’espoir qui la peignait s’est éteint, et l’avenir que l’on avait pu s’imaginer tranquille s’effondre.

Sans un mot, Ethan se leva, faisant racler sa chaise au sol. Sans un regard pour ses parents, il monta les escaliers, d’un pas décidé et vif, mais son regard trahissait son inquiétude. Comment ? Pourquoi ? Qu’allait-il se passer ? Tout ce bousculait dans sa tête. Il ne comprenait pas. Il n’arrivait pas à comprendre. Comment avait-il fait ? Pourquoi l’avait-il fait ? Et surtout, qu’allait-il faire ? Le nombre de question ne cessaient pas d’augmenter, et le jeune homme n’avait pas l’ombre d’une réponse. Il voulait se calmer. Or, ce n’était pas une chose qu’il faisait facilement. En soupirant, il poussa une porte qui le séparait de sa destination : la bibliothèque. Le seul lieu où il arrivait à se détendre. Et pourtant, cela faisait un long moment qu’il n’y avait pas mis les pieds. Trop de mauvais souvenirs. Trop de souvenirs tout court d’ailleurs. D’un mouvement rageur, il claqua la porte, faisant ainsi trembler les étagères. Heureusement, aucun livre ne tomba. Ethan lâcha un soupire de soulagement. Les ouvrages présents en ce lieu étaient, pour certains, très précieux. Et aux yeux du jeune homme, recélés un trésor, plus ou moins précieux. Chaque histoire garde un secret que, plus jeune, il essayait de percer. Un passe-temps comme un autre, n’est-ce pas ?

Un bref regard sur les piles de livres encore présents sur une immense table le fit replonger dans le passé. Il se revoyait, gosse, caché derrière des piles de bouquins en équilibre instable, qui menaçaient de s’effondrer au moindre coup de vent. Il s’efforça d’oublier ses images. Il n’était plus le gamin d’il y a quelques années. Non, il avait changé. Lentement, il s’assit là où, plus jeune, il s’asseyait, et regarda les nombreux livres présents. L’un d’entre eux attira son attention ; il ne se rappelait pas l’avoir lu. Un ouvrage étrange, sans titre, d’une couleur ébène. Curieux de nature, Ethan attira le livre à lui. Il le prit délicatement dans ses bras, l’observant sous tous ses angles. Non, il lui était bien inconnu. Attiré par l’inconnu, il finit par céder à la tentation, et ouvrit l’ouvrage. Une page s’imposa à lui, sur laquelle se trouvait une étrange comptine :


Oyé, Oyé, mes gentes et dames !
Si je suis là, c'n'est pas pour rien !
D'un monde imaginaire, d'une contrée lointaine,
En simple serviteur, j'apporte des nouvelles !

La Reine de Cœur, une belle femme,
Dirige ce monde sans états d'âmes.
Rien de plus beau pour la distraire,
Que du sang rouge, partout par terre !

Ça ne s'arrête bien sur pas là,
Ce monde est bien pire que cela !
Les sujets d'la souveraine,
Cruels et fourbes, se déchainent.

Quatre Royaumes se trouvent la bas,
Plus étranges qu'eux, tu ne trouves pas.
Chacun comporte son lot d'surprises.
Bonnes ou mauvaises, c'est à ta guise !

Le premier est celui du cœur,
Mais te fies pas à ses belles fleurs !
Edward te le dira très bien,
L'accueil fait peur, à part le sien !

Le second est, je vous le dis,
Sinistre et froid, comme pas permit.
Gretel adore, tout comme Hansel,
La mort, les cris, mais pas le sel !

Le troisième semble éclectique,
Tantôt farceur, tantôt magique.
Blanche Neige vous attend au tournant,
Avec des roses... pleines de piquants !

Et enfin vient le plus charmant,
Le quatrième si innocent !
Peter vous rendra le sourire,
Et vous pouss'ra à réagir !

Mais vous n'savez encore pas tout !
Il n'est pas rare de s'prendre un coup !
Tous luttent pour être supérieurs.
Qu'on les oublie, c'est leur terreur !

Et quand à moi, je ne suis là
Que pour t'emm'ner jouer la bas.
Je n'ai plus rien à relater,
Juste Happy End à te souhaiter !


Incompréhension. La première chose qui traversa le jeune homme fut l’incompréhension. Qu’est-ce que ce texte voulait dire ? Et quel étaient ses quatre royaumes dont il était fait mention ? Et puis, les personnages qui étaient cités, ne faisaient-ils pas partis de contes différents, signés par différents auteurs? Le flot de questions cessa net quand Ethan eut l’impression de... tomber ? Chuter ? S’enfoncer ? La sensation était étrange. Et puis, un trou ; un noir ; un instant vide. Quand il se "réveilla", il n’était plus dans sa bibliothèque. Il était dans un lieu que lui était inconnu.

En un premier temps, ses yeux restèrent fermer. Mais il sut quand même qu’il avait changé d’endroit ; le vent ne soufflait pas dans sa bibliothèque. Aussi, jugea-t-il plus... prudent ? Non, ce n’est pas exactement cela, mais nous ferons avec. Donc, il jugea plus prudent de ne pas les ouvrir immédiatement. D’une de ses mains, il caressa le sol près de lui. Du sable ? Comment cela était-il possible ? Il n’y avait pas non plus de sable chez lui. Ni même dans les environs. Alors comment ? Pourquoi ? Il se décida alors à ouvrir ses yeux. Non. Il n’était pas chez lui. C’était définitif. Une plage. Pourquoi avait-il pu se retrouver sur une plage ? Surpris, il se leva d’un coup :


-Ethan... Mon cher Ethan... Que t’est-il encore arrivé ?


En enlevant les grains de poussière restaient sur ses vêtements, il remarqua une chose pour le moins... inhabituelle. Un pont. Jusque là tout est normal, un pont, mais ses couleurs, rien qu’elles sont hors normes. Celles de l’arc-en-ciel. Le pont, lui-même, avait l’aspect d’un mirage ; d’un arc-en-ciel. Mais était-il réel ? Non, c’était impossible. Il se rapprocha de la construction. Hésitant, il tendit la main vers elle. Elle était solide. Ce... ce... ce n’était pas possible. Pas croyable. Improbable. Il se recula, étonné, et haussa un sourcil.

-Non... Ce n’est pas possible...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarAzami Nara Chevalier servant ♥


Date d'inscription : 07/02/2010
Age : 22

Messages : 11
Localisation : Au côté de ma princesse
Emploi/loisirs : Bonne à tout faire et Chevalier à temps partiel~
Humeur : Décédée

Still There
Lecteur ou Conte (lequel) ?: Aucun
Arme(s): Mon katana
Un petit mot ?: Non

MessageSujet: Re: Rêve ou cauchemar ? [Pv Azami]   Dim 14 Fév 2010 - 14:11
"Elle croit que tout change, et seule elle a changé." {Bernard-Joseph Saurin}


Ce jour-là, Azami se rendit comme d'habitude à son cours de kendo. Et comme tout les jours où elle avait kendo, elle arriva bien en avance. Elle préférait être seule quand elle se changeait et avoir le temps de s'échauffer à sa manière. Elle se commença donc à se déshabiller. Elle n'enleva que son haut et son soutien-gorge, gardant son jean et ses chaussures. Elle commença à entourer sa poitrine de bandages et quand elle eut fini, elle fit quelques mouvements pour vérifier qu'ils tenaient bien. Alors qu'elle effectuait ses gestes, elle entendit d'étranges bruits. Elle sursauta légèrement, attrapa son manteau -qui se trouvait être grand et noir-, l'enfila rapidement et, en tenant joint les deux côtés d'une main, prit son katana de l'autre. Elle alla voir d'où venait les bruits mais ne trouva rien. Elle soupira et retourna vers sa place de départ avant de remarquer un beau livre en cuir, posé sur le banc. Étant curieuse de nature, elle lâcha les côtés de son manteau et attrapa le livre. Elle l'examina de tous les côtés et finit par voir qu'il ne portait pas de titre. Elle se décida à l'ouvrir et tomba sur une petite comptine. Elle l'a lu tranquillement et ne put s'empêcher de sourire, c'était si puéril, si enfantin.
Elle sentit comme un bouleversement, comme si elle était aspirée par quelque chose et elle ferma les yeux, resserrant son emprise sur le pommeau de son katana. Quand elle les rouvrit, elle écarquilla les yeux comme elle ne l'avait jamais fait auparavant. Elle était choquée... Il y a quelques secondes elle se trouvait dans un vestiaire et elle était maintenant... sur une plage ?! Non... c'était tout bonnement impossible. Un coup de vent lui souffla dessus et elle boutonna rapidement son manteau. Elle remarqua lors de sa tache qu'elle tenait dans une main son katana et dans l'autre une étrange enveloppe. Elle attendit d'avoir de boutonner son manteau avant de l'ouvrit et de lire le petit mot qui s'y trouvait : « Pour rentrer chez toi, il faut chercher ! Mais cherchez quoi ? La clé ! ». C'était quoi encore cette blague ? On la mettait sur une plage et on lui disait de trouver une clé. Ce n'était pas drôle de tout. Où était le truquage ? Elle prit une longue inspiration et hurla. Non... ça ne pouvait pas être truqué... mais alors... c'était de la magie ? Elle prit sa tête dans sa main libre. Franchement, que lui arrivait-il ?
Elle se ressaisit. Elle ne devait pas se laissé abattre. Elle regarda autour d'elle et crut distinguer un pont au loin. Elle accrocha son katana autour de sa taille -car oui, il est dans un fourreau, il faudrait pas qu'elle se fasse mal- et prit donc cette direction.


"L'homme ne peut rien rencontrer de meilleur que la femme quand elle est bonne, mais rien de pire quand elle est mauvaise." {Hésiode}


Au fur et à mesure qu'elle s'avançait, elle crut qu'elle rêver. C'est vrai quoi, un pont arc-en-ciel, ça n'existe pas... Elle haussa les épaules, elle devait se reprendre. Alors qu'elle se rapprochait dangereusement, elle remarqua q'une silhouette se trouvait à quelques mètres du pont. La personne était telle une grande ombre gracieuse à l'horizon, se détachant magnifiquement devant les couleurs du pont. Elle ne s'arrêta pas et continua son chemin, la silhouette semblait toucher le pont. Peut-être qu'elle venait aussi d'arriver et qu'elle était tout aussi curieuse qu'Azami.
Silencieusement, la jeune fleur arriva a un peu moins de dix mètres de la personne qu'elle classa dans la catégorie masculine. D'ailleurs, il avait les cheveux gris-argentés se qui donnaient un étrange effet juste devant le pont arc-en-ciel. Elle hésita un instant puis s'éclaircit la voix avant de parler :

"Heu... Bonjour. Excusez-moi. Sauriez-vous où nous nous trouvons ?"

Sa voix était timide, elle n'aimait pas tellement les étrangers mais ce n'était pas le moment de faire la difficile. Elle n'avait pas le choix. Elle leva la main et replaça une des mèches qui venaient lui barrer le visage à cause du vent. Elle espéra que le jeune homme se montrerait sympathique.

[Désolé, c'est court, j'espère que ça t'ira ^^]



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Date d'inscription : 27/01/2010
Messages : 21
Localisation : Pas très loin de toi...
Emploi/loisirs : Séducteur à plein temps, et rêveur à mi-temps.
Humeur : Décédé

MessageSujet: Re: Rêve ou cauchemar ? [Pv Azami]   Ven 26 Fév 2010 - 21:05
"-Dans ce monde, peut importe où tu iras... je te retrouverai. "
*Effectivement grand frère, peut importe où j’aurais pu aller, tu m’aurais retrouvé. Mais ici, en es-tu capable ? *

N’importe quand. N’importe où. Ses paroles ne cessaient de revenir à l’esprit d’Ethan. Sans cesse. Toujours. Sans arrêt. L’enfer. Mais ce jour-là, étonnement, ces pensées, qui, en temps normal le gêné plus qu’autre chose, ne l’indisposèrent pas. Après tout, pourquoi l’aurait-elle fait ? N’était-il pas... ailleurs ? Il avait envisagé plusieurs cas de figure possible. Premier cas : sans s’en rendre compte, il s’était endormit en relisant ses contes, et de ce fait, ce qui lui arrivait semblait tout un coup... plus probable. Deuxième cas de figure possible : grâce à un moyen X, ou Y, il s’était retrouvé dans ce monde, qui ne semblait absolument pas être le sien ; imaginez, si on avait découvert un pont arc-en-ciel, tout le monde aurait déjà été au courant, vous ne croyez pas ? Troisième cas : y en a pas. Ou plutôt, il n’arrivait à trouver de raison encore plus (ou moins) farfelus pour expliquer sa situation actuelle. Mais, toujours est-il que, dans le monde de ses rêves, ou dans un monde qui n’était pas le sien, il était toujours bien loin de son frère, pour son plus grand plaisir. Cette pensée réussit à lui arracher un sourire. Finalement... la situation n’était peut-être pas aussi désespérée que cela.

Les hommes possèdent tous un défaut commun : ce sont des hommes. Et la chose en soit est un défaut. Car les hommes, même s’ils ont des différences, on tous des choses en commun. Notamment, pour la plus part, ce besoin insatiable de comprendre, de savoir où, quand, comment, et surtout pourquoi ? Pourquoi toutes ses choses sont possibles ? Le pourquoi des choses stupides, le comment de celles inutiles... La plus part des hommes cherchent à comprendre le monde qui les entourent. Ils y consacrent leur vie, et passent à côté de l’essentiel. Ethan était aussi quelqu’un de curieux. Mais ne l’était que quand il y avait des situations vraiment... étrange. Comme celle-ci, vous l’auriez compris. Son côté "je-veux-absolument-tout-comprendre" refit surface. Il se releva, pour bien se rebaisser, mais ne se servant, cette fois-ci que de la partie supérieur de son corps. Il regarda ainsi le pont l’espace d’un instant, espérant sans doute pouvoir deviner de quoi il était fait. Il fut obligé de reconnaître qu’il n’arrivait à rien. En soupirant, il se redressa de nouveau. Il ne comptait pas avoir le dos réduit en miette en restant trop longtemps dans une position identique. Il en profita d’ailleurs pour s’étirer. Et pour rester sur son idée de comprendre la composition du pont, il osa, ou plutôt tenta, de poser son pied sur le monument d’architecture étrangère. Sauf que, bizarrement, son pied passa au travers, comme pas... magie ? Il se hâta de retirer son pied. Comment était-ce possible ? Il y avait encore quelques secondes ce pont était solide. Il se baissa pour de nouveau tâter la construction : rien à faire, il était devenu immatériel. Ethan leva un sourcil, étonné. Que voilà un mystère intéressant...

Mais, plongé dans ses pensées, on oublie ce qui l’entoure, n’est-ce pas Ethan ? Pourtant, cela faisait partie de ses capacités : faire deux choses en même temps. Et pourtant... il n’avait pas vu venir, elle. Elle, une jeune inconnue qui s’était dirigée vers lui, mais que lui n’avait pas vu. Une belle jeune femme, aux cheveux tombant en une magnifique cascade, dont la couleur était semblable à celle du ciel à la nuit tombée. Une personne qu’il ne connaissait pas et qu’il n’avait pas vu, qui le surprit en l’interpelant. Par réflexe, il se redressa et identifia la personne à qui appartenait la voix. Une voix timide, tout en restant mélodieuse. Ethan admira pendant quelques secondes cette belle personne qui se trouvait face à lui. Mais qui, malheureusement, semblait toute aussi perdu que lui. Bon, avant toute chose, il se devait de faire preuve d’une certaine... politesse, et s’inclina devant la jeune inconnue.

-Bonjour jolie miss.

Puis il se redressa. Il n’avait pas l’intention de rester dans cette position toute la journée. Et il recommença à observer la jeune femme. Elle possédait des yeux superbes. D’une couleur identique à celle du plumage des corbeaux. Par contre, il était sûr que cette personne ne lui serait, du moins pour le moment, ni d’une grande utilité, ni d’une grande aide. Mais sait-on jamais. Aussi, préféra-t-il se montrer... sympathique envers cette inconnue.


-Je suis désolé, mais j’ai peur de ne pas pouvoir vous aidez. Je suis tout aussi perdu que vous. Mais peut-être pourrions-nous chercher la réponse à cette question ensemble ?

Très direct. Ethan était quelqu’un de très direct et qui ne passait pas par quatre chemins. Il ponctua sa phrase par un sourire, qui semblait sincère, bien qu’hypocrite. Puis il patienta, attendant la réponse de la belle inconnue. La suite ne dépendrait que de sa réponse...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarAzami Nara Chevalier servant ♥


Date d'inscription : 07/02/2010
Age : 22

Messages : 11
Localisation : Au côté de ma princesse
Emploi/loisirs : Bonne à tout faire et Chevalier à temps partiel~
Humeur : Décédée

Still There
Lecteur ou Conte (lequel) ?: Aucun
Arme(s): Mon katana
Un petit mot ?: Non

MessageSujet: Re: Rêve ou cauchemar ? [Pv Azami]   Ven 26 Fév 2010 - 23:18
"Les femmes qui ont la beauté extérieure servent de modèle, celles qui n'ont que la beauté intérieure servent d'exemples." {Jérôme Touzalin}


Le jeune homme se retourne et dévisagea Azami tranquillement alors qu'elle replaçait une des mèches qui lui barraient le visage à cause du vent. Puis elle le regarda avec surprise s'incliner tout en la saluant. Jolie miss, elle ? Elle rougit légèrement du compliment. On lui en avait rarement fait mais, je vous rassure, elle se savait loin d'être moche. Il faut dire que sa mère lui rabâchait souvent qu'elle avait de la chance d'avoir hérité de sa beauté car elle n'avait que cette qualité et que, pour cette raison, elle devait devenir geisha. Pourtant, Azami était persuadée qu'elle n'était pas si idiote que ça et puis elle avait des notes tout à fait convenables en cours. Elle avait une gamme de choix très large pour son métier futur. Mais bon, je m'éloigne du sujet...
Le jeune homme se redressa ensuite et l'observa de nouveau. Cela la gênait un peu d'autant plus qu'elle savait pertinemment qu'elle n'avait pas de haut sous son manteau. Il s'excusa ensuite et lui expliqua qu'il ne pourrait pas l'aider car il était aussi perdu qu'elle. Il venait donc d'arriver aussi ? Étrange... Puis il lui proposa de chercher la réponse ensemble avant de lui sourire.
Comment réagir à tout cela ? [hrp : surtout comment faire mes 20 lignes ? xD //PAN//] Bon, tout d'abord, répondre à son sourire. Elle laissa ses lèvres s'étirer dans un sourire simple, mais joli et chaleureux, plein de bons sentiments positifs. Ensuite répondre à sa question. Qu'ils cherchent ensemble lui allait parfaitement. Et après ça ? Ah oui... Se présenter... Elle garda son sourire aux lèvres et entrouvrit ses lèvres avant de prendre la parole, de sa jolie voix :

"Je suis d'accord avec votre proposition. C'est une très bonne idée que celle que vous venez de m'exprimer. D'ailleurs, excusez moi, j'aurais du commencer par me présenter. Je m'appelle Azami Nara, enchantée."

Elle s'inclina à son tour légèrement mais assez pour marquer tout de même son respect. Et maintenant ? Elle se redressa tranquillement et se décida enfin à le dévisager.


"La beauté n'est qu'un piège tendu par la nature à la raison." {Voltaire}


Ce jeune homme avait un teint si pale, si blanc, si... comment le décrire tel qu'il était vraiment... un peu comme un cadavre qui n'était pas encore desséché, réduit en morceaux ou entrain de pourrir. Non non, celui d'un cadavre tout frais qui venait de perdre ses couleurs. D'où elle sortait cette comparaison ? Mais de films, évidemment et aussi de quelques faits scientifiquement prouvés. Passons à ses cheveux, ils étaient étrangement... argentés, non pas de cet argent qui brille mais... presque. Ils n'étaient pas court, un peu longs pour une coupe garçon mais il restaient dans le raisonnable. Descendons un peu... Oh, mais c'est qu'il a quelque chose de normal le garçon, des yeux marrons... bah, Azami aimait bien les yeux chocolats, c'était surement à cause de son petit péché mignon qu'était le chocolat. Et puis il y avait un petit quelque chose de plus qu'elle n'arrivait pas à nommer.
Elle ne quitta son sourire une seule seconde et passa la main dans ses cheveux, c'était quelque chose qu'elle faisait souvent quand elle était en situation de gêne...

[Voilà, j'espère que ça te gênes pas que je m'étale sur la description d'Ethan pour faire des lignes xD]



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Date d'inscription : 27/01/2010
Messages : 21
Localisation : Pas très loin de toi...
Emploi/loisirs : Séducteur à plein temps, et rêveur à mi-temps.
Humeur : Décédé

MessageSujet: Re: Rêve ou cauchemar ? [Pv Azami]   Dim 28 Fév 2010 - 11:34
Ne te fis jamais aux apparences, elles sont bien trop trompeuses.

Cette fille était... étonnante. Bien sûr, elle ne pouvait pas savoir qui il était, mais tout de même... Elle s’adressait à lui. Elle osait. Lui ne lui aurait pas adressé la parole si elle n’était pas venue vers lui. Pourquoi ? Tout simplement parce que les gens, les personnes comme elle ne l’intéressait pas. Elles sont invisibles, effacées. On ne les voit que trop tard, en général. Mais là, elle arrivait au bon moment. Cette jeune femme l’ignorait sans doute, mais d’ici peu de temps, elle ne serait plus qu’un patin dans les mains d’un marionnettiste. Il lui fallait juste le temps de comprendre qui elle était... L’art de la manipulation était basé sur la compréhension de l’âme humaine. Oui, l’art. Car réussir à faire d’une personne ce qu’elle n’est pas, réussir à écouter ses moindres fait et gestes est tout un art. Les ficelles de ce dernier sont très dures à comprendre, mais si vous demandez gentiment à Ethan, je suis sûr qu’il acceptera. Après tout, obtenir un nouveau jouet, c’est toujours agréable, n’est-ce pas ? Pour le moment, il se contenta de regarder les réactions de cette inconnue. En entendant le compliment, elle rougit. Il en prit note. Tous ses faits et gestes étaient intéressants pour la suite. Ainsi donc, elle était gênée face aux compliments... Intéressant... très intéressant. Puis elle sembla réfléchir. Mais à quoi donc ? A la position qu’elle devait adopter ? En général on ne réfléchissait à pas à ce genre de chose, c’est naturel. Ethan se mit à réfléchir intérieurement. Peut-être que derrière son air de petite fleur fragile, ce cachait une personne comme lui... non, c’était improbable. Elle semblait bien trop innocente pour. Une phrase qu’il avait lue lui revient en tête ; oui, il ne faut jamais se fier aux apparences. Mais le temps l’aiderait à savoir quel genre de personne elle était. Tellement plongé dans ses pensées, il ne l’a vie pas lui sourire, et ne fut tiré de son questionnement que par la sa voix mélodieuse de sa camarade d’infortune.

"Je suis d'accord avec votre proposition. C'est une très bonne idée que celle que vous venez de m'exprimer. D'ailleurs, excusez moi, j'aurais du commencer par me présenter. Je m'appelle Azami Nara, enchantée."

Ethan sourit de nouveau. Elle le vouvoyait. Parce qu’il en avait fait autant ? Ou parce qu’elle était simplement polie ? Azami Nara... Ce n’était pas un nom allemand. De toute façon, elle n’avait pas le physique de quelqu’un de son pays. D’où était-elle originaire ? Et puis, il y avait de grande chance qu’elle ne parle pas allemand. Alors comment faisait-il pour la comprendre ? Enfin, elle avait accepté sa proposition, c’était déjà ça. Tout en souriant, elle lui retourna sa politesse :

-Ethan Tsukanoma, pour vous servir.


Et il s’inclina de nouveau. Quel beau personnage jouait-il là. Un gentleman en bon et dû forme. Un sourire s’étira de nouveau sur ses lèvres. Qu’est-ce qu’il pouvait être machiavélique, et tellement intelligent (et pour ceux qui s’en inquiéteraient, ses chevilles vont parfaitement bien). Cette jeune femme était une victime idéale. Sans même lui demander son avis, il la prit doucement par la main, l’attirant loin du pont.

-Bien que ce pont me fascine au plus haut point, je ne crois pas que nous trouverons la réponse à notre question près de celui-ci.

Mais pourquoi fallait-il à chaque fois que quelque chose, ou quelqu’un l’interrompe ou le contredise ? Parce que c’est ce qui se produit. Une voix s’éleva, alors qu’il n’y avait personne dans les environs.

-Qui donc te dit que tu as raison, jeune imprudent ? Moi, je connais la réponse à ta question... Ou peut-être pas... Personne ici ne t’aidera comme cela. Chaque chose à un prix... qu’êtes-vous prêt à m’offrir ?

S’il n’avait pas vu le pont étrange quelques minutes au paravant, il est sûr qu’Ethan serait mort d’un arrêt cardiaque en entendant cette voix. Elle était horrible, stridente... On avait l’impression qu’une fourchette grinçait contre une assiette. Le jeune homme en grimaça. Et puis, qu’est-ce qu’elle/il racontait ? Il était impossible de savoir s’il s’agissait d’un homme ou d’une femme. Le jeune lecteur jeta un coup d’œil à Azami. Qu’elle avait bien pu être la réaction de la jeune femme en entendant la voix de ce... truc ? Après tout, il s’agissait bien là d’une nouvelle information à son sujet non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarAzami Nara Chevalier servant ♥


Date d'inscription : 07/02/2010
Age : 22

Messages : 11
Localisation : Au côté de ma princesse
Emploi/loisirs : Bonne à tout faire et Chevalier à temps partiel~
Humeur : Décédée

Still There
Lecteur ou Conte (lequel) ?: Aucun
Arme(s): Mon katana
Un petit mot ?: Non

MessageSujet: Re: Rêve ou cauchemar ? [Pv Azami]   Ven 5 Mar 2010 - 20:51
"Le vent souffle où il veut ; tu entends sa voix, mais tu ne sais ni d'où il vient ni où il va." {Saint Jean}


Alors qu'Azami le dévisageait timidement, il ne cessait de lui sourire et se présenta à son tour? Ethan Tsukanoma... Le nom de famille pouvait sonner comme étant celui d'un japonais, par contre... Son prénom était vraiment peu courant de l'endroit d'où elle venait. Il s'inclina de nouveau sans quitter son sourire. Apparemment, les coutumes étaient les mêmes, se saluer en s'inclinant légèrement. Malgré cela il n'avait pas vraiment un visage typiquement japonais, non, loin de là. Avant qu'elle ne comprenne, il lui prit la main et l'éloigna de l'endroit où elle allait, c'est-à dire vers le pont, pour l'emmener plutôt vers celui dont elle venait. Quel dommage... elle aurait voulu l'étudier de plus près. Elle l'écouta tout de même se justifier, sans prendre de recul ou libérer sa main, de peur de le vexer. Il lui expliqua brièvement que le pont le fasciner beaucoup mais qu'il ne pensait pas qu'ils trouveraient la réponse à leur petite -ou grande celons les points de vue- question.
Alors qu'ils s'éloignaient tranquillement de leur point de rencontre, une voix horriblement aiguë, voir même stridente -tel une chanteuse d'opéra bigrement énervée- retentit de nul part :

"Qui donc te dit que tu as raison, jeune imprudent ? Moi, je connais la réponse à ta question... Ou peut-être pas... Personne ici ne t’aidera comme cela. Chaque chose à un prix... qu’êtes-vous prêt à m’offrir ?"

Azami regarda à droite puis à gauche, devant puis derrière, en vain. Personne à part elle et Ethan et il était impossible que ce soit ce dernier qui ait parlé. D'ailleurs, celui-ci grimaçait encore légèrement quand il lui jeta un coup d'oeil. Je dois aussi vous avouer que regarder de tout les côtés ne fut pas le premier réflexe de la jeune fille, elle commença par poser sa main libre sur le bout du pommeau de son katana. Sans le lâcher, elle leva les yeux au ciel. Sa main -juste celle posée sur le katana- tremblait très légèrement mais c'était presque impossible à remarquer. Elle hésita un peu puis finit par se lancer :

"Que... voulez-vous ?"

Cela pouvait être considéré comme une idiotie. Peut-être ne répondait-on pas à une question comme celle-ci par... une autre question, mais qu'importe. Elle était ainsi et rien ne la ferait changer. La voix répondit, donnant l'impression d'être de plus en plus insupportable :

"Bien trop de choses que tu ne pourrais acquérir, même à la fin d'une longue vie de travail acharné, jeune fille."

Azami avait envie de se boucher les oreilles tellement ce son était crissant mais elle n'aurait pas voulu être mal vue par cet étrange interlocuteur qu'elle ne pouvait nommer.


"L'histoire est un cauchemar dont je cherche à m'éveiller." {James Joyce}


Elle se contenta donc de poser ses yeux sur Ethan. Et son regard voulait juste dire "Et maintenant ? Que faisons-nous ?" parce qu'elle avait du mal à se décider sur l'attitude à prendre face à une situation aussi rocambolesque. Il faut dire qu'elle n'avait jamais été confrontée à des situations comme celle-ci, elle sortait tout droit du rêve... voir du cauchemar. Au fond, elle n'aurait rien contre le fait de se réveiller là, maintenant, tout de suite. L'idée de se pincer lui traversa l'esprit mais elle la rejeta légèrement, c'était stupide. De toutes façons, si c'était un cauchemar -ou même un rêve- elle finirait par se réveiller quoi qu'il advienne. Si ça se trouvait, la suite serait bien meilleure. Ça serait dommage de rater quelque chose de bien et de ne jamais rien en savoir.

[Voilà, j'espère que ça te plaira. si quoi que ce soit ne te va pas, dis le moi tout de suite.]



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Date d'inscription : 27/01/2010
Messages : 21
Localisation : Pas très loin de toi...
Emploi/loisirs : Séducteur à plein temps, et rêveur à mi-temps.
Humeur : Décédé

MessageSujet: Re: Rêve ou cauchemar ? [Pv Azami]   Dim 7 Mar 2010 - 14:55
Le temps court, file, s’écoule, mais n’oublie pas, il ne s’arrête qu’une fois...

Avez-vous remarqué ? L’inconnu et l’étrange effarait autant qu’il fascine. Cette capacité à voir des choses, à vouloir les expliquer mais à ne pas pourvoir. Etre témoin de fait inexplicable, effrayant, mais chercher quand même à les comprendre... Comme l’homme est stupide ! Malheureusement, cela fait partie de sa nature ; et on ne change pas les natures. Ethan réfléchissait. D’où donc venait cette voix, et à qui appartenait-elle ? Impossible d’en savoir la source. Le seul indice qu’il pouvait avoir est qu’elle était en face d’eux. Elle, ou il. Même cela, c’était impossible à déterminer. Heureusement, l’étrange voix ne parla qu’une fois, se taisant par la suite, surement pour observer les réactions de ses interlocuteurs. Le jeune homme chercha, après avoir remis ses esprits en place, un moyen de marchander avec cette chose qu’il ne connaissait pas, qu’il ne voyait pas, et qui refusait de se montrer à lui. Car, avec ce genre de... personne, il ne fallait pas céder. C’était trop simple. Et elle refusait de donner les informations. Non, il fallait ruser. Ce montrer le plus malin. Savoir jouer. Retourner la situation à son avantage. Réussir à lui faire dire ce qu’il veut garder sans qu’il s’en rende compte. Les moyens d’actions sont si diverses. Si varier. Mais encore fallait-il que la jeune fille à ses côtés ne gâche pas tout. Ce qu’elle ne tarda pas à faire.


-Que... voulez-vous ?

Etait-elle réellement stupide, ou le faisait-elle exprès ? A-t-on idée de poser ce genre de question. Ethan soupira. Qui est-ce qu’il lui avait collé une telle cruche ? Si un regard pouvait tuer, Azami aurait finit foudroyer dans la seconde qui suit. Le jeune allemand se déplaça de manière à atteindre son oreille, pour murmurer à son creux. Il ne voulait pas que l’autre créature stupide entende.


-Dis-moi, tu es stupide, ou te le fais exprès ? Dans ce genre de situation, on évite de poser ce genre de question ; on se débrouille pour récupérer les informations, avec ou sans son accord, et sans rien donner.

Bon, d’accord, leurs vies n’étaient pas en danger... quoi que, on était sûr de rien. Malgré ce qu’il venait de dire, la voix d’Ethan restait douce et sucré. Il n’avait pas envie de brusquer la jeune femme. Il voulait juste lui faire comprendre qu’elle avait été idiote sur ce coup-là, et qu’il valait mieux le laisse faire. Il savait se débrouiller. Maintenant, c’était un peu tard pour retourner en arrière, aussi, il ferait avec. Il se mit à attendre la réaction de l’inconnu ou inconnue. Sait-on jamais, peut-être pourrait-il la retourner à son avantage.

-Bien trop de choses que tu ne pourrais acquérir, même à la fin d'une longue vie de travail acharné, jeune fille.

Ethan grimaça de nouveau. Décidemment, cette voix était horrible. Tout d’un coup, il eut une illumination. Mais oui, avec une voix comme cela... C’était presque sûr. Un sourire se dessina sur ses lèvres. Bon, maintenant, il avait son plan d’action. Restait juste à l’appliquer. Et à espérer qu’Azami ne ficherait pas tout en l’air. Le jeune allemand souri de nouveau, et se retourna, faisant signa à la jeune femme de le suivre.

-Et bien, si c’est ainsi... nous chercherons quelqu’un dont le prix sera plus... acceptable dirons-nous. Rien ne nous dit qu’ici, vous êtes le seul à pouvoir nous renseigner... N’est-ce pas ? Nous allons donc vous laissez tranquille.


Marcherait ? Marcherait pas ? Ethan se mordit légèrement la lèvre par anxiété. Allez, réagit. La créature se taisait. Mince, cela n’avait pas marché. Le jeune homme failli soupirer, mais continua sa comédie pendant un petit moment. Il s’éloigna, enserrant la main s’Azami qu’il avait récupéré entre temps. Un "stop" sonore retentit. Bien. Il était tombé dans le piège. Ethan esquissa un sourire qui disparu bien vite, et se retourna, libérant au passage la main de la jeune femme de son emprise. La voix stridente reprit :

-Euh... Et bien... pourquoi ne pas discuter du prix de cette information ?


Encore un sourire. Bien, il avait eu raison. Avec une voix comme ça, la compagnie des gens devait être rare. Ainsi donc, il ne les laisserait pas partir comme ça. Il risquait même de ne pas vouloir les laisser partir. Heureusement qu’Azami possédait une arme. Pour le coup, il ne regrettait pas de l’avoir à ses côtés. A présent, les discutions pouvait commencer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarAzami Nara Chevalier servant ♥


Date d'inscription : 07/02/2010
Age : 22

Messages : 11
Localisation : Au côté de ma princesse
Emploi/loisirs : Bonne à tout faire et Chevalier à temps partiel~
Humeur : Décédée

Still There
Lecteur ou Conte (lequel) ?: Aucun
Arme(s): Mon katana
Un petit mot ?: Non

MessageSujet: Re: Rêve ou cauchemar ? [Pv Azami]   Dim 28 Mar 2010 - 17:09
"Une certaine dose de stupidité est nécessaire pour faire un bon soldat." {Florence Nightingale}


Alors que la jeune fille venait de poser sa question vraiment idiote -idiotie qui allait être confirmée, le jeune homme s'avança vers elle et se plaça de façon à atteindre son oreille avec sa bouche. D'ailleurs, alors qu'il parlait tout bas et très -très très- près de son oreille, il effleura plusieurs fois cette dernière avec ses lèvres, sans le faire exprès bien entendu -allez même savoir s'il s'en était rendu compte. Azami rougit donc légèrement, très peu habituée à une telle proximité et contact. De plus, sa voix était comme le miel, douce et... ce petit quelque chose en plus... comment l'exprimer avec un mot ? Voyons... ah ! Sucrée ! Oui, sa voix était douce et sucrée, comme une confiture de fraise. Et pourtant ce qu'il lui dit ne fut pas ce qu'elle entendit de plus gentil en ce monde :

"Dis-moi, tu es stupide, ou te le fais exprès ? Dans ce genre de situation, on évite de poser ce genre de question ; on se débrouille pour récupérer les informations, avec ou sans son accord, et sans rien donner."


Elle écarquilla les yeux : elle ne savait pas. En même temps, elle ne s'était jamais retrouvée dans ce genre de situation et ne savait pas comment réagir. Il venait de la traiter d'idiote, et alors ? Elle n'arrivait pas à lui en vouloir. Il faut dire aussi qu'il ne semblait pas lui vouloir de mal, ca jouait sans doute en sa faveur. Ethan se redressa et s'éloigna quelques peu d'elle. L'étrange voix répondit à sa stupide question. Sa réponse fut d'ailleurs plutôt dure et tranchante. Merci beaucoup, ça aide bien Azami à se sentir encore plus stupide.
Ethan sembla avoir une idée car il commença à sourire. Elle essaya de ne pas avoir peur de ce qui l'attendait et laissa le jeune homme faire. Elle avait décidé qu'elle ne dirait plus rien et, ainsi, éviterait tout malentendu. Il se tourna vers lui en souriant et lui fit signe de le suivre. Elle le fit donc.

"Et bien, si c’est ainsi... nous chercherons quelqu’un dont le prix sera plus... acceptable dirons-nous. Rien ne nous dit qu’ici, vous êtes le seul à pouvoir nous renseigner... N’est-ce pas ? Nous allons donc vous laissez tranquille."

Azami écarquilla les yeux et continua de suivre Ethan. Celui-ci récupéra sa main alors qu'elle se demandait ce à quoi cela allait les mener. Elle jeta un vague coup d'oeil en arrière bien qu'elle sache qu'elle n'y verrait rien. Un "Stop." plutôt brutal et sec retentit. Elle ferma les yeux comme si cela allait lui permettre de se boucher les oreilles. Ethan se retourna de nouveau et lâcha sa main. L'horrible voix reprit et proposa de discuter du prix de cette information. La jeune fleur de charbon resta surprise. Le jeune gris était tout bonnement étonnant. Elle aurait été incapable d'arriver à la cheville de son résultat et, pourtant, elle n'était pas stupide, loin de là. Elle se pencha vers lui et murmura simplement :

"Tu es bigrement doué."

Et maintenant ? Qu'allait-il se passait ?


"La terreur que l'esprit ressent devant le corps a rendu fous d'innombrables immortels." {David Herbert Lawrence}


Azami sentit tout d'un coup quelque chose toucher son pied. Elle sursauta légèrement et baissa les yeux. C'était une sorte de gros serpent gluant qui semblait vouloir monter sur sa chaussure. Elle fit un brusque mouvement de jambe en avant et envoya la bestiole quelques centimètres plus loin, malheureusement, celle-ci revint à la charge vers Ethan. Azami dégaina, s'avança doucement et essaya de trancher en deux la bête mais elle esquiva et la jeune fille ne fit que l'entailler. La chose s'éloigna et disparut dans le sable. Azami leva son katana et mit la pointe à la verticale devant ses yeux pour observer la substance gluante qui se trouvait dessus. Elle murmura faiblement et pour elle même :

"Etrange..."

En pleine observation, elle en oublia presque tout ce qui l'entouraient et venaient de ce produire sous ses yeux. Apparemment, un trop plein de surprises la rendait folle, à côté de la plaque, voir amnésique.


[Bon, je suis pas sure de t'aider mais j'espère que ça te plait ><]



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Date d'inscription : 27/01/2010
Messages : 21
Localisation : Pas très loin de toi...
Emploi/loisirs : Séducteur à plein temps, et rêveur à mi-temps.
Humeur : Décédé

MessageSujet: Re: Rêve ou cauchemar ? [Pv Azami]   Mar 20 Avr 2010 - 14:51
Les hommes sont tous pareils. Tu ne me crois pas ?
Ferme les yeux, tu verras la même chose que moi...

Pourquoi la jeune file rougissait-elle ? Avait-il fait quelque chose ? Ou... rougissait-elle pour une autre raison ? Aaaah, les femmes, quel mystère. Mais, bizarrement, percer celui-là, tenté beaucoup moins Ethan. Oh, il avait déjà essayé... sans succès. Les femmes resteraient pour lui ce qu’elles étaient pour la plus part des hommes ; un mystère incompréhensible, et sans solution. Mais qui sait, peut-être qu’en restant aux côtés de cette jeune femme, il arriverait à comprendre un peu mieux ces êtres incroyables qu’étaient les femmes. Parce que, jusqu’à présent, à part pour les séduire, il n’avait jamais été doué avec elles. Avec le temps, qui sait, peut-être ferait-il des progrès. Après tout, il n’était pas une cause perdue. Enfin, il ne semblait pas l’être... si ? Noooon. Enfin, il ne s’agissait pas présentement du débat intérieur d’Ethan. Non, pour le moment, le cerveau du jeune homme était plutôt entrain de chercher un moyen de savoir où il était, ce qu’il faisait là, et surtout, quel était ce monde étrange. Il était à présent sûr d’une chose, une seule et unique chose : il n’était pas sur Terre. Bravo, tu as trouvé cela tout seul Ethan ? Non, vraiment, un pont arc-en-ciel, un truc qui possède une voix stridente comme la sienne, c’est très répandu sur ta planète, n’est-ce pas ? Il y avait vraiment des moments où le jeune homme était le plus grand idiot de tous les temps, et celui-ci en faisait partie.

Bon, au moins, Azami était quelqu’un de docile, et de discipliné. Aux paroles d’Ethan, elle ne protesta pas, se tu, et le suivit. C’était déjà pas mal. Et au cri de... la Créature (nous l’appellerons ainsi pour plus de facilité dans la suite de l’histoire), elle se stoppa. Bien. Sauf que ce genre de personne était utile pour certaines choses, mais la plus part du temps elles étaient d’un ennui... Même la compagnie d’un chat était plus intéressante. Au moins le félin, lui, n’était ni froussard, ni un gentil petit chien docile. Il était... imprévisible. Et plus, c’est tellement mignon un chat, n’est-ce pas ? Mais qui sait, peut-être que cette jeune femme allait l’étonner et se révéler être une dangereuse féline... qui sait... Toujours est-il que la dangereuse féline, si t’en est qu’elle existe, était pour le moment bien caché. Et, présentement, Azami semblait être plus proche d’une fleur fragile qu’un animal sauvage. Ne dit-on pas que les plus belles fleurs cachent des épines ? Si elle possédait ces épines, pour le moment, plutôt que de le piquer, elle préférait complimenter Ethan.


"Tu es bigrement doué."


S’il n’y avait pas eut le truc indéfinissable baptisé Créature dans les environs, le jeune homme se serait mit à rire. Mais là, il jouait un rôle, et devait s’y tenir. Doué ? Il n’était pas doué. Juste entrainé. Quand on possède un frère comme le sien, ou on devient vite un professionnel dans ce domaine, ou en quelques semaines, tu te mets à regarder les couteaux de ta cuisine d’une manière différente ; ils ont des airs d’ami. Alors, non, il n’était pas doué. Il avait du apprendre sur le tas. Un sourire se dessina sur ses lèvres, une fois de plus, dégagea les cheveux d’Azami de devant son oreille, et murmura.

-Non, je ne suis pas doué... juste entrainé... Je pourrais t’apprendre... si tu le souhaites, bien sûr...

Il avait déjà essayé d’apprendre cet art à bien des personnes. Pour le moment, aucune n’était arrivée à le maîtriser. Qui sait, peut-être que si elle acceptait, cette jeune miss serait la première. Si elle acceptait. Ce qui n’était pas encore dit. Et accessoirement, s’ils arrivaient à survivre dans ce monde qui ne lui inspirait rien qui ne vaille. Avec le temps, il avait appris à se fier à son sixième sens ; il ne l’avait que rarement trahi... mais les fois où c’était arrivé, cela avait fait mal, très mal. Ethan restant quelques instants de plus dans les cheveux d’Azami, non pas parce que leur touché était agréable (bien que ce soit le cas), mais parce qu’il espérait réussir à énerver leur interlocuteur. Il voulait lui faire croire qu’ils faisaient des cachoteries. Ce qui était bel et bien le cas. Mais il souhaitait qu’il croie que ce soit pour lui fausser compagnie. Marchera ? Marchera pas ? Cela restait à voir. En attendant, le jeune homme s’éloigna d’Azami.

Ethan ne se rendit compte que quelque chose clochait, uniquement lorsque sa compagne d’infortune fit un coup de pied dans le vide. Qu’est-ce qui lui prenait. Ce n’est qu’après coup qu’il remarqua l’étrange bestiole attachait à sa jambe. C’était quoi encore ce truc ? Et le truc en question se redirigea vers lui. Allons bon. Et le jeune homme, dont le cerveau c’était déconnecté depuis quelques secondes pour raison de surchauffe, ne fit aucun mouvement. Heureusement la jeune femme, elle, avait plus de réactivité que lui, dégaina son sabre (tient, elle avait un sabre ; il venait de le remarquer) et attaqua l’espèce de serpent. Qu’elle blessa. Finalement, elle ne possédait pas des épines, mais une épine, et belle taille. Ethan prit note ; surtout, ne pas l’énerver, sinon, il risquait de s’en mordre les doigts. Le temps qu’il comprenne la situation, la créature s’était planquée dans le sable, et Azami s’était mise à analyser l’étrange texture présente sur son sabre.


"Etrange..."

-Je ne te le fais pas dire...

Ethan était complètement paumé. Et encore, le mot était faible. Il était tellement ailleurs qu’il ne se rendit pas compte que la créature-serpent était ressorti du sable, près d’Azami. Mais avant qu’elle ne puisse faire quoi que ce soit (la créature j’entends), il finit par se rendre compte de sa présence. Reflexe purement humain, plutôt que de sauter sur la chose pour l’attraper, et pour pouvoir ensuite la questionner, et se prévient la jeune femme.

-Azami, attention, à tes pieds.

S’il n’avait pas été tellement perdu, peut-être aurait-il eu l’intelligence (ou l’idiotie) de ramasser n’importe quoi pour aller aider la jeune femme, mais là, ça n’aurait servit à rien. Il aurait, au mieux, pu gêner Azami. Aussi, plutôt que de faire quoi que ce soit, il resta immobile. Elle avait une arme, non ? Devait bien savoir s’en servir. Et lui, non seulement n’avait rien, mais en plus, il avait toujours était mauvais lorsqu’il fallait se battre. Dès qu’elle aurait fini, il irait la rejoindre, et ils partiraient dans un endroit moins... dangereux.

-Euuuh, désolé. Mais je crois que, pour le coup, je ne vais pas pourvoir t’aider.

Bravoooo Ethan, très constructif. Restait à espérer qu’elle ne le prendrait pas mal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarAzami Nara Chevalier servant ♥


Date d'inscription : 07/02/2010
Age : 22

Messages : 11
Localisation : Au côté de ma princesse
Emploi/loisirs : Bonne à tout faire et Chevalier à temps partiel~
Humeur : Décédée

Still There
Lecteur ou Conte (lequel) ?: Aucun
Arme(s): Mon katana
Un petit mot ?: Non

MessageSujet: Re: Rêve ou cauchemar ? [Pv Azami]   Mer 21 Avr 2010 - 11:17
"La proximité installe, à la longue, une étrange distance." {Nathalie Petrowski}


Bigrement doué, cela ne sonnait pas d'une façon très jolie mais c'était la première chose qui lui était venue à l'esprit. Des fois, il lui arrivait d'en vouloir à sa langue d'être aussi déliée. Elle parlait un peu trop et ne réfléchissait pas assez sur la formulation de ceux-ci. Après... il était vrai que côté réflexion, elle avait déjà sa dose. Mais apparemment, ce n'était jamais suffisant. Mais revenons à nos moutons.
Ethan sourit doucement et déplaça de nouveau ses cheveux avant de se pencher de nouveau vers son oreille. Elle aimait beaucoup ses cheveux et en prenait un grand soin. Elle les entretenait souvent ce qui leur donnait un bel aspect et un toucher doux.

"Non, je ne suis pas doué... juste entrainé... Je pourrais t’apprendre... si tu le souhaites, bien sûr..."

Entraîné ? Pouvait-on vraiment s'entraîner à ce genre de choses ? Il lui proposait de lui apprendre, c'était intéressant, elle n'avait rien contre un nouvel enseignement, au contraire. Il y avait juste une chose qui la gênait... la trop grande proximité d'Ethan. Oui, il était beaucoup trop près et il y restait un peu trop longtemps à son goût. En forçant un peu ses méninges, elle devina sans trop de difficultés que c'était pour faire croire à l'étrange voix qu'ils se faisaient de longues cachotteries. Elle aurait bien répondu au jeune homme mais décidément, elle était bien trop gênée pour dire quoi que ce soit. Elle garderait sa réponse pour plus tard et puis basta. Finalement, Ethan s'éloigna un peu d'elle et elle reprit sa respiration normale. Ça faisait du bien...


"Une des fonctions essentielles du conte est d'imposer une trêve au combat des hommes." {Daniel Pennac}


C'est à ce moment là que la chose étrange toucha son pied. Et la suite très proche, vous la connaissez, inutile de se répéter. Azami était donc entrain d'observer la substance gluante qui coulait le long de sa lame quand elle lâcha le "étrange" pour elle-même. Elle était complètement perdue dans ses pensés et en fut sortie brutalement par la voix du jeune homme :

"Je ne te le fais pas dire..."

Elle tourna la tête vers lui et le regarda, tiens, elle l'avait oublié durant une fraction de minute celui-là... Elle haussa intérieurement les épaules et fixa de nouveau le liquide. Bizarrement, l'idée que la chose revienne semblait lui être sortie de la tête. C'est pourquoi elle sursauta légèrement, sortant de nouveau brusquement de ses songes, à la prévention d'Ethan :

"Azami, attention, à tes pieds."

Azami, Azami... Elle détestait ce prénom. Elle le haïssait. Pourquoi l'avait-elle donné à Ethan ? Surement parce qu'elle se voyait mal inventer un nom par lequel elle ne répondrait mais surtout parce qu'elle avait été éduquée ainsi. Ah, ce qu'elle détestait et haïssait sa mère bien plus que ce nom qu'elle lui avait donné.
Elle baissa les yeux vers la chose qui était reparti sous le sable, préférant visiblement attaquer par surprise. Elle parcourut le sol des yeux, il fallait qu'elle soit prête cette fois. Elle abaissa son arme, la pointe vers le sol, plus le mouvement à faire sera petit plus il sera efficace. Ethan, quand à lui, semblait favoriser l'idée de rester immobile. Soit, si c'était ce qu'il voulait...

"Euuuh, désolé. Mais je crois que, pour le coup, je ne vais pas pourvoir t’aider."

Elle releva la tête vers lui. Il avait surement raison, dans une situation comme celle-là, avoir seulement un cerveau n'était pas suffisant et c'était apparemment le cas d'Ethan. Elle soupira et finit par parler à son tour, d'une voix posée mais peut-être plus dure que précédemment :

"Ce n'est pas grave, reste juste à l'écart."

Son air se durcit et ses yeux retombèrent sur le sol. C'était dans ces situations-là qu'on doutait d'un seul coup sur son véritablement sexe [hrp : Si toi pas comprendre, toi lire fiche Azami x3]. C'était fou ce qu'elle ressemblait à un garçon aux cheveux longs quand elle se concentré ainsi, son katana à la main.
Sa concentration était telle qu'elle fit abstraction de tout ce qui l'entourait excepté le serpent visqueux. Ils étaient seuls tout les deux, elle ne voyait plus que lui. Elle leva un peu plus son katana, fit quelques pas vers la gauche -alors que la chose se trouvait vers la droite-, celle-ci pensant l'avoir trompée sortie précipitamment du sable, Azami fit un demi-tour sur elle-même et abattit sa lame sur la chose qui fut coupée en deux et rendit l'âme avant de comprendre.


"L'androgynie suggère un esprit de réconciliation entre les deux sexes." {Carolyn Heilbrun}


Azami vérifia que le serpent étrange, visqueux et moche était bien mort puis elle soupira et rangea son katana, il faudrait qu'elle trouve quelque chose pour essuyer la lame. Elle releva les yeux vers Ethan. Son air s'était un peu radoucit mais il restait toujours quelque chose de masculin qui s'échappait d'elle. Elle s'avança vers lui et lui dit d'une voix sérieuse :

"Voilà. Par contre... Je préférerais que tu m'appelles Aza ou Aza-kun, au choix. Mais le dernier est plus japonais et je doute que tu le sois."

Le vent souffla et la décoiffa un peu. Elle passa sa main dans ses cheveux pour les remettre en place, son visage se radoucit complètement. Revoilà la petite Azami, même si ses préférences d'appellation de changeaient pas. Elle sourit doucement, d'un sourit tendre et chaleureux, puis elle répondit à une question qui était restait dans l'air, sans réponse :

"Et ce sera avec plaisir que j'apprendrais ce que tu pourra m'enseignait."

Azami avait toujours envié le sexe opposé. C'est pourquoi, si elle pouvait apprendre quoi que ce soit de leur part, elle en serait ravis, quelque soit cette chose. Après tout, pour elle, les garçons étaient la voie -voir la voix- qu'elle devait suivre pour trouver son bonheur. C'était sa recherche du bonheur, elle la voyait ainsi.
Et leur interlocuteur à la voix atrocement repoussante ? Ils l'avaient déjà oubliée ? En tout cas, Azami l'avait complètement exclu, elle n'y pensait absolument plus. Était-ce vraiment un problème ou non...?

[Voili voilou, j'espère que ça te plaira ♥]



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar Vicieux et tout Puissant~


Date d'inscription : 05/11/2009
Messages : 293

Still There
Lecteur ou Conte (lequel) ?:
Arme(s):
Un petit mot ?:

MessageSujet: Re: Rêve ou cauchemar ? [Pv Azami]   Mar 22 Fév 2011 - 15:42
Et il était une fois une suite.

Azami et Ethan s'en allèrent main dans la main sur un chemin d'herbe fraiche tenu à l'ombre par de splendides rosiers de couleur rouge d'amour. Ils marchèrent ainsi jusqu'à trouver un magnifique palais dont les murs étaient peint d'un rose barbie étincelant. Après s'être déclarés l'un à l'autre devant un sublime couché de soleil, ils se marièrent et eurent pleins d'enfants.

Bzzzzzcriiiiikscraaaaashboooooum.

Pardonnez-moi, je crois m'être trompée d'histoire... Où étions nous ? Ah oui... Ca y est, ça me revient.
Après avoir quitté le désert sans trop de problèmes, Azami et Ethan arrivèrent dans une petite ville aux maisons très colorées et, comme ils avaient très soif et pas le moindre sou en poche, ils furent très embêtés... Mais heureusement pour eux, une mignonne petite fille aux cheveux de jais et au sourire innocent leur offrit un peu de son eau ou... du moins de la boisson qu'elle portait dans un seau, à bout de bras, et qu'elle disait venir de puiser. Mais moins heureusement, ou dirais-je même, malheureusement... Tous deux, après avoir avalé plusieurs gorgées de ce liquide rafraichissant et ravivant, tombèrent immédiatement dans les pommes et la suite... personne ne la connait.
Personne n'entendit plus jamais parlé d'Azami Nara ou d'Ethan Tsukanoma.
Happy End !


[Ethan & Azami : Désengagés]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Rêve ou cauchemar ? [Pv Azami]   
Revenir en haut Aller en bas
 

Rêve ou cauchemar ? [Pv Azami]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Happy End :: × Pont arc-en-ciel-
Top-Sites


Merci ♥