Petit humain, mais qu'as-tu fait ? Ouvrir ce livre, pris de curiosité ! Quelle grave erreur, car dès maintenant, les contes te garderont pour eux !
La seule manière de t'en sortir, c'est de te battre et survivre. [RPG Survival Conte&Humain]

Partagez | 
 

 The March Hare

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatarThe March Hare


Date d'inscription : 18/09/2009
Messages : 593

Still There
Lecteur ou Conte (lequel) ?: Conte
Arme(s): Mon charme
Un petit mot ?:

MessageSujet: The March Hare   Mer 23 Sep 2009 - 21:21
Carte d'identité


Nom : Deakin
Prénom : Edward
Surnom : Ed, The March Hare
Sexe : Il me semble que ce soit un homme...
Âge : 22ans, depuis un certain temps.
Origine : Le monde des contes.
Orientation Sexuelle : J'aime tout ce qui est beau en général~


Ø Tout sur votre Personnage Ø


Physique :

Puisqu'il faut en passer par là... Très bien, je vais vous parler de ma situation amoureuse. Quoi ? Ce n'est encore pas ça ? Vous êtes agaçants à la fin, de sauter d'un sujet à un autre sans prévenir et après on ose me dire que je suis à côté de la plaque ! C'est un scandale !
Bref, apportez moi donc un miroir que je puisse m'admirer un instant et pouvoir me décrire ! Hum... Mais c'est pas mal du tout ! Je me demande qui a bien pu fabriquer un tel objet... Stop ! Ne dites rien ! Ce n'est pas le sujet, c'est ça ? Arrêtez donc me distraire, que je puisse me concentrer.
Dans l'ensemble, je suis un bel homme, un très bel homme même. J'aurais presque pu tomber amoureux de moi si les plaisirs solitaires n'étaient pas aussi ennuyeux. Ma silhouette svelte est toute en longueur. Je mesure dans les un mètre quatre-vingt-cinq. Ce que l'on remarque en premier chez moi, c'est la longueur impressionnante de mes jambes qui me procure une démarche souple, élégante et peut être un peu hautaine sur les bords. Puis vient le buste. Je ne suis pas le genre de personne à avoir une musculature immense, mais on peu cependant remarquer sur mon ventre plat, quelques traits de mes abdominaux. J'ai des épaules assez larges que l'on pourrait croire puissantes. Je ne saurais vous dire si c'est une simple impression ou la vérité puisque je répugne à porter des choses lourdes. Mes mains, quand à elles, possèdent des doigts fins et délicats, absolument parfaits pour tenir une tasse de thé.
Venons en maintenant au plus important : mon visage. D'une finesse rare, il est le reflet de mon âme ! Comment cela, vous en doutez ? Enfin, passons. Je disais donc que mon visage est assez fin, aux lèvres appétissantes à souhait, même si pour le moment, seule ma tasse a le droit d'y toucher. J'ai un petit nez fin et d'immences yeux bruns tendant vers le rouge, encadrés par de longs cils noirs. Ne sont ils pas magnifiques ? Et ce n'est pas fini, ils sont surplombés de sourcils finement dessinés, ce qui fait ressortir la profondeur de mon regard. Le tout se démarque magnifiquement bien sur ma peau de neige, d'une douceur infinie (si tu en doutes, viens la gouter). Il ne faut bien entendu pas oublier ma splendide chevelure d'une couleur sombre avec des mèches plus claires, toujours bien coiffée (ou pas), dont la frange cache une partie de mon front droit.
Alors ? Alors ? Ne suis-je pas beau ? Oh, mais j'ai oublié une chose : ma tenue ! Sachez que je ne m'habille pas n'importe comment ! Mes vêtement sont toujours très élégants, faits sur mesure, de couleur sombre, accompagnés d'un foulard que je noue au tours de mon cou. Voilà, vous savez tout !

Caractère :

Ce que vous êtes curieux ! Bon alors... Ma situation amoureuse ! Hey, je suis bien dans le sujet maintenant, alors gardez vos remarques pour vous ! Non mais oh, les jeunes de nos jours. Keith aurait été là, il m'aurais soutenu ! Bref, je ne suis pas le genre de personne à donner ou à ouvrir mon cœur au premier venu ou à la première venue. D'une, ça doit être très douloureux et de deux : voulez vous un peu de thé ? Bah quoi ? J'essaye de vous montrer que je suis gentil. Comment ? Vous dites que je suis fou ? C'est un scandale ! Les arguments, j'attends vos arguments ! ... Je résume ce que vous dites. Il semblerait que j'ai tendance à ne pas écouter ce que l'on me raconte. Avez vous pensez que ce n'était peut être pas intéressant à entendre ou peut être parce que je suis ailleurs... Hum, prévenez moi si je commence à m'enfoncer tout seul... Vous dites aussi que... que quoi déjà ? Vous pouvez répéter ? Ah oui, selon vos dires, j'ai l'habitude de rester sur le sujet précédant. Et alors ? Est-ce ma fautes, si les gens ont tendance de sauter du coq à l'âne et puis je ne suis pas obligé d'écouter tout ce que vous me dites. La liberté d'écoutation, vous connaissez pas ? Bah moi non plus, mais c'est pas une raison !
Bon, je vais vous expliquer un peu, qui je suis vraiment. Je suis un gentleman. Je vous assure, dès qu'il y a danger, je laisse les autres passer devant moi et j'en profite pour filer. Ma générosité me perdra un jour, mais bon. J'aime les gens soignés ! Du sang, sur ma table et surtout pendant l'heure du thé, je ne pardonne pas ! J'adore Keith et ses chansons. Moi même, je n'ose pousser la chansonnette, mais dans mon bain, lorsqu'il n'y a personne. Il m'arrive bien entendu, comme à tous dans ce bas monde, me m'énerver, perdre un peu la tête ! Non, je ne suis pas fou ! Il serait plus juste de dire que je suis particulier, imprévisible et que j'aime le thé !
Que vous dire d'autre ? Me provoquer n'est pas une bonne idée ! Je veux bien me montrer gentil, aimable, attentionné, vous offrir une tasse de thé, mais si on me cherche, ça peut mal aller. D'autre part, je me plait à taquiner un peu les gens, surtout quand ils sont de mauvaise humeur. Enfin pas non plus d'humeur meurtrière, hein ! Je tiens à ma vie, moi ! Que deviendrais mon pauvre Keith, si je ne suis plus là, hein !?
Tout cela n'est bien sur qu'un aperçu ! Je suis bien plus complexe que ça ! A vous de venir me découvrir !

Histoire :

Un petit lièvre sautille dans le jardin. Derrière le petit lièvre court un petit garçon. Qu'il est mignon cet enfant ! On dirait moi à son âge. Mais attendez, c'est vraiment moi ! C'est MON portait ! Que de souvenirs de cette époque lointaine. Vous voulez en savoir plus ? Très bien, très bien ! Prenez donc une tasse de thé.
Je suis né il y a exactement beaucoup d'années. Mes parents étaient des gens très respectables qui entretenaient de bons rapports avec la Reine de Cœur. Enfin, je crois. Je ne m'intéressais guère à toutes ces histoires d'adultes, préférant de loin vivre ma vie loin des mondanités et de la cours. Mes géniteurs n'acceptaient pas vraiment ce mode de vie, cette désinvolture de la part de leur unique enfant chéri, leur successeur, le représentant de leur noble famille. Peuh ! De mes envies, ils n'en avaient rien à faire, je n'avait donc d'autre choix que de subir. Subir cette éducation stricte, ces bals de pacotille, ces réceptions, dont le seul but était de se faire bien voir. L'image avant tout, disait mon père. Pour ce qui est de l'image, ils étaient gâtés. En gentil petit garçon qui écoute son papa et sa maman et laisse son âme rebelle de côté, j'illuminais, pendant les quinze premières années de ma vie, leurs petites fêtes. Il est vrai qu'avec ma bouille d'ange et mes manières de gentleman, je ne pouvait être que bénéfique à la réputation de mes parents.
Mais bon, vous vous doutez que ça ne pouvait durer. On ne peut pas cacher toute sa vie ce que l'on est vraiment. On fini toujours par craquer, par capituler, ne pouvant plus porter ce masque que l'on vous a attribué sans vous demander votre avis. Moi, j'ai explosé le jour de mes quinze ans et pour exploser... je peux vous assurer que ce fut de toute beauté. C'était encore l'une de ces soirées mondaines, mais cette fois-ci c'était en mon honneur. L'anniversaire de leur fils se devait être fêté dans les règles de l'art. Des froufrous, des bougies, des immenses tables buffets, des musiciens, sans oublier la tonne d'invités qui allait avec. L'horreur totale pour le petit sauvageon que je dissimulait farouchement en moi. Depuis j'ai bien sur changé, mais là n'est pas le sujet. Bref, tous ces trucs ça m'énervait à un tel point. Avant chacune de ces soirées, je me répétais « Calme toi ! Ce ne sera pas long ! Calme toi ! Ce ne sera pas long ! » et ce soir là plus que jamais. Malheureusement pour les convives et mes parents, ça n'avait pas suffit.

Quelqu'un re-veut du thé ? Non ? Bon, je continue. Je disais donc, que cette soirée aurait très bien pu se passer si le jeune garçon que j'étais à l'époque n'avait pas écouté la conversation de deux des invités. Je sais, je sais, c'était très mal poli de ma part, mais la curiosité que j'avais alors n'avait pu être contenue. Que pouvaient ils bien penser de tout cela ? Aimaient-ils la soirée ? Voilà les questions qui trottaient dans ma tête et j'avais soif de savoir. Je m'étais, donc approché discrètement et puis de toute façon, avec le monde qu'il y avait, ils ne m'auraient point remarqué. J'ai tendu l'oreille et voilà ce que j'ai entendu :

« Ces Deakin ! Toujours à en faire des tonnes ! Vraiment, je n'ai accepté de venir que parce qu'il semblerait qu'ils soient bien vues par là Reine de Cœur. »
« Moi de même ! De toute façon, ils ne sont bons qu'a ça ! De braves pigeons, si faciles à utiliser. Et vous avez vu leur fils ? Je le trouve insupportable à se croire plus beau que les autres. Il m'énerve à attirer toute l'attention des jeunes filles ! Je compte bien marier l'un des miens à l'une d'elles ! »

J'en avais assez entendu. Je bouillonnait de rage. Comment osaient ils à parler de moi et de ma famille ainsi ? Tous ces efforts faits pour ça ! Tous ces sacrifices que j'avais du accomplir pour supporter leur insupportable présence ! Ils allaient payer. Sur le coup, je m'étais fait violence. La nourriture volait dans tous les sens. Des cris, des insultes fusaient de ma délicate petite bouche. J'aurais voulu tous les tuer de mes propres mains, mais je m'en suis abstenu, me contentant de les chasser de la demeure.
Depuis ce jour des choses étranges commencèrent à se produire dans ma tête. Le premier qui me dit que je commençait à devenir fou, je le tue. Bref, j'avais décidé de m'isoler, ne plus écouter personne et devenir parfait, pour les faire tous enrager. Trois ans passèrent et j'étais devenu à peu près ce que je suis aujourd'hui. C'est d'ailleurs à cette époque que j'ai rencontré mon cher ami, Keith. Il m'avait plu tout de suite, dans sa façon d'être, de par ses manières. C'était une personne soignée, avec beaucoup d'humour. Il m'a sortit de ma solitude et nous nous installâmes tous les deux.

Mon histoire ne s'arrête, bien sur, pas ici. Il me reste un moment important à vous relater. Quelque chose d'horrible s'était produit.
L'évènement arriva un beau jour du mois de mars. C'était un lundi... Ou peut être un mardi... ou alors un dimanche... Enfin peu importe ! Nous venions, Keith et moi de recevoir une invitation. Vous vous demandez surement à quoi ! Eh bien à l'une des plus belles réceptions jamais organisé, dans le château de notre Reine adorée. Cette soirée, ne pouvait être que splendide ! Mon ami et moi même nous empressâmes de nous préparer. On était plus beau que jamais, puis arriva le départ. Je crois que m'égare dans les détailles qui sont loin d'être importants...
Bref, la soirée se passait merveilleusement bien, jusqu'au moment ou notre souveraine nous invita à chanter. Je fut le premier à passer, mais en grand timide, aucun son ne sortit de ma bouche... Enfin si, quelques paroles que les invités et La Reine de Cœur on assez mal prit. Pourtant, je n'avais pas l'impression de dire des choses méchantes... Ce fut après au tour de Keith, dont la voix claire s'éleva dans la pièce, mais en éternelle insatisfaite, la jeune femme cria « Qu'on lui coupe la tête ! ». Je ne sais pas comment Hattie à réussi à s'en sortir, dans tous les cas, depuis ce jour, nos relation avec cette femme sont quelque peu tendues.

Voilà, maintenant vous savez tout ! Maintenant je dois rentrer, car c'est bientôt l'heure du thé !

Votre but dans tout ça ? : Prendre le thé ?
Autre chose à dire sur votre personnage ? : Qu'il est trop beau ?


Détails pour Nous


Groupe de Votre Personnage : Arlequin

Une Demeure ? : Heu... Bah... J'en ai déjà une !

Un Rang Personnalisé ? : Déjà fait aussi !


Le Forum & Vous


Votre Prénom : Vic
Votre Âge : 20 ans et toutes mes dents
Comment avez-vous connu le Forum ? : ... C'est une question piège ?
Qu'en pensez vous ? : Bah, j'en suis assez satisfait !
Que pensez vous du thème ? : Magnifique ! Merci ma Gretel d'amour.
Des Suggestions ? : Oui, j'en ai... Mais les faire signifie les réaliser...
Code : [Validé by Moi-même]
Quelques mots ? : Et puis quoi encore !


Dernière édition par Edward Deakin le Jeu 8 Oct 2009 - 23:17, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Date d'inscription : 18/09/2009
Age : 23

Messages : 1307
Localisation : Je t'attends dans mon manoir ♪

Still There
Lecteur ou Conte (lequel) ?: Hansel et Gretel
Arme(s): J'en ai trop pour les citer toutes. Mais sur moi, mon fidel couteau de poche!
Un petit mot ?: Qui a dit que les bonbons n'étaient pas dangereux ?! Ahah!

MessageSujet: Re: The March Hare   Mer 23 Sep 2009 - 21:27
Bon, vu que je suis très gentil et très aimable j'ai l'immence honneur de validé ta fiche même si tu n'as absolument pas besoin de moi pour cela ! (Décidément, quel bonté...)

Bref, je te valide mon petit edo >w<

(non, ne me remercie pas...)


Ps : On s'occupe comme on peut xD ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

The March Hare

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Happy End :: Hors-RPG :: • Fiches Validées :: Contes-
Top-Sites


Merci ♥