Petit humain, mais qu'as-tu fait ? Ouvrir ce livre, pris de curiosité ! Quelle grave erreur, car dès maintenant, les contes te garderont pour eux !
La seule manière de t'en sortir, c'est de te battre et survivre. [RPG Survival Conte&Humain]

Partagez | 
 

 Charles Lester

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatarFallen Prince
// Guide pour l'AL //Fallen Prince// Guide pour l'AL //


Date d'inscription : 27/09/2009
Age : 27

Messages : 1765
Localisation : Un peu partout
Emploi/loisirs : Le nouveau Guide de l'Ambassade
Humeur : Lunatique

Still There
Lecteur ou Conte (lequel) ?: Lecteur
Arme(s): /
Un petit mot ?: Que le travail commence !

MessageSujet: Charles Lester   Dim 27 Sep 2009 - 21:49
Carte d'identité


Nom : Lester
Prénom : Charles
Surnom : Charly par ses frères et soeurs
Sexe : Masculin
Âge : 19 ans
Origine : Monde des Humains, Angleterre
Orientation Sexuelle : Hétéro


Ø Tout sur votre Personnage Ø


Physique : Charles est un jeune homme fragile puisque sa corpulence ne s’est pas totalement développée au fil de son adolescence et présente donc de petits bras si minces qu’ils pourraient se fracturer au moindre choc. En fait, toute son anatomie est comme ça : ses membres supérieurs comme ses membres inférieurs. On pourrait croire qu’il serait anorexique mais ce n’est pas le cas. Juste qu’il n’a pas eu le temps de développer son corps comme tout jeune homme à fond sur le sport. Ayant atteint l’âge adulte, il ne changera plus. Il prendra seulement de la largeur ce qui le désespère au plus haut point (je le comprends).
NB : Contrairement à ses défauts physiques, Charles mesure un bon mètre quatre-vingt pour ses dix-neuf printemps. Cependant, avec la petitesse de ses membres, son physique ressemble plus à un mannequin qu’à un sportif et peut choqué certaines personnes.
La couleur de sa peau est si blanche qu’elle fait ressortir ses prunelles violettes. Pas de joues rosies, pas de boutons… rien que du blanc autour de ses fines lèvres. Charles ressemble d’avantage à un zombie tout droit sorti d’un vieux film (ou clip : petite pensée) qu’à un être humain banal. Ne lui en voulez pas, il est né comme ça. D’ailleurs, sa peau est si froide qu’elle reflète bien son caractère (ci-dessous). Les mains de notre jeune ami sont également tapissées d’une peau peu rosie comme le reste de tout son corps et présentent de longs et fins doigts puisque celui-ci aurait fait du piano.
Le jeune homme possède des cheveux bruns mi-longs dont les racines épousent parfaitement la forme de son crâne pour laisser fin à des petites mèches rebelles. On notera la présence de quelques mèches tapissant son front lisse ainsi que sur les contours de son visage si fin et si froid.
Le vestiaire : Charles est fils d’un puissant ministre de son pays et vit donc dans une belle et majestueuse demeure. Ayant gardé le style de ses ancêtres, la famille se voit attribué des vêtements du XVIIIème siècle qu’ils doivent porter depuis leur naissance. Quel accoutrement ! Rien que des belles chemises blanches recouvertes d’un fin gilet en coton avec le long et large manteau qui va avec ! Que notre jeune ami aurait aimé vivre avec les jeunes de son époque ; avec ces jeans serrés, ces sweets, ces T-shirts personnalisés… Mais rien de tout cela.

Caractère : Charles est un garçon renfermé, peu sociable avec le reste du monde. En vérité, il n’a jamais vraiment eu le temps de parler avec des personnes de son âge puisque celui-ci aurait passé son temps à étudier dans des prestigieuses bibliothèques sous la tutelle de sa belle-mère. Les seuls vrais amis qu’il aurait, ce seraient ses nombreux frères et sœurs moins âgés que lui. Oui, notre jeune ami est l’aîné de la famille et se voit donc endosser le rôle de reprendre le travail de son père une fois celui-ci démuni de ses fonctions. Son destin est déjà traçé, il n’a plus qu’à suivre ce chemin. Voilà pourquoi dès son plus jeune âge, Charles n’attribua aucun mérite à se faire des amis. Pour lui, ce n’était qu’une perte de temps dans son avenir. Ses parents lui ont lavé le cerveau étant plus jeune, il ne pensait pas ce qu’il disait…
Qui plus est, Charles ne sourit presque pas, voire plus du tout. Toujours ce regard profond et vide de toutes émotions. Il a la fâcheuse envie de garder toutes ses expressions et sentiments pour lui, comme si quelqu’un allait les lui enlever. Si vous le voyez sourire, ce n’est que pour vous satisfaire rien de plus ou juste parce qu’il veut vite en finir.
Charles est une personne difficile à comprendre par-dessus tout puisqu’il n’avoue rien à personnes : ses déceptions, ses désirs, ce qui le tourmente… Il ne parle presque pas et préfère parler seulement quand lui juge nécessaire de le faire. Il est tellement réservé et égoïste… (il tient de son père finalement)
Et pour couronner le tout, il est prêt à mentir ! S’il est dans une impasse, il n’hésitera pas pour se sortir de cette embrouille ou tout simplement obtenir ce qu’il veut. Il est si manipulateur : après tout, cela lui viendrait de son père qui a toujours eu ce qu’il voulait en manipulant la foule pour satisfaire ses propres besoins…
Voilà son état d’âme lorsqu’il est face à des adultes. Mais concernant ses frères et sœurs, il est une autre personne. Serviable quand l’un d’eux à besoin d’aides, joyeux quand ses sœurs jouent à la poupée, riant aux éclats avec ses frères lorsqu’ils jouent aux base-ball… Il s’est créé cette autre personnalité suivant les besoins de ses parents, ainsi, ils lui foutent la paix.


Histoire :

Chapitre 1 où la naissance de Charles


Mister Lester venait de célébrer son mariage avec la belle Anna, la plus belle fille que le maire ait pu avoir. Qu’il était heureux notre grand ministre, qu’il était enjoué d’avoir la plus belle femme pour lui, rien que pour lui. Mais comment une aussi belle jeune femme aurait pu tomber sous le charme ? Peut-être que ce Mr Lister avait promis une certaine récompense à son père ? Quoi donc ? Qu’importe, il était manipulateur, il avait tout ce qu’il voulait.
Anna était une jeune femme aimée de sa ville, toujours serviable et heureuse. Un petit sourire et hop, tous vos désespoirs et ressentiments étaient vite partis. Qu’il était beau son sourire bien avant son mariage. Pourquoi ne souriait-elle plus ? Ce sourire lorsqu’elle avait dit « oui, je le veux » avait-il des intentions cachées ? Des remords ? Elle était la seule à le savoir et personne d’autre.
Mais lorsqu’elle annonça à son époux qu’elle était enceinte, celui-ci se contenta seulement de la regarder sans expressions. Allait-elle lui donnait un fils comme il le désirer si bien ? Ou bien une fille ? De toute façon, ce qu’il désirait, il l’avait. Et neuf mois après, naquît Charles son premier et dernier enfant…


Chapitre 2 où comment Charles compris l’importance de la vie


Dans un jardin, en fin d’après midi, un jeune garçon d’à peine cinq printemps courrait dans les allées. Il courrait après un papillon, cette petite créature libre de voler et de se poser sur les plus belles choses du monde : les fleurs. Il était si attentif à ses moindres battements d’aile, à cette fine présence sur ce pétale. L’innocence humaine. Cependant, quelque chose le fit partir dans les cieux et l’enfant déçu se contenta de le regarder, accroupi. Mais il était émerveillé par tant de beauté. Mais qu’est-ce tous ces bruits sourds ? Derrière une rangée, derrière cette rangée de roses étaient présent sa mère, toujours aussi belle et gracieuse et une autre personne. Le bambin sourit mais le perdit bien vite lorsqu’il comprit que sa mère était en colère. Mais contre qui ? Cette autre personne ? Mais pourtant c’était Edeline, sa femme de chambre et conseillère depuis longtemps. Elle tapa sur la table blanche du jardin avant de rentrer dans le manoir. La jeune demoiselle la suivit, tête baissée.
Charles, intrigué par ce qu’il venait de voir se redressa et regarda cette scène sans cesse dans ses pensées. Jamais il ne l’avait vu en colère. Jamais il n’aurait pensé pouvoir voir cette expression. Mais il voulait tellement la consoler alors il se mit à courir vers le manoir, en espérant la rattraper vite pour lui enlever ce chagrin…

Mais tout ce qu’il trouva était une grande pièce vide. Le hall ne comportait que quelques meubles servant à la décoration et à poser les nombreux vases que possédait la demeure. Qu’est-ce qu’il faisait froid dans cette pièce, le sol était du care large aux carreaux blancs et noirs et seulement en face de lui se trouvait le grand escalier qui se diviser en deux : l’un vers les chambres et l’autre vers la bibliothèque et les nombreuses salles servant de bureau, de living… Charles était désespéré : où était sa mère ? Décidé, il monta les multiples marches avant d’atteindre le point permettant de choisir son chemin. Droite ou gauche ? Qu’il était perdu notre petit bambin.
Mais qu’était-ce cri ? D’où venait-il ? Désorienté et terrifié, Charles regarda à droite : son père était en haut des marches le regard porté devant lui.
Ses mains tremblèrent, il avait tellement de puissance que rien que sa présence lui faisait peur. Il n’avait même pas prononcé un mot qu’il s’avança devant lui. Charles, yeux grands ouverts s’écarta de son chemin en se collant au mur. Il essaya de se faire oublier mais bien vite son père eut vent de sa présence et se tourna vers lui : il laissa échapper un soupir avant de continuer sa marche. Le cœur de Charles battait si fort qu’i n’entendit que ça et rien d’autre, même pas les bruits sourds des pas de son père se posant sur les marches. Une fois cela passait, le gamin resta immobile, même devant les multiples servantes qui passèrent. Quelques minutes se passèrent avant que l’une d’elle ne pousse un grand cri de frayeur. Réveillé de son profond éveil, Charles sursaut avant de courir vers le lieu si terrifiant. Essoufflé d’avoir monté ces marches en courant, d’avoir déboulé dans les interminables couloirs, le gamin arriva devant la scène : une des servante s’était retrouvée par terre, complètement effrayé par quelque chose. Quoi donc ? Sûrement une araignée ou une souris, elles en avaient toujours peur et c’était Charles qui s’en occupait, courageux comme il était. Alors il s’approcha de la demoiselle, tout souriant et entra dans la salle. Cependant, lorsqu’un de ses pieds se posa dans la pièce, il ressentit une étrange sensation, un frisson traversa tout son corps et son sourire disparut aussitôt. Il faisait froid tout d’un coup.
Ses yeux innocents se posèrent sur une masse inerte baignant dans un liquide rougeâtre. La personne allongée par terre était sur le ventre mais l’enfant reconnut la robe que portait sa mère quelques minutes auparavant. Tout s’effondra en lui. Criant de douleur, ses genoux tombèrent au sol et le petit garçon pleura toutes les larmes de son corps… Les autres servantes arrivèrent en masse, prévenant les majordomes et aussi le maître des lieux… Tout devenait flou dans les yeux de Charles…


Chapitre 3 où comment Charles développa sa personnalité


La mort de la première femme du ministre passa inaperçu comme le voulait celui-ci. Il ne voulait en aucun cas que la presse vienne fourrer son nez dedans et que cela fasse baisser sa côte de popularité dans ses affaires à venir. Même l’enterrement se passa sous silence. Seuls les membres de la familles y participèrent. Et quelques jours après, tout était fini. Le ministre se remaria, sous silence. Et avec les années, cette nouvelle femme lui donna deux garçons (des jumeaux) et deux petites filles. Mais avec le temps, Charles n’oubliait pas la mort de sa mère. Non, il n’avait pas de remords, n’éprouvait pas la moindre envie de pleurer mais essayer de trouver l’assassin de celle-ci. Tous ses efforts étaient vains puisqu’il n’avait l’aide de personne, même pas celle de son père. Alors il eut des doutes. Cette soirée là, il venait de sortir de son bureau et comme par pur hasard, sa mère était retrouvée morte dans cette pièce. Il y était pour quelque chose, mais quoi ? Et puis cette dispute avant, que c’était-il vraiment passé entre eux deux ?
Cependant, entre ses frères et sœurs et sa belle-mère le forçant à devenir meilleur en tout pour succéder à son mari, il n’avait le temps de penser à ça. Qui plus est, il était tout le temps surveillé, où qu’il aille. D’ailleurs, il ne sortait jamais de chez lui, c’étaient les meilleurs professeurs qui venaient pour l’éduquer. Mais Charles en avait marre de cette vie. Toujours faire ce que les grands disaient, toujours obéir… Ils détestaient les adultes et en particulier eux… Alors il développa sa personnalité et réussit à duper les professeurs en leur faisant jouer des tours. Après tout, il en avait marre, il connaissait déjà tout cela, à quoi bon se rabâcher encore et encore dessus. Il en profiter pour s’évader dans la nature où aller jouer avec ses frères et sœurs. Ils étaient sa seule distraction dans cette demeure aux confins de la campagne.
A l’âge adulte, il s’éveilla enfin et parvint à maîtriser ses émotions et sentiments envers ses parents afin d’en tirer un profit. S’il continuait à être comme ils le désiraient, ses êtres supérieurs le laissaient tranquille.


Chapitre 4 où comment le jeune homme trouva le livre sans nom et s’en suivit


Un jour où le jeune adulte venait encore de « jouer » son professeur en faisant croire qu’une des servantes était intéressée par lui, il parvint à se faufiler dans le grenier. En réalité, c’était sa cachette puisqu’il y entreposait toutes sortes de livres d’évasion, de voyages ou encore des photos de sa défunte mère. Il s’y était fait un petit divan et s’allongeait dessus afin de s’évader dans ses lectures. Cependant, le grenier était lui aussi remplit de toute sorte de livres plus anciens que les autres. Il n’avait pas tout lu mais les feuilletait de temps en temps. En effet, certains avaient des images et le jeune ado voyait le monde enfin à travers cette imagerie. Mais cette fois-ci, son regard se porta vers la gauche : une armoire un peu penchante et remplit de livres l’interpella. Il y rangea son livre et s’en approcha à petits pas. Le regard droit devant, il fixa un livre. Un seul. Il le retira de l’étagère : sa surprise fut de voir que celui-ci ne portait aucun nom. Pris d’une curiosité, Charles l’ouvrit, inconscient de ce qu’il pourrait lui arriver. La première page était une comptine. Avec le sourire d’un enfant, il la lut et n’en laissa échapper aucun mot jusqu’à la fin : « Juste Happy End à te souhaiter ! » qu’il lut à voix haute.
Mais à peine eut-il le temps de cligner des yeux que tout ce qui était autour de lui avant venait de disparaître. Mais… que c’était-il passé ? Où était-il ?! Le livre avait lui aussi disparut… Il n’y avait rien dans ses mains… Rêvait-il ? Oui c’est ça, il rêvait ! Alors Charles regarda ses mains crispées et se mit à rire. Il était enfin libre de ses parents, enfin libre…



Votre but dans tout ça ? : Fuir le monde des Adultes
Autre chose à dire sur votre personnage ? :


Détails pour Nous


Groupe de Votre Personnage : Caramel

Une Demeure ? : aucune

Un Rang Personnalisé ? : Fallen Prince

Le Forum & Vous


Votre Prénom : Lucile
Votre Âge : 19 ans
Comment avez-vous connu le Forum ? : Par Edward alias Vic
Qu'en pensez vous ? :Vraiment super et agréable à traverser . Toutes mes félicitations pour le travail ! Le résultat est là !
Que pensez vous du thème ? : très original =)
Des Suggestions ? : nada
Code : [Validé by Ed]
Quelques mots ? : je déteste les fiches de présentation Sad


Dernière édition par Charles Lester le Lun 28 Sep 2009 - 19:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lukaline-draws.skyrock.com/
avatarThe March Hare


Date d'inscription : 18/09/2009
Messages : 593

Still There
Lecteur ou Conte (lequel) ?: Conte
Arme(s): Mon charme
Un petit mot ?:

MessageSujet: Re: Charles Lester   Lun 28 Sep 2009 - 18:25
Bienvenu mon petit !

Alors, bah à part quelques petites fautes, tout est en ordre. Je ne Lock pas tout de suite ta fiche pour que tu puisse les corriger ! Je suis trop gentil ♥️ !

Je déclare donc que tu es VALIDE !
Amuse toi bien et surtout, amuse NOUS bien ! Fufufu~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Date d'inscription : 18/09/2009
Age : 22

Messages : 1306
Localisation : Je t'attends dans mon manoir ♪

Still There
Lecteur ou Conte (lequel) ?: Hansel et Gretel
Arme(s): J'en ai trop pour les citer toutes. Mais sur moi, mon fidel couteau de poche!
Un petit mot ?: Qui a dit que les bonbons n'étaient pas dangereux ?! Ahah!

MessageSujet: Re: Charles Lester   Lun 28 Sep 2009 - 18:30
*calin* Bienvenu cher lecteur !

Tu as fais une très jolie histoire, il faudra que tu nous raconte pourquoi son père a tué sa mère à l'occasion xD

En tout cas, j'epsère que tu te plairas ici !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarFallen Prince
// Guide pour l'AL //Fallen Prince// Guide pour l'AL //


Date d'inscription : 27/09/2009
Age : 27

Messages : 1765
Localisation : Un peu partout
Emploi/loisirs : Le nouveau Guide de l'Ambassade
Humeur : Lunatique

Still There
Lecteur ou Conte (lequel) ?: Lecteur
Arme(s): /
Un petit mot ?: Que le travail commence !

MessageSujet: Re: Charles Lester   Lun 28 Sep 2009 - 20:04
Merci pour cet accueil =).
L'histoire, j'en suis un peu fière (pour une fois que je suis satisfaite de quelque chose que j'ai fait...)et j'avoue que j'ai eu de l'inspi' hier pour la faire, sinon, bah j'en ai pas xD.

Ahaha... secret secret =). J'aimerai bien qu'il découvre le pourquoi son père était là au mauvais moment (rien ne nous dit que c'est vraiment lui l'assassin :p) pendant son voyage dans l'univers des contes.
Peut-être qu'un "évènement" va réveiller cette "tristesse" qu'il avait enfoui au plus profond de lui pour que notre Charlinou repense à sa môman et trouve ainsi les réponses à toutes ses questions.
Voilà (j'ai ma petite idée mais je voudrais mieux la développer xD)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lukaline-draws.skyrock.com/
avatar


Date d'inscription : 18/09/2009
Age : 22

Messages : 1306
Localisation : Je t'attends dans mon manoir ♪

Still There
Lecteur ou Conte (lequel) ?: Hansel et Gretel
Arme(s): J'en ai trop pour les citer toutes. Mais sur moi, mon fidel couteau de poche!
Un petit mot ?: Qui a dit que les bonbons n'étaient pas dangereux ?! Ahah!

MessageSujet: Re: Charles Lester   Lun 28 Sep 2009 - 20:15
Ah, je vois ! Bon bah bonne chance pour trouver la bonne situation alors~


Ps : N'oublis pas re remplire le Still There x)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Charles Lester   
Revenir en haut Aller en bas
 

Charles Lester

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Happy End :: Hors-RPG :: • Fiches Validées :: Lecteurs-
Top-Sites


Merci ♥