Petit humain, mais qu'as-tu fait ? Ouvrir ce livre, pris de curiosité ! Quelle grave erreur, car dès maintenant, les contes te garderont pour eux !
La seule manière de t'en sortir, c'est de te battre et survivre. [RPG Survival Conte&Humain]

Partagez | 
 

 [Terminée] Je ne suis pas faite pour les Happy End.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar


Date d'inscription : 07/08/2014
Age : 20

Messages : 13

Still There
Lecteur ou Conte (lequel) ?: Lecteur
Arme(s): Pour l'instant, aucune
Un petit mot ?:

MessageSujet: [Terminée] Je ne suis pas faite pour les Happy End.   Ven 8 Aoû 2014 - 1:42

Myself

/ Louise Lucy Anna \
\ Devy /
/ Femme \
\ 19 ans /
/ Lectrice anglaise \
\ Bisexuelle /

Physiquement

Elle est loin d’être laide. On se retourne sur elle, on la dévisage. Mais est-ce vraiment son charme ? Les passants qui la suivent des yeux, que voient-ils ? Arrivent-ils à détailler ses longs cheveux, fins et blonds, qui lui retombent en cascades dans le dos ? Peuvent-ils se plonger dans ses yeux, tellement bleus, tellement envoutant, tellement beau que s’en est criminel ? Ces yeux qui expriment tout, qui ne cachent rien, qui, parfois, lorsqu’elle est vraiment passionnée, touchée et que ses sentiments sont trop fort pour qu’elle puisse les contenir, changent imperceptiblement, comme si ce n’était qu’une impression, une illusion. Dans ces moments, leurs bleu, déjà trop intense, semble devenir liquide, comme de l’eau pure … Mais évidement, ce n’est qu’une impression … N’est-ce pas ?

Les passants arrivent-ils à percevoir tout cela chez elle ? Dites-moi … Sont-ils touchés par ce qu’elle est ? Ou sont-ils obnubilés par son air perdu ? Si la seule chose qu’il arrive à comprendre chez elle, malgré son corps fin et élancé, ses longs doigts graciles, si la seule chose qu’ils voient, c’est sa mine déconfites, ses joues rouges couvertes de larmes, alors de quel droit la décrivent-ils ?

Moi je connais cette jeune fille, je sais que, parfois, quand elle se sent en confiance, sa fine bouche s’étire et se change en sourire timide. Je sais que, quand elle rit, ses joues rougissent et elle plonge la tête en arrière. Je sais qu’elle chante souvent et qu’alors, ses yeux se ferment et sa voix mélodieuse s’élève dans l’air comme une mélodie qui soigne n’importe quel mot. Je sais que, sous mes mains, sa peau est d’une douceur incomparable. Je me souviens quand on faisait l’amour, de son corps, d’habitude si froid, devenant t brulant, comme animé par un feu intérieur. Je sais que sa peau est blanche comme la neige immaculée des hauts sommets, mais qu’elle rougie trop facilement sur ses pommette, et que cette teinte écarlate la met sans cesse en colère.  Je me rappelle de ses gestes doux et gracieux, qui la faisaient passer pour un ange. Je sais que sa voix est douce, mais qu’elle crie avec beaucoup de conviction lorsqu’elle est en colère. Je sais tous ça.

Alors pourquoi ce n’est pas moi qui la décrit ? Pourquoi demander à ces gens qui ne voient d’elle que ses yeux tristes et son visage morose ? Quel intérêt d’avoir l’avis d’inconnu qui ne savent identifier que la douleur et la haine dans ses mouvements ?

Les robes qu’elle porte sans cesse, sa peluche rouge qui la suit partout, les souliers minuscules, dans lesquels elle glissent ses petits pieds fragiles, les collants et bas, qui ne la quittent jamais, et le rubans dans ses cheveux, qu’elle attache avec beaucoup de soin, ces petits éléments, qui la construisent, qui font d’elle … Elle … Pourquoi ne le voit-ils pas ? Qu’ils ont en face d’eux la créature la plus merveilleuse qu’il puisse exister ?

Je voudrais qu’on m’explique pourquoi on la décrit comme une fille faible, fragile, qui ne peut pas se battre, qui n’est capable de rien … Regarder la dans les yeux, observez sa détermination et son courage … Elle est capable de tout. Pourquoi personne ne le voit ? Pourquoi sont-ils accablés par les larmes, par la couche de désespoir qui l’entoure ? Y’a-t-il quelqu’un qui essayera de la connaitre, de passer par-dessus sa tristesse, pour la voir elle et sa magnificence ? Pour la voir elle ?


Mentalement

Elle était courageuse. Merveilleusement courageuse. Elle se battait pour ses idées, mettait en danger le peu qu’elle avait. Elle n’était pas stupide pour deux sous, mais elle avait cette innocence qu’on les enfants, ceux qui grandissent dans les beaux quartiers. Elle voulait croire que le monde était beau et que tout ne se limitait pas à la puanteur du ghetto. Peu d’entre nous en était capable. Cela étant, ça la souvent mise dans des situations désastreuses.

Mais vous savez, vivre dans la merde, ça change quelqu’un. Qu’on le veuille ou non, je l’ai vu grandir. Bien sur, elle avait toujours des rêves en tête, des étoiles dans les yeux, mais elle s’appliquait à les annihiler. Dieu qu’elle se trompait. Je l’ai vu s’éteindre, mourir devant mes yeux sans pouvoir rien faire.  Je l’ai vu perdre ce qu’elle était.

Pendant des mois et des mois, elle souriait très peu, elle était devenue vulgaire, vendait de la drogue (alors qu’on s’était promit de ne jamais tomber là-dedans), vivait de l’adrénaline qui naissait en elle lorsqu’elle frôlait la mort. Elle chérissait ce sentiment. Cette peur, mêlée à une profonde excitation, qui la faisait se sentir plus vivante que jamais. Je l’ai vu sauter d’un pont tout droit dans la Tamise, je l’ai écouté me raconter les moments où elle fuyait la police. Je la suivais quand elle volait dans les maisons riches.

Certes, ce ne fut qu’une passade, mais de celle-ci, j’ai appris à quel point elle était téméraire. J’ai compris que la mort ne lui faisait ni chaud ni froid et qu’elle avait de très importante crise suicidaire. Elle, elle en a gardé un langage très imagé et un amour de l’adrénaline.

Et puis il y eu cette fois à l’usine où elle à déclenché un incendie. Elle pense que je l’ignore, mais la vérité c’est que je ne sais pas réellement ce que je dois penser de tout ça. Elle est capable de tuer. De prendre la vie, sans aucune mauvaise conscience, sans même une once de remord. A-t-elle agit sur un coup de tête ? Je n’arrive pas à la cerner dans ces moments. C’est comme si elle était quelqu’un d’autre. Quelqu’un d’impossible à vivre.

Elle aimait se battre, parce qu’elle voulait prouver au monde qu’elle était plus qu’une fille de prostituée. Les nouvelles vont vite dans les quartiers et tout le monde savait pour sa situation. On n’allait pas à l’école, alors on passait le plus clair de notre temps à errer dans les rues. Des clans naissaient un peu partout, et ils s’affrontaient. On avait régulièrement été mêlés à des règlements de compte, et elle m’avait toujours protégé. Elle savait à quel point je haïssais la violence, et elle m’en tenait écarté autant que possible.

Parce qu’elle était comme ça. Elle prenait soin de ce qu’elle avait, parce qu’elle avait conscience de la valeur des choses, et de ce que pouvait représenter un réel ami. On a survécu ensemble. Elle était débrouillarde. Elle était une gamine des ghettos.


Mais un jour, elle s’est trouvé un objectif. On avait trainé un peu plus loin que d’habitude et on était tombé sur une bibliothèque. On en avait jamais vu avant, lire, tout ça, c’était des activités qui ne nous était pas réservé, on n’avait pas les moyens. Mais la femme qui travaillait là, elle nous a offert de son temps, et elle a changé nos vies. On y allait dès qu’on le pouvait, on a apprit à lire, et on a entraperçut une porte de sortie.

Elle a évolué après ça. Elle était plus pondérée, plus réfléchit. On s’en est pris des insultes parce qu’on allait à la bibliothèque, mais elle rembarrait tout le monde, et au final, ils étaient contents, que nous, on puisse s’en sortir. Eux, ils étaient résignés, pas elle. Elle m’a poussé en avant, et je l’ai vu écrire, de plus en plus, des textes de plus en plus longs. Je l’ai vu apprendre.  Elle a fait sont éducation dans les livres, elle a apprit à compter, toujours aidé par la documentaliste. Quand je disais qu’elle était débrouillarde ! Elle aimait cet univers, parce qu’il ne li appartenait qu’à elle. Elle me l’a fait entrevoir et j’ai adoré ce que j’y ai vu. Elle est devenue plus patiente aussi.

A vrai dire, elle était fondamentalement différente, mais en même temps, elle était toujours la même. Je n’ai pas pu apprendre tous ce qu’elle a apprit, mais j’avoue qu’elle m’a bien aidé, et aujourd’hui, si j’ai une chance de m’en sortir, c’est grâce à cette période. Elle aussi d’ailleurs.

Elle était soigneuse avec les livres, les chérissait, les idolâtrait. Elle ne parlait plus que de ça. Elle a, bien sur, commencé avec des ouvrages simples, puis de plus en plus compliqués, si bien que moi je n’arrivais plus à suivre. Mais la regarder s’extasier, ça, c’était inestimable.

Je sais bien que toute son enfance n’avait pas disparue, qu’elle savait exactement ce qu’était la mort et bien d’autre chose qu’un enfant devrait ignorer, mais à l’aube de ses 17 ans, elle était quelqu’un de grand, quelqu’un qui se débrouillait dans la vie et qui pouvait rivaliser avec les quartiers riches.

Alors, elle est partie.  

Historiquement


Elle avait toujours courut après sa fin heureuse, toujours. Je me souviens qu’elle adorait la littérature. Elle passait des heures à la bibliothèque, à lire des vieux ouvrages, dans un anglais tellement vieux que je n’arrivais pas à le lire. Mais elle aimait ça. Elle voulait faire des études de lettres et elle apprenait le français. Son rêve c’était de partir vivre ailleurs, loin de la merde dans laquelle elle vivait. Et je crois qu’elle le pouvait, vraiment. Elle était douée, tellement douée. Je l’admirais. Et j’aurais voulu avoir son courage. Mais je l’ai laissé passer. Un jour, elle est partie. Elle à fuit, simplement. Elle s’est donné les moyens d’atteindre ses objectifs, et j’aurais du faire comme elle …



« A toi,

Tu seras peut-être la première et la seule personne à me chercher, tu le sais, et moi aussi. Je tenais vraiment à te remercier. C’est toi qui m’as donné le courage d’être celle que je suis. Si je suis partie, c’est pour mon rêve. J’ai participé à un concours de nouvelle et ma plume a plu à un recruteur, qui m’a offert une place dans une université. Tu imagines ? J’ai même accès à la somptueuse bibliothèque d’Oxford ! Je vis la vie que je mettais promise, et si je t’envois cette lettre, c’est pour que tu trouves, toi aussi, dans mes mots, la force de faire comme moi.



Tu connais une grande partie de mon histoire. Tu sais que ma mère était une salope sans nom, qui couchait à droite à gauche, qui s’est rendue compte trop tard qu’elle était enceinte, et qu’elle ne l’était certainement pas de son mari. Trois « parents », trois prénoms. Louise, par ma mère, Lucy, par mon père, Anna, par mon géniteur. Enfant non désiré, j’ai atterrie dans un foyer froid, qui me haïssait pour ma simple existence. Je rappelais à ma mère à quel point elle vieillissait d’heure en heure. Si elle avait été la seule à me détester, crois-tu que ma vie aurait-été plus simple ? Mon père s’est bien suffisamment vengé sur moi de l’échec de son mariage pour que je cesse d’avoir foi en cette institution. Enfin bon, je ne vais pas pleuré pendant des heures. Ca ne sert à rien.

Te souviens-tu de la première fois que nous sommes allés à la bibliothèque ? J’étais aux anges : un endroit calme, loin des disputes familiales, de la puanteur des quartiers et des combats de rue. Et la documentaliste ? Ô dis moi que tu te souviens d’elle ! Elle était tellement drôle ! Elle avait l’air austère, tu te rappelles ? Avec son chignon serré ! On avait fuit super rapidement la première fois ! Elle était pourtant adorable. Elle nous avait apprit à lire. Cette femme a changé ma vie. Savais-tu qu’elle était morte l’année passée ?  J’ai été tellement attristé par cette nouvelle !

Enfin, je ne voulais pas faire étalage de mes souvenirs. Je voulais simplement te dire une vérité que l’on avait tacitement choisi d’ignorer. L’incendie, à l’usine de mon père, ce n’était pas ta faute. C’est moi qui ai jeté  une allumette dans la cuve que tu avais renversé. Elle était, certes, éteinte, mais il faut croire que la chaleur du bois à suffit. Tout ça pour te dire de ne pas te sentir coupable (tu n’as fais de mal à personne), je le suis certainement plus que toi. Pardon. Mais je savais que tu m’en voudrais si je te l’avais dit. Ca m’a fait un poids en moins à la maison quand il est mort. Je ne l’ai jamais vraiment aimé de toute façon, tu sais.

A ce moment là, ma mère à sombré dans l’alcool. Elle n’avait aucune idée de ma responsabilité dans le décès de son mari, et heureusement, sinon, elle me l’aurait certainement fait payé, mais elle le regrettait sincèrement, et la peine l’a rendue un peu plus amère envers moi. J’ai survécue. Ca m’a endurcit.

Il n’y a pas eu d’autre évènements vraiment particuliers tu sais ? On ne peut pas réellement dire que j’ai eu une enfance tranquille, mais je n’ai pas eu une enfance vraiment immonde. Je ne sais pas, j’aurais pu me faire violer (dans les quartiers, c’était tellement fréquent), mes deux parents aurait pu mourir et me laisser seule dans la rue. J’avais un toit, et ce n’est déjà pas si mal. Grandir dans la rue, ça endurcit tu sais ? Oui, bien sûr que tu sais.

On s’imaginait souvent dans les zones résidentielles, avec leurs petites maisons bien propres, bien rangées. Les enfants là-bas, ils ne se battaient pas entre eux, ils allaient à l’école, tous, sans exception. Et je suis presque sur qu’ils n’ont pas idée de ce qu’est une prostitué ou de ce à quoi ressemble la cocaïne. Ils feront des études supérieures, deviendront cadres, ou quelque chose ressemblant. Ils sont condamnés à vivre dans leurs quartiers.

Pas nous. Nous, on peut grandir, évoluer. On peut être autre chose que nos parents. N’oublie pas ça. Regarde-moi ! A 15 ans, je vendais n’importe quoi à n’importe qui, et mon seul passe-temps, c’était lire des livres anciens à la bibliothèque ! Maintenant, j’en ai 19 et je suis dans une des plus prestigieuses écoles de ce pays. Parce que je me suis battue, et que j’ai eu le culot de croire que tout pouvait changer.

Toi aussi, tu peux croire ça.

J’habite dans l’internat de l’école, et l’homme dont je t’ai parlé plus tôt, s’est porté garant pour moi, il dit que je suis la révélation littéraire du siècle. Il s’emporte peut-être un peu. Je lis beaucoup, beaucoup, beaucoup, et on ne m’insulte plus pour ça. Je suis heureuse maintenant. Récemment, j’ai trouvé un livre étrange. J’ai une envie irrésistible de le lire, je ne sais pas pourquoi, c’est comme si il m’attirait. Le bureau va bientôt ouvrir et je vais aller le feuilleter. J’espère y découvrir quelque chose d’intéressant. Vu la couverture, et la taille, je dirais qu’il s’agit d’un vieil ouvrage d’alchimie. Je vais bientôt découvrir ça. Je suis impatiente. Impatiente de mené ma vie.  

Un grand homme a dit : « Si tu peux rêver, tu peux le faire ». Crois en toi. Parce que moi, je crois en toi.

A très bientôt,

LLA »


Entre nous

# Arlequin #
# Pas de demeure#
# Lectrice Acharnée, Chasseuse Passionnée #

A l'ombre du lecteur

~ Annana ~ 17 ans ~
~ Google est mon ami ~
~ Votre forum est génial ~
~ J'adore le thème ~
~ Un rêve n'est qu'une écriture et maintes écritures ne sont que des rêves ~
~ Merci pour tout =) ~


Dernière édition par Louise Lucy Anna Devy le Lun 18 Aoû 2014 - 2:29, édité 13 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatarInvité



MessageSujet: Re: [Terminée] Je ne suis pas faite pour les Happy End.   Ven 8 Aoû 2014 - 10:33
Bonjour !
Bienvenue ! Cependant ... Ton personnage est-il inspiré du conte Alice aux pays des merveilles ? C'est une lectrice ou un conte ? Est-il tout simplement le personnage ?
Car il se trouve que mon personnage incarne déjà Alice aux pays des merveilles. Sad
Même si elle est positionnée en tant que lectrice et non conte, c'est malheureusement le même personnage.

Désolée ;w; ♥️

Revenir en haut Aller en bas
avatar


Date d'inscription : 18/09/2009
Age : 22

Messages : 1306
Localisation : Je t'attends dans mon manoir ♪

Still There
Lecteur ou Conte (lequel) ?: Hansel et Gretel
Arme(s): J'en ai trop pour les citer toutes. Mais sur moi, mon fidel couteau de poche!
Un petit mot ?: Qui a dit que les bonbons n'étaient pas dangereux ?! Ahah!

MessageSujet: Re: [Terminée] Je ne suis pas faite pour les Happy End.   Ven 8 Aoû 2014 - 15:44
Rebonjour o/

Hum, il est vrai que l'avatar d'Alice in Wonderland est libre mais l’appeler aussi Alice c'est peut-être un peu top much! La réaction de Vega est assez compréhensible... Après avoir discuté avec elle c'est plus l'avatar que le nom qui la gêne et puisque Vega est ici depuis plus longtemps, ce serait vraiment sympa si tu pouvais trouver une autre blonde aux yeux bleus! Je sais que tu m'avais dit que cette recherche d'avatar était très importante pour toi, mais j'espère que tu comprends ma position  Crying or Very sad 

Tiens moi au courant de ce que tu souhaites faire!


Fortes Fortuna Juvat.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Date d'inscription : 07/08/2014
Age : 20

Messages : 13

Still There
Lecteur ou Conte (lequel) ?: Lecteur
Arme(s): Pour l'instant, aucune
Un petit mot ?:

MessageSujet: Re: [Terminée] Je ne suis pas faite pour les Happy End.   Ven 8 Aoû 2014 - 23:38
Bonsoir,

Haaa ... J'avais l'intention d'expliquer que mon personnage n'avait aucun lien avec le conte d'Alice aux Pays des Merveilles, que j'étais vraiment très très désolée et que je pouvais tout à fait changer de nom pour éviter toute confusion (chose à laquelle je n'avais pas pensé pardon !).

Mais changer d'avatar, j'avoue que ça m'embête un peu :/. Je l'ai déjà dis, l'avatar est l'une des choses les plus importante dans la création d'un compte de RP à mes yeux, mais en plus il m'as fallu éééénormement de temps pour choisir sa petite bouille mignonne (je suis trop difficile, pardon !!). D'autant que je m'étais déjà préparé tout un kit, pas que ce soit du grand art, mais tout de même '_' ...

Cela étant, je ne veux causer de tord à personne (puis, je suis toute nouvelle ici moi, je suis encore toute timide ), alors je veux bien chercher un autre personnage, mais je reconnais que je suis septique quand à la réussite du projet ...

Donc, si vous avez des propositions, n'hésitez pas ... !

Je suis vraiment désolée de soulever ce problème 
Et aussi de la surabondance de smileys dans mes posts ... > <

Annana' (Bawouis du coup ! ;)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Date d'inscription : 18/09/2009
Age : 22

Messages : 1306
Localisation : Je t'attends dans mon manoir ♪

Still There
Lecteur ou Conte (lequel) ?: Hansel et Gretel
Arme(s): J'en ai trop pour les citer toutes. Mais sur moi, mon fidel couteau de poche!
Un petit mot ?: Qui a dit que les bonbons n'étaient pas dangereux ?! Ahah!

MessageSujet: Re: [Terminée] Je ne suis pas faite pour les Happy End.   Sam 9 Aoû 2014 - 20:40
*se frotte les mains*

Well, le principal est qu'aucune confusion ne soit possible entre les deux personnages. L'avatar de Vega étant radicalement différent du tient, je pense qu'un simple changement de nom et prénom, ainsi qu'une histoire sans rapport avec le Conte suffira Very Happy Peu nous importe si des invités pensent que tu représentes Alice, les membres, eux, sauront qui joue qui.

Je n'ai pas de meilleur compromis à vous proposer, j'espère qu'il vous satisfera malgré tout !

Je guetterai votre RP si vous en faite un toutes les deux, il pourra s'avérer très amusant :')

Bon courage pour ta fiche Annana, n'oublie pas de UP le sujet quand tu as fini Suspect



Fortes Fortuna Juvat.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Date d'inscription : 07/08/2014
Age : 20

Messages : 13

Still There
Lecteur ou Conte (lequel) ?: Lecteur
Arme(s): Pour l'instant, aucune
Un petit mot ?:

MessageSujet: Re: [Terminée] Je ne suis pas faite pour les Happy End.   Dim 10 Aoû 2014 - 0:21
Hey,

Donc, on part sur un changement de nom, et aucun lien possible entre le conte et mon histoire ? Personnellement, ça me va parfaitement (d'autant que j'étais vraiment en rade d'avatar x).
Ce compromis convient-il aussi à Vega ?

Dans tous les cas, je change dès maintenant, comme ça c'est fait, plus de doute possible !

Merci beaucoup, pour tout.

Je suis super impatiente de pouvoir Rp,
Annana

Edit : Ok, je viens de me rendre compte que je ne pouvais pas changer de nom de compte toute seule ... Du coup, j'opterais pourLouise Lucy Anna Devy (pourquoi faire simple si je peux faire compliquer ?) Mais du coup, je ne sais pas si c'est ici que je dois le notifier ou non ... ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Date d'inscription : 18/09/2009
Age : 22

Messages : 1306
Localisation : Je t'attends dans mon manoir ♪

Still There
Lecteur ou Conte (lequel) ?: Hansel et Gretel
Arme(s): J'en ai trop pour les citer toutes. Mais sur moi, mon fidel couteau de poche!
Un petit mot ?: Qui a dit que les bonbons n'étaient pas dangereux ?! Ahah!

MessageSujet: Re: [Terminée] Je ne suis pas faite pour les Happy End.   Dim 10 Aoû 2014 - 10:59
Je m'en occupe Very Happy

Si tu souhaites faire quelque chose comme : Louise L. A. Devy, tiens moi au courant ! En attendant je te mets les noms complets Very Happy


Fortes Fortuna Juvat.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Date d'inscription : 07/08/2014
Age : 20

Messages : 13

Still There
Lecteur ou Conte (lequel) ?: Lecteur
Arme(s): Pour l'instant, aucune
Un petit mot ?:

MessageSujet: Re: [Terminée] Je ne suis pas faite pour les Happy End.   Lun 18 Aoû 2014 - 2:31
Bonjour,

Désolée de t'embêter à nouveau, mais j'avoue que je suis tentée par l'idée de mettre simplement Louise L. A. Devy. Histoire de dire que ce soit plus claire. Donc si tu pouvais prendre de ton temps si précieux, j'en serais très reconnaissante !!

Merci d'avance et désolée !
LLA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Date d'inscription : 18/09/2009
Age : 22

Messages : 1306
Localisation : Je t'attends dans mon manoir ♪

Still There
Lecteur ou Conte (lequel) ?: Hansel et Gretel
Arme(s): J'en ai trop pour les citer toutes. Mais sur moi, mon fidel couteau de poche!
Un petit mot ?: Qui a dit que les bonbons n'étaient pas dangereux ?! Ahah!

MessageSujet: Re: [Terminée] Je ne suis pas faite pour les Happy End.   Lun 18 Aoû 2014 - 14:44
Me revoilà !

Je te change ton nom tout à l'heure, no worries Suspect

J'ai beaucoup aimé la fluidité de ton histoire et le fait que tu aies utilisé une lettre comme support! C'était vraiment sympa Very Happy

Il n'y a qu'une seule chose qui me chiffone, c'est que le gouvernement ait pu laisser des gamines traîner dans les rues sans aller à l'école. Je pense qu'aujourd'hui c'est absolument impossible. Cela dit, si tu disais que Louise est une lectrice du début du 19eme siècle, je pense que cela passerait beaucoup mieux Smile Comme tu n'as pas fait mention d'un siècle en particulier ni de technologies récentes, je pense que cela ne posera pas de problème !

Voilà, je n'ai pas de remarques supplémentaires! Confirme moi pour l'époque et je te validerai au prochain coup Very Happy

Aussi, n'oublie pas de remplir ton still there dans ton profil !


Fortes Fortuna Juvat.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Date d'inscription : 07/08/2014
Age : 20

Messages : 13

Still There
Lecteur ou Conte (lequel) ?: Lecteur
Arme(s): Pour l'instant, aucune
Un petit mot ?:

MessageSujet: Re: [Terminée] Je ne suis pas faite pour les Happy End.   Mar 19 Aoû 2014 - 18:57
Hi !

Merci merci ! =)

Ca ne pose aucun problème, à vrai dire, c'est comme ça que je l'imaginais, mais comme je connais au final assez mal les conditions de vie en Angleterre de cette époque, j'hésitais à le spécifier clairement.

Donc, si c'est d'accord pour nous deux, je pense que tout est ok ?

Merci pour tout !!
LLA

Edit : Still There remplit !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Date d'inscription : 18/09/2009
Age : 22

Messages : 1306
Localisation : Je t'attends dans mon manoir ♪

Still There
Lecteur ou Conte (lequel) ?: Hansel et Gretel
Arme(s): J'en ai trop pour les citer toutes. Mais sur moi, mon fidel couteau de poche!
Un petit mot ?: Qui a dit que les bonbons n'étaient pas dangereux ?! Ahah!

MessageSujet: Re: [Terminée] Je ne suis pas faite pour les Happy End.   Mar 19 Aoû 2014 - 20:50
Tout est parfait !

Je te valide avec grand plaisir Suspect

Amuse-toi bien dans tes RP et bon courage à toi~


Fortes Fortuna Juvat.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: [Terminée] Je ne suis pas faite pour les Happy End.   
Revenir en haut Aller en bas
 

[Terminée] Je ne suis pas faite pour les Happy End.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Happy End :: Hors-RPG :: • Fiches Validées :: Lecteurs-
Top-Sites


Merci ♥